SHARE
L’archéologie en Israël ne s’intéresse pas qu’aux époques décrites dans la Bible. Les grottes préhistoriques du mont Carmel nous font découvrir une période beaucoup plus ancienne.

grottes du mont carmelSituées à une vingtaine de kilomètres au sud de Haifa, ces grottes ont été fouillées au début des années 1930 par D. Garrod pour le compte de l’American School of Prehistoric Research.

Elles ont révélé, entre autres, des installations de l’époque du Moustérien (paléolithique moyen = 120 000 à 45 000 ans). Si elles sont aujourd’hui à quelques kilomètres de la côte, il faut savoir qu’au paléolithique ancien (1 000 000 à 120 000 ans) elles se trouvaient à proximité de la limite des eaux de la Méditerranée. Le niveau de cette dernière était d’environ 50 m plus élevé qu’actuellement.

Parmi les trouvailles intéressantes, notons celle d’un squelette de femme du type néanderthalien.

On ne peut préciser exactement sa datation, mais on propose de la dater avant 120 000, ce qui la rend plus ancienne que les squelettes de type homo sapiens sapiens retrouvés dans la grotte de Skhul.

grotte carmel2La grotte Skhul (photo : Unesco)

Situé sur le versant occidental du mont Carmel, le site comprend les grottes de Tabun, Jamal, el -Wad et Skhul.

Préhistoire : une grotte israélienne rallume la Guerre du feu

par Ary Dov – © Le Monde Juif .info

La Guerre du feu a-t-elle commencé en Israël ? Une nouvelle étude scientifique israélienne tend à accréditer la thèse que les premières formes de vies sociales organisées autour de la domestication du feu seraient apparues en Israël il y a près de 350 000 ans, rapporte le journal américain spécialisé Science Magazine.

Selon l’archéologue israélien, le Professeur Ron Shimelmitz, de l’Universite de Haïfa, les artefacts de silex étudiés de la grotte de Tabun, un site préhistorique du Mont Carmel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, permettent à présent de déterminer quand exactement la maîtrise du feu par l’homme a débutée.

grottes du mont CarmelPour arriver à cette conclusion, l’équipe du Professeur Shimelmitz a examiné à l’intérieur de la grotte une centaine de couches superposée de silex sur une profondeur de 16 mètres. Alors que la dernière couche de silex étudiée n’a révélé aucune trace de brûlure, l’avant dernière, elle, a permis de dater la brûlure du silex a 350 000 ans, corroborant les résultats d’une étude européenne publiée en 2011 sur la datation de la maîtrise du feu.

TABUNPhoto : DR

Pour le primatologue Richard Wrangham, de l’Université de Harvard, les résultats de l’étude israélienne, sont « excitants » et constituent « une avancée majeure », toutefois le chercheur pense que la maîtrise du feu pour la cuisson des aliments serait antérieure de plusieurs centaines de milliers d’années.

Plusieurs sites dans le monde présentent également des traces de combustions anciennes mais sont, pour des experts, certainement dues à des incendies naturels.

Sources :
http://www.lemondejuif.info
http://www.interbible.org

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email