SHARE
La venue des juifs en Tunisie semble dater du 9ème siècle avant JC. Ils seraient arrivés dans ce pays dès la fondation de Carthage par la reine Didon-Elyssa. Ensuite, des fuyards de Judée ont abordé les rivages de l’île de Djerba après la destruction par Nabuchodonosor du 1er Temple de Jérusalem au sixième siècle avant J.C..

phénicien hébreu araméenSelon YANN LE BOHEC : « La langue hébraïque étant apparentée à la langue phénicienne, là où il y a eu des phéniciens, il y a eu des hébreux ». La civilisation de Carthage paraît purement et simplement hébraïque. » Il fait état d’un judaisme africain antérieur au 7ème siècle avant JC et placé à toutes les échelles sociales du monde punique.

Les juifs à Carthage et dans les comptoirs phéniciens étaient nantis, puissants et florissants.

Au IIIe siècle av. J.-C., Carthage est donc une cité portuaire majeure. Fondée à la fin du IXe siècle, elle est une puissante cité-État, au commerce florissant. Des grandes cités-États de la Méditerranée occidentale, seule Rome constitue une rivale en matière de puissance, richesse et population.

Alors que la flotte de Carthage est la plus développée à cette époque, la cité ne maintient pas une grande et permanente armée terrestre. Pour mener ses guerres, elle compte plutôt sur des mercenaires engagés grâce à son immense fortune. Cependant, la plupart des officiers qui commandent les armées sont des citoyens carthaginois réputés pour leur habileté à la navigation et, contrairement à leurs armées, beaucoup de Carthaginois de rangs inférieurs servent dans la marine, qui leur procure un revenu et une carrière stable.

mediterranee_pheniciensLes phéniciens et les juifs vivaient en parfaite harmonie dans un empire où le commerce faisait loi.

Et soudain, le monstre romain se réveilla !

En 264 av. J.-C., la République romaine prend le contrôle de la péninsule italienne au sud du Pô. Contrairement à Carthage, Rome possède de grandes armées terrestres composées presque exclusivement de citoyens romains et alliés.

Les plébéiens, classe inférieure de la société, servent habituellement comme fantassins dans les légions romaines alors que la classe supérieure des patriciens fournit le corps des officiers. Mais les Romains ne possèdent pas de grande flotte et sont donc désavantagés jusqu’à ce qu’ils commencent à développer leur propre force navale pendant la Première Guerre punique.

De 264 à 241 av. J.-C. un conflit naval et terrestre s’engage place, avec pour origine des luttes d’influence en Sicile, terre située à mi-chemin entre Rome et Carthage. (wikipédia)

Cette guerre dura un siècle et nous savons que le vampire romain a finit par gagner.

Ainsi, les romains ont engagé le combat contre ces populations douées pour le commerce, juifs et phéniciens, bien avant qu’ils ne mettent les pieds en Judée !

Pour en savoir plus :

ANTIQUITË LES GUERRES PUNIQUES


Découverte de vestiges archéologiques attestant d’une émigration juive en Tunisie, au 5e siècle avant J.C.

Une mosaïque évoquant un lieu sacré du judaïsme remontant à la fin de l’antiquité, a été mise au jour à Kélibia,en Tunisie, a-t-on appris à l’Institut national du Patrimoine (INP). TUNIS

kelibiaMosaïque d’une synagogue du Vème siècle à Kélibia.

Ces vestiges, sans doute une synagogue antique, « en tout cas un lieu sacré », ont été découverts lors de travaux de voirie menés au pied de la forteresse surplombant le port de Kélibia, à 110 km au sud de Tunis, sur le littoral nord-est de la Méditerranée. Il s’agirait d’une première, des vestiges constituant la première preuve d’une présence antique du judaïsme dans cette région du Cap Bon.

La représentation de chandeliers à sept branches, symboles du judaïsme, ne laisse aucun doute sur la présence d’un lieu sacré juif. Le monument, daté a priori du 5e siècle avant JC, est constitué d’une mosaïque « en parfaite conservation » représentant douze chandeliers à sept branches.

Dès sa découverte, un périmètre de sécurité a été installé autour du site en attendant des fouilles dirigées par Mounir Fantar, responsable des monuments de la province de Nabeul. L’emplacement est sous surveillance permanente en attendant des jours meilleurs.

Ce monument date donc apparemment du premier exil, suite à la destruction du premier Temple. Découverte sans aucun doute de première importance témoignerait d’une présence juive à Carthage de façon scientifique. http://www.terredisrael.com/

Une présence juive plus tardive, est attestée par des fouilles archéologiques effectuées dès la fin du XIXe siècle.

C’est ainsi qu’à Gammarth est mise au jour une nécropole juive du IIe siècle. On y retrouve aussi des vestiges de l’époque romaine sous forme de colonnes et de temples qui montrent l’importance de la ville à l’époque de par son rôle dans la surveillance de la mer Méditerranée voisine. Parmi les témoignages de cette présence en Tunisie antique, la synagogue de Hammam Lif (Naro) en est un des plus édifiants. Elle a été découverte au début du Protectorat (en 1883).

Que reste-t-il des ces nombreux témoignages ?

Il nous reste une douzaine de panneaux de mosaïques de cette synagogue qui se trouvent au Brooklyn Muséum à New York. Trois autres mosaïques se trouvent au Musée du Bardo à Tunis, elles contiennent des inscriptions en Latin. Deux contiennent le mot SYNAGOGA et une autre indique l’endroit où on pose les ‘livres sacrés’ (Heikhal). De l’importance du lieu on peut lire dans les premiers rapports (1910) : « les chambres qui étaient pavées de mosaïques et 13 autres chambres de cet édifice qui devait être assez vaste. » http://www.harissa.com/

hammam lif2HISTOIRE DES JUIFS EN AFRIQUE DU NORD

carthage puniqueLa cité atlantéenne de Carthage

Xème siècle av. J.C. : Présence juive légendaire (avec les premiers établissements phéniciens), la langue utilisée, le punique, est bien sûr proche de l’hébreu.
814 av. J.C. : Fondation de Carthage. (Carte des territoires carthaginois à l’apogée de la Carthage phénicienne)
586 av. J.C. : C’est à Djerba que quelques milliers de juifs trouvèrent refuge. Construction de la Synagogue dite de la Ghriba.
581 av. J.C. : Destruction du premier Temple de Jérusalem. Vestiges confirmés d’une présence juive en Afrique du Nord
300 av. J.C. : Ptolémée Soter, successeur d’Alexandre, installe des soldats juifs en Cyrénaïque
264-146 av. J.C. : Guerres Puniques. Nombreuses communautés juives en Libye et Afrique du Nord.
45 av. J.C. : Jules César accorde des franchises aux Juifs de l’empire romain.
70 : Destruction du Second Temple de Jérusalem par Titus. Réfugiés juifs à Constantine, Sétif, Aumale, Bône, Cherchell,…Titus établit 30000 colons juifs à Carthage.
87 : Première révolte juive en Cyrénaïque (province romaine d’Afrique du Nord, située entre les provinces d’Égypte et de Numidie. Ce territoire fait aujourd’hui partie de la Libye).
115-118 : Révolte juive en Cyrénaïque.
132-135 : Après l’échec du soulèvement de Bar-Kokhba en Palestine. Des réfugiés juifs s’établissent en Afrique du Nord. Prosélytisme juif dans certaines tribus Berbères.
212 : Edit de Caracalla reconnaissant le droit de cité aux Juifs.
200 : Le christianisme s’implante dans les 4 provinces de l’Empire Romain en Afrique du Nord,. Polémiques judéo-chrétiennes.
313 : Edit de Milan : Constantin fait du christianisme la religion d’Etat dans tout l’empire romain.
360 : Division de l’empire romain en 2, empire d’occident de Rome et empire d’orient de Bysance (Constantinople)
Vème siècle : Les grandes invasions  » Barbares  » dèferlent sur l’empire romain d’occident, mettant fin à cet empire. L’empire romain d’orient subit moins d’attaques de ces  » barbares  » , il résiste et survie mais en s’affaiblissant.
430 : Conquête de l’Afrique du Nord par les Vandales. Les tribus berbères juives et chrétiennes participent aux combats avec les troupes romaines contre les Vandales.
533 : Conquête de l’Afrique du Nord par les Byzantins de Justinien 1er (494-565) avec le général Bélisaire en tête des troupes byzantines, les juifs combattent aux côtés des Vandales.
642 : Début de la conquête de l’Afrique du Nord par les musulmans dont les troupes étaient composées de guerriers venant des pays nouvellement conquis (Au Moyen Orient : Perse, Syrie, Irak, Liban, Palestine, et de toute la péninsule arabique, en Afrique : la Lybie et l’Egypte et de toute la péninsule arabique)et où l’ethnie arabe était très minoritaire.
669 : Fondation de Kairouan. Création de la plus importante communauté juive en Afrique du Nord.
698-703 : Opposition berbère à l’invasion musulmane. La Kahéna, reine d’une tribu berbère judaïsée, résiste plusieurs années (688-693.). Des juifs orientaux suivent les armées arabes et fondent de nouvelles communautés.
694 : Conquête de l’Espagne par Tarik : des Juifs participent à l’expédition militaire.
717 : Pacte d’Omar fixant le statut des Dhimmis (les gens du Livre, Chrétiens et Juifs). On attribue la paternité du premier pacte à l’égard des Dhimmis au calife Omar
944 : Fondation d’Alger. Les juifs jouent un rôle économique et politique important.
1057 : Les tribus de bédouins hilaliens (entre 100 000 et 200 000 personnes, originaires de 3 tribus bédouines de la péninsule arabique) prennent Kairouan et pillent le pays, repoussant les tribus berbères dans le Sud.
1150 : Les Almohades (dynastie Muminide) conquièrent le Maroc, l’Algérie et chassent les Normands de Tunisie. Persécutions contre les Juifs : conversions forcées et persécutions (Tlemcen, …).
XIII° siècle : Création de trois pays séparés : le Maroc (dynastie Mérinide), l’Algérie( dynastie Ziyanide à Tlemcen) et la Tunisie.
1391 : Persécution des juifs de Castille et d’Aragon. Immigration vers les Baléares, le Maroc et l’Algérie. Les juifs s’installent à Oran, Mostaganem, Alger (et dans la plaine de la Mitidja : Miliana, Médéa,..), Bougie et Constantine.
1394 : Simon ben Semah Duran dit Rachbatz (1361-1442) rédige les taqqanots d’Alger, qui établissent des règles religieuses et civiles appliquées par toutes les communautés juives d’Algérie : « la coutume d‘Alger ».
1492 : Expulsion des juifs d’Espagne.
1496 : Expulsion des Juifs du Portugal.
1509-1518 : Les Espagnols occupent Oran, Bougie, Tlemcen. Ruine des communautés juives.
1529 : Barberousse (Kheir-al-Din) chasse les Espagnols d’Alger au nom du sultan turc Soliman. La Tunisie et l’Algérie ont intégré l’empire ottoman.
1593 : Livourne devient un port franc. Le duc de Toscane y accueille les Juifs Sépharades.
1659 : Le pacha d’Alger s’appelle désormais le Dey. Il est entouré des beys de Constantine, de Mascara (puis Oran) et de Médéa. La communauté juive est dirigée par un Mokkedem (Muqaddam) nommé.
1669 : Les Espagnols expulsent les juifs d’Oran
1792 : Mohammed El Kebir chasse les Espagnols d’Oran. Retour de la communauté juive.
1798-1803 : Les commerçants juifs Bacri et Busnach obtiennent le monopole du commerce des céréales dans la Régence. Ils financent le Directoire et le Consulat.
1804 : Famine à Alger. Saccage des biens juifs.
1830 : Conquête de l’Algérie par la France. Des juifs participent à la prise d’Oran (1833) et de Constantine (1837). Jacob Bacri est nommé chef de la Nation Hébraïque en Algérie.
1845 : Création des Consistoires d’Alger, Oran et Constantine.
1865 : Sénatus-Consulte autorisant les Juifs d’Algérie à demander individuellement la citoyenneté française.
1870 (24 octobre) : Décret Crémieux accordant la nationalité française aux « Israélites indigènes des départements d’Algérie  » .
1878 : L’empire Ottoman avant le traité du Bardo 1881 : Protectorat français sur la Tunisie pour une durée de 75 ans par le traité du Bardo.
1886 : Drumont publie « La France Juive ». Crise anti-juive en Algérie.
1897 : Manifestations antisémites à Oran, Alger,…
1898 : Edouard Drumont devient député d’Alger ; Max Régis, maire d’Alger.
1912 : Protectorat français sur le Maroc.
1934 : Emeutes anti-juives en Algérie. Persécution des Juifs à Constantine.
1937 : Projet de statut Blum-Violette en faveur des musulmans d’Algérie.
1940-1943 : Lois de Vichy abrogeant le Décret Crémieux et fixant le statut des Juifs.
1941 : Les enfants juifs sont chassés des écoles publiques.
1942 (8 novembre) : Débarquement allié à Alger.
1943 (20 octobre) : Rétablissement du Décret Crémieux.
1955 : Indépendance du Maroc et retour du Sultan Mohammed V.
1956 : Indépendance de la Tunisie.
1957 : Le Bey Ottoman de Tunis est déposé par Habib Bourguiba qui devient le président de la République Tunisienne.
1962 ( 3 juillet) : Indépendance de l’Algérie – Départ de la quasi-totalité des Juifs d’Algérie vers la France et Israël.
1962 : Départ de juifs de Tunisie vers la France, Israël et le Canada.
1967 : Guerre des six jours et départ de la quasi-totalité des juifs de Tunisie vers la France, Israël et le Canada.

Dossier réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email