SHARE
Une pièce d’argile a été retrouvée durant des fouilles archéologiques menées dans la Cité de David – Ir David – à Jérusalem. Elle présente des particularités particulièrement riches sur le plan historique.

Elle porte en effet le nom de la ville de Bethléem, tracé dans une écriture hébraïque ancienne.

bethleem-premier-templeDatée de la période du Premier Temple (1106-586 avant l’ère chrétienne), elle constitue la première preuve tangible de l’existence de la ville à cette période.

L’objet, appelé « bulle », est une pièce d’argile utilisée de manière typique comme un sceau à apposer sur un objet ou un document écrit –qui permet de l’authentifier.

Il mesure environ 1,5cms, et a été retrouvé durant une opération de « tri » des sols menée par l’Autorité israélienne des antiquités.

Trois lignes de texte, en hébreu ancien, portent les mots « Bat Lechem », l’ancien nom de Bethléem. L’importance de la bulle est capitale car la région de Bethléem n’a pas encore bénéficié de fouilles archéologiques importantes; elle est la seule preuve, hors de du texte biblique, de l’existence de cette cité à cette époque.

« Il y a une différence entre lire le nom d’une ville dans la bible, et le voir sur un objet de l’époque, commente Elik Shukron, le directeur du chantier de fouilles.

Selon lui, il semble qu’au cours de la septième année du roi – sans qu’il soit possible de savoir si il s’agit d’Ezekiah, Menasse, ou de Josiah), un important chargement ait été envoyé au roi de Jérusalem.

La « bulle » retrouvée appartient à un ensemble de sceaux fiscaux utilisés pour sceller les cargaisons ou chargements à l’époque du royaume de Juda, à la fin du 8è ou au début du 7è siècle avant l’ère chrétienne, en indiquant que les taxes en vigueur avaient été payées.

sceau jeroboamSceau découvert à Megiddo inscrit du nom de Shema, serviteur de Jeroboam (Autorité des Antiquités d’Israël)

Bethléem était donc bien, à l’époque, une ville du royaume de Juda, et elle collectait et envoyait des taxes pour le compte du Roi, installé à Jérusalem.

L’expression  » Bethléem sur le chemin d’Ephrata » apparaît plusieurs fois. C’est la ville où Rachel mourut et est enterrée comme indiqué dans le livre de Berechit, et le lieu de naissance de Binyamin (Benjamin). Le nom Bethléem apparaît 41 fois dans la bible.

 » Après des années de fouilles sur ce site » déclare Shukron, « c’est la première fois que nous mettons de manière évidente un objet qui lie Bethléem et Jérusalem à l’époque du Premier Temple ».

http://www.juif.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email