SHARE

(jcpa-lecape)

L’actuel Mufti de Jérusalem, Sheikh Mohammed Ahmad Hussein, a déclaré le 25 octobre 2015 que la mosquée Al-Aqsa était une mosquée construite sur un site qui existait, selon lui, « il y a 3 000 ans, et il y a 30 000 ans… depuis la création du monde. »

Dans son entretien avec le correspondant de la Deuxième chaine israélienne, le Mufti a insisté en déclarant également qu’il n’y avait jamais eu de Temple juif ni de sanctuaire juif au sommet du Mont du Temple.

Un bref rappel historique

al aqsa mont du templeLe Mont du Temple en 1915. Al-Aqsa sur la gauche, le Dôme du Rocher sur la droite. Le dôme de la Synagogue Tiferet Israel se trouve à l’horizon entre Al-Aqsa et l’arbre. (Photographie de Bernhard Moritz, Bibliothèque du Congrès américain et Archives impériales ottomanes)

Les Juifs croient que le «rocher de la fondation » situé sous le Dôme du Rocher au sommet du Mont Moriah à Jérusalem est en effet le site où a eu lieu le célèbre sacrifice d’Isaac selon la Bible. Les Musulmans insistent d’ailleurs depuis toujours sur le fait qu’il s’agit plutôt du sacrifice d’Ismaël, contrairement ce qui figure dans les Ecritures.

Soulignons que le roi Salomon a construit son temple sur le Rocher au Xe siècle avant l’ère chrétienne, mais il a été détruit en l’an 587 avant notre ère par le roi babylonien Nabuchodonosor. Soixante-dix ans plus tard, le deuxième Temple a été construit par les Juifs revenus de Babylone, avec la bénédiction du roi Cyrus le Grand fondateur de l’Empire perse.

Des années plus tard, en l’an 160 avant JC, le Temple fut inauguré à nouveau par les Maccabées, juste après la Révolte contre le règne du roi Antiochos IV. Le Temple fut alors purifié après sa profanation par les Séleucides, qui représentaient une dynastie hellénistique.

al aqsa intérieur domeIntérieur du Dôme du Rocher avec le « rocher de la Fondation” sur laquelle les temples juifs ont été construits. (Maison Bonfils, 1870, Bibliothèque du Congrès américain)

Au Ier siècle avant notre ère, le Second Temple, construit par les rapatriés de Babylone, a été reconstruit par le roi Hérode. Le bâtiment du Temple et ses bureaux administratifs ont été agrandis sur le Mont Moriah afin d’accueillir les nombreux pèlerins. Il deviendra une plate-forme colossale soutenue par de grandes murailles.

Le Mur occidental (appelé aussi Mur des Lamentations), où les Juifs font leurs prières depuis des siècles, fait partie de ces murailles qui soutenaient le Temple.

En l’an 70 de notre ère, les armées romaines commandées par Titus détruisent le Temple.

Les musulmans croient que Mahomet (570-632 après JC) a été transporté sur une créature céleste depuis la Mosquée Al Aqsa à la Mecque, puis vers les cieux. La mosquée a été construite à la fin du VIIe siècle de notre ère et reconstruite à plusieurs reprises suite à de nombreux tremblements de terre.

Le dôme doré du Rocher est un sanctuaire construit vers 691 après JC.

Les Croisés qui ont conquis Jérusalem et le Mont du Temple en 1099 ont converti la Mosquée Al-Aqsa en un palais royal et le Dôme du Rocher en une église. Saladin, qui a reconquis Jérusalem en 1187, a restauré les deux mosquées.

Le tremblement de terre de 1927

Le Mufti actuel sait certainement que la Mosquée Al-Aqsa a subi un effondrement majeur pendant un tremblement de terre survenu en 1927. La rénovation a pris plusieurs années, et durant cette période des photographes étrangers étaient sur place.

L’archéologue britannique Robert Hamilton a pris de nombreuses photos, avec la permission de l’Autorité archéologique britannique. Il a fouillé et analysé les vestiges de la mosquée.

Selon le chercheur du JCPA-CAPE de Jérusalem, Nadav Shragai, spécialiste de l’Histoire contemporaine de Jérusalem, Hamilton a promis aux autorités religieuses musulmanes, le Waqf, qu’il ne ferait « aucune mention des conclusions que les musulmans auraient trouvées gênantes » telles que des traces de l’époque des Temples juifs. Les photos d’Hamilton s’attachent aux mosaïques, aux différents passages, ainsi qu’aux charpentes de soutien qui appartenaient apparemment aux Temples.

Ces photos éloquentes d’Hamilton peuvent être aujourd’hui consultées sur le site de l’Autorité des Antiquités d’Israël. D’autres photos prises par l’American Colony se trouvent à la Bibliothèque des Archives du Congrès américain.

Après l’effondrement du toit d’Al-Aqsa, seuls les chevrons et certaines lattes qui soutiennent la toiture sont restés. Les analyses des poutres ont prouvé qu’ils étaient en bois de cèdre et de cyprès datant de plus de 2.000 ans. Ils avaient probablement été utilisés dans les structures antérieures.

al aqsa 1al aqsa 2(Archives des Antiquités d’Israël)

al aqsa 3Al-Aqsa après le séisme de 1927. Les deux dômes à l’horizon sont ceux des synagogues Hurva et Tiferet Yisrael, qui seront détruites en 1948 par les Jordaniens. (Archives des Antiquités d’Israël)

Deux photographies prises par Hamilton révèlent également la double porte, des colonnes et le mur Sud du Mont du Temple.

al_aqsa_tunnel-Passage souterrain menant au nord de la Porte Double vers le centre du Mont du Temple. (Bibliothèque du Congrès)

al_aqsa_column-Colonne dans le passage souterrain. La Bibliothèque du Congrès la présente ainsi : « Le quartier de Temple. La Porte Double. Ancienne entrée montrant les détails de la sculpture. »

Soulignons que plusieurs sites et structures ont été détruits au cours de ces dernières années par le Conseil musulman. Les bulldozers du Waqf ont évacué des vestiges archéologiques dans les souterrains du Mont du Temple.

Fort heureusement, ces photographies prouvent que les déclarations du Mufti de Jérusalem ne sont que des mensonges grossiers.

Lenny Ben-David

Notes

– Bibliothèque du Congrès : http://www.loc.gov/pictures/item/2014648713/

– Etude de Nadav Shragai : http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=4890


Pour citer cet article :

Lenny Ben-David, « La vérité sur la Mosquée al Aqsa, photos d’archives à l’appui », Le CAPE de Jérusalem : http://jcpa-lecape.org/la-verite-sur-la-mosquee-al-aqsa-photos-darchives-a-lappui/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email