SHARE

Par Meïr Ben-Hayoun

Ces articles et reportages dans toute la presse francophone d’Israël (sauf sur Jérusalem24.com) et dans la presse juive d’exil, ces images de cartes postales où on nous montre les plages d’Israël et des lieux de villégiature avec des foules de résidents arabes passant un bon moment, pour conjurer les accusations d’apartheid, c’est d’un ridicule achevé. Comme si on avait besoin de prouver quoi que ce soit. Ca ressemble à un gosse réprimandé qui s’exclame : “c’est pas moi qui a fait ça!”. Et de surcroit, on croit faire de la hasbara en véhiculant cette stérilisation généralisée du bon sens juif.

apartheidC’est d’autant plus grotesque que l’apartheid, le vrai, la discrimination, ça existe réellement en Israël. Oui l’apartheid existe en Israël. Et qui en pâtit? Les Juifs en pâtissent et le pire est qu’ils ne disent rien, ou presque.

L’Apartheid le plus sauvage pire qu’en Afrique du Sud d’avant le changement sévit encore actuellement sur le lieu le plus sacré du peuple juif, sur le Mont du Temple, où la Loi, ou la dignité des Juifs sont bafouées, piétinées par les nazislamistes et ceci entériné par le Gouvernement Netanyahou en personne qui donne l’ordre à la police d’Israël d’y discriminer les Juifs.

Par exemple, si vous êtes juif, vous ne pouvez pas en silence prononcer entre vos lèvres la moindre prière ni la profession de foi “Shema Israël”.

Si par contre, vous êtes musulman, vous pouvez aboyer “Allah Houa Kbar” à vous éclater les poumons et agresser les Juifs autant que cela vous chante et les policiers arrêteront le Juif excédé qui protestera devant ces agressions.

Et les gens acceptent et votent pour le Gouvernement Netanyahou/Bennett/Dery qui maintient et ordonne cette discrimination antisémite flagrante depuis des lustres. De surcroit, ces derniers mois, cela ne fait qu’empirer. Là, on ne peut pas incriminer ni la presse étrangère, ni Hollande, ni Obama, ni l’ONU, ni Fabius pour ce “deux poids, deux mesures” anti-israélien.

L’Apartheid existe dans la définition même du terme par le dictionnaire quand les citoyens arabes israéliens peuvent circuler librement et sans inquiétude partout en Israël, dans toutes les villes, dans tous les quartiers, même des familles de terroristes et mettre sens dessus dessous un hôpital comme celui d’Ashkelon où on les soigne, alors que des zones entières habitées par des résidents arabes sont de facto interdites aux Juifs.

Dans plus de la moitié de la ville de Jérusalem, les Juifs ne peuvent pas circuler en sécurité s’ils ne sont pas escortés par au moins une compagnie de garde-frontières casqués et armés jusqu’aux dents.

Dans les faits, Jérusalem est divisée pour les Juifs avec l’encouragement tacite et actif de la municipalité de Jérusalem et du Gouvernement.

En d’autres termes, des zones entières de Jérusalem sont judenrein alors qu’aucun secteur, aucun quartier de la capitale israélienne n’est araberein.

Les Juifs sont discriminés dans l’enseignement supérieur israélien par rapport aux Arabes, dans la construction, dans les tribunaux, par le système de santé, etc, etc.

Un exemple mineur mais significatif: plus d’un tiers des pharmaciens en Israël sont diplômés de la « prestigieuse » faculté de pharmacie de l’Université d’Amman, alors que les pharmaciens formés en France (en général des olim juifs de France), on leur fait des difficultés pour reconnaitre leurs diplômes. Et si vous voulez d’autres exemples, nous disposons de dossiers entiers.

Les seuls qui sont arrêtés par détention administrative et éloignés de leurs domiciles pour délit d’opinion sont des Juifs, des Juifs des collines de Judée Samarie. Un membre d’organisation terroriste arabe a plus de droits que ces derniers. Vous en doutez?

Si vous êtes un terroriste arabe qui a à son actif le massacre d’enfants juifs dans l’horreur la plus inouïe, en comparaison de qui Mohamad Merah est un enfant de chœur, vous avez plus de chances de passer moins d’années en prison qu’un condamné juif pour crime de droit commun et de vous faire libérer seulement après quelques années d’incarcération et de bénéficier de conditions de détention 5 étoiles qu’aucun détenu juif ne peut rêver.

Le comble du comble est que les Juifs se sentent obligés de défendre l’image d’Israël qu’il n’y aurait pas d’apartheid alors que cet apartheid existe et les discrimine en premier lieu?!!! Les discriminés proclament sur tous les toits qu’il n’y a pas de discrimination.

C’est d’une absurdité sans précédent dans l’histoire du peuple des Enfants d’Israël depuis la Sortie d’Egypte et ceci sous le Gouvernement de “droite” Netanyahou.

Meïr Ben-Hayoun

http://jerusalem24.com/blog/2015/08/28/lapartheid-existe/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer la source et l’auteur.


Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email