SHARE
Le fait de bien parler fait arriver de bonnes choses dans le monde. Par exemple, plus les gens appelleront le nom d’Hachem de par le monde, plus on verra de choses positives…

par le Rav Shalom Arush

Chaque fois qu’une personne a des doutes en son cœur quant à la véracité de la Torah, aux directives de nos sages ou à la vérité d’Hachem et de Sa Providence Divine, cette personne est sous l’attaque du serpent, le mauvais penchant.

Le serpent injecte le venin du doute et de l’hérésie dans le cœur de l’homme, avec des questions qui pervertissent et détruisent la foi : « Qui dit que de vieux rabbins qui ont vécu il y a des centaines d’années sont mieux que toi ? Qui a le culot de te faire des leçons de morale ou de te dire quoi faire de tes sous ou de tes weekends ? Eclate-toi et vie ta vie ! On est au 21eme siècle – tu ne peux pas vivre comme un arriéré. »

Si l’on baisse la garde, le serpent nous fera facilement enfreindre n’importe quelle loi de la Torah. C’est comme cela qu’Adam et Eve se sont fait avoir et ont mangé du fruit défendu. De la même manière, quelques semaines seulement après que le peuple juif ait reçu la Torah sur le mont Sinaï, le serpent les a fait fauter par l’idolâtrie et construire le veau d’or.

Rabbi Natan était un grand médecin de l’âme. Il enseigne (Likoutey Alakhot) que la chute d’une personne dans les filets de l’hérésie et des doutes commence par des failles dans sa foi et dans sa sainteté personnelle. La seule manière d’éviter d’être entrainé est de mettre sa logique de côté et de se renforcer dans sa foi, en mettant totalement sa confiance en la Sagesse Divine et pas dans son propre jugement, qui est susceptible d’influencer le serpent. La foi répare tous les défauts.

De plus, dit Rabbi Natan, une personne sensée peut réaliser que les disciplines intellectuelles de ce monde ne sont pas du tout de l’ordre de la sagesse puisqu’elles ne peuvent nous mener vers notre vrai but sur terre. Donc si elles ne nous aident pas à atteindre notre but ultime et à accomplir notre mission propre, comment pourraient-elles être appelées « sages » ?

Il cite ensuite Rabbi Nah’man qui dit que malgré le fait que nous nous trouvions dans ce monde sans intérêt et matériel, nous devrions toujours garder à l’esprit notre but d’avoir une bonne descendance et ainsi, travailler à nous libérer de nos envies physiques, à nous connecter aux vrais sages, et à nous concentrer sur le côté spirituel de nos vies sans jamais oublier le monde à venir, notre destin. La vraie sagesse mène à la sainteté, élève une personne du statut d’animal à celui d’être humain dont l’âme divine contrôle le corps et pas l’inverse. La vraie sagesse rend humble et mene à la connaissance du Créateur.

Rabbi Nah’man dit que parler négativement mène la personne à douter de la Torah et des sages, et cela donne des ailes au serpent ! Les disciplines intellectuelles et les forces hérétiques –comme le serpent- sont malines, intelligentes et très persuasives, particulièrement parce qu’elles poussent la personne à céder aux envie du corps et découragent la sainteté et l’abstinence. Donc les discours négatifs donnent des ailes aux forces de l’hérésie, en leur permettant de prendre plus vite le contrôle de l’esprit et du cœur de l’homme.

Mais si le serpent n’a pas d’ailes – en d’autres termes, si une personne ne parle pas intentionnellement contre Hachem, Sa Torah et les grands sages, alors le serpent ne peut que ramper.

Les forces de l’hérésie que le serpent symbolise ne peuvent plus se répandre aussi rapidement dans le monde.

Les juifs qui parlent mal d’Hachem, de Sa Torah et des sages, D.ieu préserve, se portent préjudice à eux-mêmes. Non seulement ils donnent des ailes au serpent mais ils s’enfoncent encore plus dans les abysses obscures de l’hérésie. Leurs âmes souffrent et ils perdent toute chance d’atteindre le bonheur et la paix intérieure authentique.

Nous devons prendre à cœur les paroles de Rabbi Nah’man et éviter de dire quoi que ce soit, même sur le ton de la plaisanterie, de négatif sur Hachem, la Torah, et les sages. Pourquoi donner de la force au serpent et au côté obscur ?

Si quelqu’un a des pensées négatives, il ne devrait pas les exprimer par la parole. Il ferait mieux de consulter un rabbin compètent, un guide spirituel, et de supplier Hachem dans sa prière personnelle de le mener à la vérité. Tenir des propos sains est vital pour la sainteté spirituelle.

Alors que faire si l’on n’arrive pas à contrôler ses pensées ? Que faire si les doutes et les pensées négatives sont là ?

Le minimum à faire est de se retenir de les exprimer à voix haute, pour empêcher le serpent de les utiliser afin de perpétrer plus de mal dans le monde. La façon de déraciner ces pensées négatives est de demander à Hachem de nous aider à renforcer notre foi et de nous focaliser sur la sainteté. Nous devons faire très attention à toujours parler en positif.

Le fait de bien parler fait arriver de bonnes choses dans le monde.

Par exemple, plus les gens, de par le monde, appelleront le nom d’Hachem, plus on verra de choses positives. Dès qu’une personne se renforce et commence à dire des paroles de foi, les pensées négatives disparaissent. Ses paroles positives influencent le monde entier. Puissions-nous tous le mériter ! Amen !

Traduit par Carine Illouz

http://www.breslev.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email