SHARE
Trois lignes blanches. Trois lignes qui esquissent un rectangle dans la cour du majestueux palais de justice de Rouen. A 100 mètres, la place du Vieux-Marché, où Jeanne d’Arc fut brûlée en 1431. Mais nous sommes, devant la rue aux Juifs, sur les traces d’un patrimoine bien plus ancien…

rue aux juifs à rouenIci survit en souterrain : la Maison sublime.

Une salle basse de 10 mètres sur 15, avec des murs épais de 1,60 mètre, hauts de 3 mètres, soutenus par des colonnes, parfois sculptés de lions de Juda et griffés d’inscriptions, dont celle-ci : « Que cette maison soit sublime ».

monumentjuif 2Le plus vieil établissement juif dont on a gardé la trace en France. Le plus ancien aussi d’Europe. On estime sa construction entre 1096 et 1116.

monument-juif-630x0Qui connaît pourtant cette Maison sublime dont il n’est pas fait mention sur les panneaux racontant la genèse du palais de justice, bâti au-dessus d’elle en 1499?

monument juif 5Rarement ouverte, elle fera l’objet, le 14 juin, d’une souscription nationale lancée par la Fondation du patrimoine.monument juif 4Objectif : boucler un budget de travaux de 780 000 euros financés par le ministère de la Justice, propriétaire du sous-sol, la ville de Rouen, la métropole, le conseil général et la région.

La réouverture est prévue pour 2017.

Pour l’heure, rien ne signale la Maison sublime, pas davantage, dans le quartier, que la synagogue ou l’hôtel de Bonnevie, découvert en 1982 et identifié comme la demeure du juif le plus riche de la ville.

monument juif 3A cette époque, la France n’était pas, comme on veut le faire croire, seulement chrétienne.

La Maison sublime, elle, resurgit en 1976. Par accident.

On refait le pavement de la cour du palais de justice lorsqu’un engin de chantier tombe dans un trou. On vient de trouver la « cave rabbinique ».

Deux jours plus tard, on découvre la maison elle-même.

Actuellement, le Monument juif de Rouen est le lieu historique le moins accessible de Rouen. Les visites ne sont possibles que le mardi à 15 h, et le dernier vendredi du mois, sur réservation auprès de l’Office de tourisme, par petits groupes de dix-huit personnes….

Des conditions qui en font le sujet de travail idéal pour les sociétés rouennaises Gamit et Yusit. La première, représentée par Florent Samat, travaille sur le tourisme et la réalité virtuelle.

monument specialiste de la renoClaire Delalande, pour Yusit, apporte une caution scientifique, avec des archéologues spécialistes de la médiation culturelle. La collaboration leur semble naturelle : « Il faut quelqu’un pour traduire le langage informatique en langage historique, et inversement », explique Claire Delalande.

Voyage dans le temps

Les deux entreprises ont donc vu dans ce monument un « moyen de réaliser un projet percutant ».

Résultat ? Un Monument juif « comme si on y était » sur écran ou, mieux, dans un casque de réalité virtuelle. Tout sera conforme au lieu tel qu’il est. L’expérience promet d’être particulièrement immersive.

« On est à 50 % du projet, dévoile Florent Samat. Fin mai, nous aurons fini la visite du monument dans son état actuel. Ensuite, nous attaquons l’état dans lequel il était au XIIe siècle. »

L’objectif ? Montrer le monument tel qu’il était, en activité. Et là, la caution scientifique de Yusit est primordiale. « Nous espérons que le projet pourra servir aux guides, comme support pédagogique, en complément des visites, projette Claire Delalande. Nous aimerions placer une cabine 3D dans l’office de tourisme pour le montrer. »

Pour Gamit et Yusit, le projet doit en effet servir de vitrine : il pourrait se poursuivre, jusqu’à, pourquoi pas, une promenade dans le quartier de l’époque du XIIe siècle. « Mais c’est un autre budget. Et, pour l’instant, nous ne gagnons pas d’argent. La Région finance 50 % de l’opération, et nous l’autre moitié. »

monument juif 6Sources

Xe-XIIIe siècles : Le « royaume juif » de Rouen

Voir aussi : Histoire des Juifs en France sur wikipédia

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email