SHARE
Le Mercredi 19 octobre, pour célébrer la fête juive de Soukkot, le maire de la ville d’Efrat en Judée Samarie, invite les arabes des villages voisins à venir se réjouir avec eux… Une magnifique réunion de famille qui va finir en drame pour les palestiniens….

oded-revivi-gershon-elinsonOded Revivi, le maire d’Efrat avait préparé pour cette occasion une soukka de toutes beauté, accueillante, joyeuse et remplie, une véritable soukka de paix…

Son but était simple : profiter de ce jour de fête pour débattre de problèmes et défis communs et tenter de les résoudre ensemble.

soukkot-a-efratLa devise d’Oded Revivi, qui lui vient de l’expérience d’Efrat et ses alentours, est qu’il est possible de mener une vie de coexistence entre juifs et arabes en Judée-Samarie. « Face à ceux qui poussent à la paix à tout prix, les habitants juifs de Judée-Samarie veulent donner une autre image d’eux-même au monde » a-t-il dit lors d’une interview accordée au site américain Jewish Telegraphic Agency.

Fort de ses convictions, Oded Revivi a reçu chez lui quatre hommes, originaires de deux villages palestiniens proches de Bethléem, qui ont accepté l’invitation pour célébrer la fête juive dans une cabane symboliquement édifiée pour l’occasion

Mais quel ne fut pas son étonnement, le lendemain, lorsque après la fête, ils ont tous été arrêtés par les forces de sécurité palestiniennes et mis en prison, selon le témoignage de leurs familles.

Les quatre hommes, ont été convoqués jeudi à un interrogatoire et étaient toujours retenus vendredi en milieu de journée, selon un responsable des services de sécurité palestiniens.

Incompréhension et désarroi …

« Plus de 100 personnes en tout, y compris des officiers de la police et de l’armée israéliennes ont assisté à la fête », a déclaré Revivi.

« L’idée était d’améliorer les relations entre les implantations et les villages environnants », a-t-il ajouté.

Revivi a déploré « qu’au lieu d’aller vers la paix, l’Autorité palestinienne préfère arrêter des Palestiniens qui rendent visite à leurs voisins ».

Un porte-parole du gouvernement, Ofir Gendelman, s’est saisi de ces arrestations:

« L’Autorité palestinienne dit au monde entier qu’elle veut la paix; en réalité elle arrête et menace les Palestiniens qui défendent des relations de bon voisinage avec les Israéliens », a-t-il tweeté.

Mohammed Taha, gouverneur adjoint de la ville de Bethléem, a invoqué la loi palestinienne qui proscrit « toute normalisation avec les colonies ». Les Palestiniens ont le droit de parler aux Israéliens, mais « aller (dans les colonies), c’est inacceptable », a-t-il dit sur la radio militaire israélienne.

Cette petite histoire anodine est la clé du Moyen Orient… La paix se fait entre les hommes, et elle se fait si facilement entre ces deux frères ennemis, qu’il faut mettre en place tout un appareil judiciaire et prendre des mesures totalement absurdes pour éviter l’effusion d’amitié, et contrecarrer la volonté de paix de ces deux peuples.

Cette info anodine n’aurait pas fait la Une des journaux européens. Tout le monde s’en fout. L’autorité palestinienne peut faire absolument ce qu’elle veut, elle est de toutes façons absoute de tout jugement de la part de ses donateurs, puisqu’elle permet la diabolisation des héritiers naturels de la Terre convoitée…!

Le Ari zal explique que c’est l’ange de la mort qui chevauche le nah’ash, en d’autres termes, c’est Essav qui chevauche Ishmaël…

Ce qui revient à dire que le jour où Ishmaël cessera de se prostituer pour le Vatican, le monde des Illuminatis devra se faire tout petit devant la Puissance des Enfants d’Abraham réunis…

Un vieux rêve qui devra un jour ou l’autre devenir réalité…

Mikhal

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email