SHARE
Deux archéologues israéliens ont présenté une inscription trouvée à l’entrée d’une mosquée d’un village près de Hévron.

Elle atteste qu’au début de l’époque musulmane, le dôme du Rocher, construit en 691 sur l’ordre du calife omeyyade Abd Al-Malik, était appelé aussi « Bet Elmiqdsas », établissant un lien très clair avec le Temple de Jérusalem.

dome_du_rocher(Note : Beit Hamikdash = le Temple en hébreu…)

L’inscription a été montrée au public lors d’un congrès organisé jeudi dernier à l’Université Hébraïque de Jérusalem sur les dernières découvertes archéologiques dans la capitale et ses environs.

Cette pièce importante, qui montre que même les Musulmans reconnaissaient par le passé le lien historique entre les Juifs et le Har Habayit, a été présentée par les archéologues Assaf Avraham et Peretz Reouven.

Le texte, gravé dans la pierre, date de 1 000 ans.

Il a été trouvé dans le village de Nuba, près de Hévron. Les archéologues ont souligné que ‘le choix de cette appellation, évoquant le Beth Hamikdach, n’était certainement pas fortuit et résultait de l’influence profonde de la tradition juive sur le développement de l’islam à ses débuts’.

Cette découverte fait suite à celle, toute récente, du papyrus datant du Premier Temple, donc du 7e siècle avant l’ère chrétienne, où est clairement écrit le nom de Jérusalem.

Il s’agit de la pièce la plus ancienne, non biblique, qui mentionne le nom de la capitale éternelle du peuple juif.

Claire Dana-Picard
http://chiourim.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email