SHARE
C’est dans cette ancienne capitale de calcaire , qu’une colonne de pierre datant de la période romaine, a été découverte avec des gravures et des inscriptions en hébreu.

colonne 1800 ans

L’ancienne synagogue de Peqi’in. / Crédit photo: Ritvo, gracieuseté de Beit Zinati

Cette colonne a été découverte au cours de travaux de restauration et de conservation dans l’ancienne synagogue à l’Ouest de la Galilée.

Le travail est effectué par le Conseil pour la conservation des sites du patrimoine en Israël dans le cadre d’un projet par le ministère des affaires de Jérusalem et du patrimoine.

La pierre a été trouvée debout à l’envers dans la cour de l’immeuble, et lors de la découverte les archéologues de l’Autorité des Antiquités d’Israël arrivés sur le site ont examiné la trouvaille spéciale. Une analyse préliminaire de la gravure suggère que ce sont des inscriptions dédicatoires honorant les donateurs de la synagogue.

Selon Yoav Lerer, l’inspecteur de l’IAA en Galilée occidentale a dit : « les sources talmudiques et midrachiques racontent que les sages galiléens qui vivaient dans Peqi’in, y compris le Rabbi Shimon Bar Yochai, qui s’est caché des Romains dans une grotte. Cependant, il y a ceux qui sont en désaccord avec l’identification de l’emplacement de Peqi’in. Je crois que ces inscriptions vont ajouter un volet important de nos connaissances sur ce village Juif de Peqi’in pendant les périodes romaine et byzantine ».

Durant l’année écoulée, la réhabilitation et la conservation des travaux ont été réalisés dans l’ancienne synagogue de Peqi’in et dans les environs de Beit Zinati afin de proposer un nouveau site à visiter aux visiteurs qui s’y trouvent.

Le centre d’accueil vous dira la longue histoire des Juifs de deux mille ans dans ce village, et l’histoire unique de la famille Zinati, la plus ancienne famille juive du village.

Jusqu’à aujourd’hui, Margalit Zinati, le dernier membre de la famille juive est restée et a décidé de «garder la flamme vivante», et réside dans la maison juste à côté de la synagogue, toute seule.

Le ministre des Affaires de Jérusalem et du patrimoine,Ze’ev Elkin a déclaré dans un communiqué que « Peqi’in est l’un des sites les plus importants de la Galilée, et un endroit où il y a toujours eu une présence juive. C’est un grand honneur pour moi que, pendant mon mandat , je vis une telle découverte importante qui raconte cette vieille histoire de 2000 ans dans la Terre d’Israël « .

Uriel Rosenboym, directeur de Beit Zinati a dit avec beaucoup d’enthousiasme que «ceci est une découverte historique d’une importance sans précédent qui confirme ce que l’ancien président Ben Zvi Yitzhak a maintenu au début du XXe siècle, la légitimité du village juif de Peqi’in.

» Nous remercions le ministère des affaires de Jérusalem et du patrimoine, qui vise à préserver le patrimoine des Juifs de Peqi’in. Nous sommes heureux d’ouvrir le nouveau musée avec un message historique de cette ancienne communauté. Bien que la pierre elle-même a été pris pour être étudié par l’Autorité des Antiquités d’Israël, cette histoire unique des gardiens de la flamme de Peqi’in s’est révélé dans le musée renouvelé ».

http://alyaexpress-news.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email