SHARE

Rav Dynovisz TEHILIM 10

Depuis la création du monde, une poignée de mécréants se sont emparés du monde et le contrôle.

Un morceau de pain trempé dans ses larmes était le repas quotidien du roi David…Il dormait également très peu a même une chaise…Comment pouvait-il en être autrement si le Maître du monde n’a pas de maison dans ce monde ??? Waou, Ça c’est un vrai Homme, Ça c’est un vrai Dirigeant !!!

Psaume 10 :

Dans ce psaume, comme dans d’autres, David met en évidence le système d’exploitation mis en place dans le monde ; ce système est entre les mains de méchants se servant des peuples pour s’enrichir eux-mêmes.

La plupart des hommes ne prennent pas le temps de penser, et donc ne se révoltent pas. La grandeur du roi David est de mettre le doigt sur les vrais problèmes. Dans plusieurs psaumes, David dépeint un monde partagé entre les pauvres et orphelins, et ceux qui les exploitent.

Quand il parle du Mashiah qui apportera des solutions, il ne parle pas du domaine religieux ou spirituel, mais le Mashiah est celui qui mettra fin à l’oppression et à l’exploitation des misérables.

C’est l’identité messianique. Certes, il amènera aussi le respect de la Torah, mais il fera en résolvant le problème de fond, l’exploitation de la majorité par une minorité de méchants. Quand ces exploiteurs auront été détruits,

le monde ira mieux ! « Hachem, pourquoi Te tiens-Tu loin de Ton monde ? …(si le pauvre avait tort, il devait être condamné), mais ensuite tsedaka (il donnait au pauvre de quoi vivre). « Le rasha, voyant qu’il arrive si facilement à exploiter, lève ses yeux vers Hachem et dit : je vois qu’Elokim ne s’occupe pas du tout de mes machinations ».

Il est parlé, ici, de la dimension de D. Elokim, qui Se trouve dans ce monde et qui signifie aussi l’exercice du pouvoir et l’attribut de la justice. David évoque les dirigeants qui croient qu’ils dirigent le monde, et qu’Elokim ne fait rien. « Tout ce qu’il entreprend réussit. Il est toujours au-dessus de la loi. Il pense qu’il ne pourra rien lui arriver. Mais combien il est démagogue ! Et combien de mensonges sous sa langue, combien de vols et d’escroqueries !… Il tue les innocents. Et tout son souci est de faire de nouveaux décrets pour prendre aux pauvres…

Les pauvres ne se rendent pas compte qu’on les trompe et qu’on les fait tomber dans des pièges. » « Lève Ta main, Hachem. Jusqu’à quand vas-Tu oublier les pauvres, et laisseras-Tu le méchant T’offenser, lui qui dit que Tu n’existes pas ? Les pauvres n’ont plus que Toi pour les aider, Toi qui Te présentes comme Celui qui aide les orphelins. Brise le bras du rasha. Il est temps que Tu Te dévoiles comme Roi. Juge enfin l’orphelin et le pauvre. Ne laisse plus les tyrans opprimer l’humanité dans Ton monde. »

A deux reprises, à la fin du psaume, David parle des pauvres et orphelins. Dans le Zohar, D. est appelé père, et Knesset Israël (la Mal’hout) est appelée la mère ; et nous sommes leur enfant. Dans une situation de perfection, il y a union parfaite entre religion et Etat, entre terrestre et céleste ; comme un père et une mère, la synagogue et l’Etat sont différents, mais il y a mariage entre eux : ils s’aiment et se respectent, vivent ensemble et d’eux naît le peuple juif.

C’est pourquoi David appelle Israël « yatom », orphelin (qui, en hébreu, désigne celui qui a perdu, soit l’un des parents, soit les 2) : le peuple juif a perdu sa mère, Knesset Israël, la Mal’hout, car tous les pouvoirs sont corrompus. Le peuple est orphelin. Ce Psaume est une prophétie de ce que deviendra le pouvoir dans l’histoire ; il sera complètement corrompu. L’exercice du pouvoir par David fut un sans-faute, et ce fut le seul de toute notre histoire.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email