SHARE
Des chercheurs affirment être parvenus à dater de manière précise – au 30 octobre de l’an 1207 avant l’ère commune – et à expliquer cet événement stupéfiant qui aura déterminé l’issue de la Bataille biblique de Gabaon.

Selon le récit biblique, Josué a obtenu l’aide du soleil pour offrir aux Israélites l’une de leurs victoires les plus épiques. Et une équipe de scientifiques israéliens affirme aujourd’hui avoir compris comment : La bataille a coïncidé avec une éclipse solaire.

eclipse
La configuration d’une éclipse solaire totale (Crédit : Autorisation de Bob O’Dell)

En utilisant des données fournies par la NASA, trois scientifiques de l’Université Ben-Gourion de Beer Sheva ont pu déterminer, dans un article qui vient d’être publié, la date de l’éclipse et de la bataille qui seraient donc survenus le 30 octobre en l’an 1207 avant l’ère commune.

Le chapitre 10 du Livre de Josué raconte que peu après l’entrée des Israélites sur la Terre Promise, ils ont livré bataille contre cinq armées qui assiégeaient les Gabaonites, que Josué avait promis de protéger.

A la tête d’une armée, Josué était parvenu à vaincre les cinq rois et prié Dieu pour qu’Il vienne en aide aux Israéliens dans leur bataille en arrêtant le soleil :

“Alors Josué parla à l’Eternel, le jour où l’Eternel livra les Amoréens aux enfants d’Israël, et il dit en présence d’Israël : Soleil, arrête-toi sur Gabaon, Et toi, lune, sur la vallée d’Ajalon !.’” (Josué 10:12).

Les chercheurs font remarquer l’existence d’autres récits anciens où une divinité vient stopper le soleil.

Toutefois, disent-ils, ce récit biblique est unique dans la mesure où il mentionne également le rôle de la lune, ce qui les a menés à la conclusion que le texte faisait référence à une éclipse solaire durant laquelle la lune passe entre la terre et le soleil, bloquant ses rayons.

Ils interprètent le mot “dom,” qui n’apparaît qu’une seule autre fois dans la Bible (Psaumes 37:7), non comme “arrête-toi” – ce qui est la lecture la plus traditionnelle – mais comme “obscurcis-toi”.

Cette équipe multidisciplinaire, avec à sa tête le docteur Hezi Yitzhak, a découvert qu’il n’y avait eu qu’une seule éclipse solaire totale dans la région entre les années 1500-1000 avant l’ère commune, lorsque les Israélites seraient entrés en Terre Promise.

Cette éclipse leur aurait donc permis de dater précisément la bataille au 30 octobre de l’année 1207 avant l’ère commune, à 16h28. L’article a été publié dans l’édition la plus récente de Beit Mikra : Journal d’études de la Bible et de son monde.

Ils ont également décrit ce qui était le lieu précis de la bataille, selon eux, et retracé une marche nocturne de 30 kilomètres effectuée par Josué et ses hommes pour rejoindre Gabaon, au nord de Jérusalem, depuis leur campement de Gilgal, situé à l’est de Jéricho.

Gilgal_from_Bible1
Un site associé à celui de Gilgal dans la Bible, à proximité de Jéricho (Crédit : RGrobman / Wikipedia)

L’article ne s’intéresse pas à la nature des grêlons qui, selon le récit biblique, ont tué de nombreuses personnes durant la bataille.

“Tout le monde n’apprécie pas l’idée d’utiliser les sciences physiques pour prouver des éléments de la Bible et je sais qu’on peut interpréter cette démarche comme une tentative de rationalisation de la foi”, a déclaré Yitzhak à Haaretz dimanche.

« Nous n’affirmons pas que tout ce qui est arrivé dans la Bible est vrai ou que cela a eu vraiment lieu… Mais il y a aussi une part de vérité historique appuyée par des preuves archéologiques dans ces récits »

http://fr.timesofisrael.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise