SHARE

Par le rav Touitou

Le Tsaddik qui fut le plus controversé…

Aucun homme n’a autant souffert que Rabbi Nachman, personne n’a jamais atteint le niveau de rabbi Nachman : le Tsaddik Emet

 

Nationalité : Russie
Né à : Medjybij, Ukraine , le 4/04/1772
Mort à : Ouman, Ukraine , le 16/10/1810

Biographie :

Rabbi Nahman de Bratslav, né Nahman Ben Simha, est un rabbin des XVIIIe et XIXe siècles, fondateur de la dynastie hassidique de Bratslav.

Sa mère, Feyga, est la petite-fille du Besht (Baal Shem Tov), rabbin mystique, fondateur du judaïsme hassidique, qui s’installe à Medjybij en 1740, et son père, le Rabbin Sim’ha, l’un de ses principaux disciples et l’intendant de sa maison.

Nommé d’après son grand-père paternel, le Rabbin Nahman Horodenker, il grandit dans une atmosphère hassidique.
Âgé de 13 ou 14 ans, le Rabbin Nahman épouse Sashia, fille du Rabbin Ephraïm de Houssiatyn et acquiert son premier disciple, le Rabbin Shimon (son aîné de plusieurs années) le jour même de son mariage. Il s’installe auprès de son beau-père puis à Medvedevka, où il demeure neuf ans. À l’approche de sa vingtième année, il compte de nombreux disciples.

À l’âge de vingt-six ans, Rabbi Nahman décide de se rendre en terre d’Israël. Ayant tout laissé derrière lui, il entreprend le voyage, accompagné du Rabbin Shimon, en 1798.

Son navire atteint les côtes de Haïfa la veille de Roch Hachana 1799. Il est reçu avec de nombreux égards par les Hassidim de Haïfa, Safed et Tibériade. Il quitte la Terre d’Israël vers Pourim (février ou mars) 1799 et arrive à Medvedevka au début de l’été 1800. Cette visite marque un tournant dans son enseignement.

Après avoir passé deux ans à Zlatopol, Rabbi Nahman s’installe à Bratslav, en Ukraine, en 1802. Son épouse Sashia décède la veille de Chavouot 1807 et est enterrée à Zaslov. Le Rabbin Nahman se remarie avec la fille de Yehezkel Trachtenbourg de Brody. Il contracte la tuberculose peu après.

À la suite d’un incendie qui détruit sa maison en 1810, le Rabbin Nahman est contraint de quitter Bratslav. Il est hébergé par un groupe de maskilim d’Ouman, également en Ukraine.

Rabbi Nahman de Bratslav décède à 38 ans, emporté par la tuberculose.

Né à une époque où l’influence de son arrière-grand-père, le Baal Shem Tov, s’estompe, le Rabbin Nahman donne un nouveau souffle au hassidisme en combinant les enseignements ésotériques du judaïsme avec une étude approfondie de la Torah.
Maniant à la fois le secret et la simplicité, la prière et la danse, la polémique et les contes philosophiques, proclamant qu' »il est interdit d’être triste » mais souvent saisi de terribles crises d’angoisse, ce sage était trop « fou » pour entrer dans un cadre.

Likoutey MoHaran
Oeuvre maîtresse de Rabbi Na’hman de Breslev, le Likouté Moharan permet d’accéder d’une façon directe à l’enseignement du père fondateur de la ‘hassidouth breslev. Pour autant, sa lecture n’est pas toujours facile pour les débutants.

Le Tikoun Haclali est composé de 10 Psaumes du Roi David sélectionnés dans un ordre précis par Rabbi Na’hmam de Breslev.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email