SHARE
Des douzaines de pièces de monnaie relatives à la révolte juive ont été découvertes lors d’une excavation à Jérusalem.

Les pièces vieilles de 2000 ans datent précisément des deuxièmes et quatrièmes années de la fameuse rébellion contre l’Empire romain qui a conduit à la destruction de Jérusalem en 70 après J.-C.

pieces de monnaie

Les pièces ont été découvertes au cours de la présente saison des fouilles renouvelées à l’Ophel dirigée par le Dr Eilat Mazar de l’Université hébraïque de Jérusalem et entièrement financée par le Collège Herbert W. Armstrong d’Edmond, Oklahoma, dont les étudiants constituent l’essentiel de la main-d’œuvre.

Les pièces sont décorées de symboles juifs, y compris les quatre espèces végétales de la Fête des Tabernacles—palmier, myrte, cédrat et saule—et un gobelet qui faisait probablement partie du service du temple.

Avec les motifs, les pièces de monnaie comportent un ancien script hébreu.

Les pièces de monnaie de la deuxième année de la révolte affichent le texte « Pour la liberté de Sion » en hébreu ancien.

L’inscription de la quatrième année (69-70 après J.-C.) se lit comme suit : « Pour la rédemption de Sion ». Les érudits croient que le changement est révélateur de l’humeur des rebelles, alors que leur défaite devenait de plus en plus inévitable.

Plutôt que d’avoir été découvertes toutes ensembles, les pièces de monnaie étaient jonchées dans une grotte de 7 mètres par 14 mètres sur le site de l’excavation, dans des strates correspondant à la dernière année de la révolte romaine.

Les pièces de monnaie ont été trouvées à côté de poteries cassées, y compris des vases et des marmites.

La grotte, a dit Mazar, n’a pas été dérangée depuis la période du Second Temple, créant une « capsule temporelle » de la vie juive pendant la révolte.

Le Times of Israël rapporte :

« La découverte des pièces de bronze de l’Ophel est remarquable car jusqu’à aujourd’hui, la plupart des pièces de monnaie de la révolte juive datent jusqu’à la deuxième année, quand les Romains ont fait de grands progrès contre les rebelles juifs.

En fait, ‘ la petite quantité de pièces de monnaie frappée la troisième année, et presque un manque total de pièces de monnaie à partir de la quatrième année, indique que la majeure partie du pays a été reconquise par l’armée romaine assez tôt après le début de la révolte,’ écrit Robert Deutsch dans son édition 2017 de ‘The Coinage of the First Jewish Revolt against Rome, 66-73 c.e. [La monnaie de la première révolte juive contre Rome, 66-73 après J.-C.] ’ ».

Dans la grotte de l’Ophel, il y avait plus de pièces de monnaie découvertes de l’an quatre, plutôt que des pièces de monnaie de l’an deux.

pieces

Cela témoigne de l’utilisation extrêmement tardive de la grotte.

Comme l’a raconté le Dr. Mazar à la Trompette, la grotte révèle les derniers moments de la rébellion juive avant la chute de Jérusalem.

« Ce n’est pas un phénomène habituel que l’on puisse arriver à une grotte aussi fermée, intacte depuis 2000 ans, y compris les derniers vestiges de la vie du peuple qui a été assiégé à Jérusalem, et qui a souffert à Jérusalem, jusqu’à la toute dernière minute de la période du Second Temple », a déclaré le Dr Mazar.

Le témoin oculaire, l’historien Josèphe, a raconté que certains des rebelles ont eu recours à des grottes et ont creusé des tunnels à travers Jérusalem, essayant de survivre à la prise de pouvoir par les Romains.

La grotte de l’Ophel a été d’abord excavée par le Dr. Mazar et son équipe en 2013. Même alors il y avait des indications que la grotte a été utilisée lors des derniers moments désespérés du siège.

City_of_David
Cité de DAVID

Les fouilles de l’Ophel ont donné lieu à des découvertes telles que le mur du roi Salomon, le médaillon de la menora, l’empreinte du sceau du roi Ézéchias et, plus récemment, l’empreinte probable du sceau du prophète biblique Ésaïe .

Photo de présentation : Une étudiante du Collège Herbert W. Armstrong tient l’une des pièces de monnaie juives nouvellement découvertes. Courtoisie d’Eilat Mazar

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email