SHARE
Une rumeur persistante au fil des siècles affirmait que le célèbre Shakespeare n’était pas l’auteur de ses textes. Mais que l’écrivain caché soit une femme juive est une information qui fait sensation aux Etats-Unis.

John Hudson – célèbre spécialiste de Shakespeare, est professeur à HB Studios, et directeur de la troupe de théâtre de New York nommée les Dark Lady Players a nommé dans l’un de ses livres l’auteur de l’ombre, le nègre de Shakespeare : Amelia Bassano Lanier. Cette dernière est née en 1569 dans une famille de Juifs vénitiens.

Amelia Bassano Lanier.

Mme Bassano (Lanier était son nom de femme mariée) est largement considérée comme l’énigmatique « dark lady » mentionnée dans les sonnets de Shakespeare.

Hudson est convaincu que cette femme était la plume à qui l’on doit des lignes comme « être ou ne pas être … telle est la question. »

Elle a vécu avec Lord Hundson, qui était le patron de Shakespeare dans le théâtre où il se produisait. Mme Bassano est largement considérée comme ayant été talentueuse et audacieuse. Elle fut la première femme en Angleterre à publier un livre de poésie. Son écriture, soutient M. Hudson, avait un style plein d’allégories religieuses et souvent critique envers le christianisme.

Dans son livre « Dark Lady de Shakespeare: Amelia Bassano Lanier, La femme derrière les pièces de Shakespeare? » M. Hudson donne sa version de l’envers du décor shakespearien mais tout le monde ne le suit pas concernant le rôle de Mme Bassano. Ses détracteurs soutiennent que son témoignage pourrait s’appliquer à beaucoup d’autres écrivains de l’ombre.

dark lady livre

Une autre version

Si le mystère Shakespeare reste entier, les dernières analyses donnent un autre version de l’histoire. Cette dernière version est perturbante car elle se base sur des faits indéniables.

Comment Shakespeare qui ne s’est jamais rendu en Italie, pouvait connaître aussi bien les us et coutumes italiennes. Tant dans les cours de l’époque que celles du peuple?

La dernière théorie qui connait un gros succès avance le nom de John Florio. John Florio, anglais d’origine italienne est issu d’une famille juive italienne convertie au protestantisme.

Les trois pièces produites par Shakespeare n’auraient pu être écrites par le dramaturge mondialement connu.

Il n’avait jamais mis les pieds en Italie et était ignorant de la vie italienne.

Par contre Florio qui traînait près du théâtre de Shakespeare et était talentueux, a vraiment écrit « Othello », « Beaucoup de bruit pour rien » et « Le marchand de Venise ».

Il aurait du s’abstenir pour « le marchand de Venise » mais un converti qui veut faire son chemin en Angleterre se devait d’être plus antisémite que les autres. Marx et tant d’autres l’ont démontré avant lui !

https://www.coolamnews.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email