SHARE
Frances Wilson, 29 ans, Afro-américaine convertie au judaïsme et titulaire de plusieurs titres dans des concours de beauté, arrivera en Israël en juin 2018, dans le cadre d’une délégation d’enseignants qui enseignera l’anglais aux élèves de quatrième et sixième années dans 18 communes.

« Israël est quelque chose de très spécial pour moi, quelque chose de profond. Quand j’ai visité Israël, je me sentais chez moi et il était clair pour moi que j’y retournerai », a déclaré Frances Wilson, qui s’est convertie au judaïsme en 2011. « Le judaïsme m’a toujours attirée comme mode de vie, et c’est ainsi que je veux élever ma famille à l’avenir. »

« Lorsque j’ai reçu une proposition de venir en Israël et d’enseigner aux enfants, je n’y ai pas réfléchi à deux fois. C’est une proposition unique et je veux profiter de l’occasion pour vivre une année entière en Israël, pour donner aux enfants mais aussi pour recevoir sur le plan personnel. Je pense sérieusement à faire l’aliya, et en ce qui me concerne, c’est un pas en avant. »

Frances Wilson fait partie d’une délégation de 166 enseignants juifs des États-Unis, d’Australie et d’Afrique du Sud qui, avec 166 enseignants israéliens, enseigneront à 6 000 enfants dans des communautés telles que Dimona, Yeruham, Ofakim, Migdal Haemek, Nazareth Ilit et Kiryat Malachi.

Le projet, baptisé « Summer School », est mené par Telma, le programme national d’excellence en anglais, en coopération avec les maires et avec le soutien des fondations Schusterman et Steinhardt.

frances

Frances Wilson

Pendant le mandat de Barack Obama, Frances Wilson a fait un stage à la Maison Blanche et aujourd’hui elle termine sa maîtrise en éducation. Sur le chemin, elle a remporté quatre concours de beauté s’adressant aux femmes afro-américaines.

« Les victoires et les titres ont allumé en moi une étincelle et m’ont donné l’inspiration et la confiance nécessaires pour aller de l’avant », a-t-elle déclaré.

Au cours des prochaines vacances d’été, elle enseignera l’anglais à des enfants à risque au Ben Shemen Youth Village, puis passera une année entière à Mitzpeh Ramon et enseignera à Yeruham ou Dimona. Avec les enfants israéliens, elle a l’intention de conclure un marché: « Je vais vous apprendre l’anglais et vous m’enseignerez l’hébreu ».

Parmi les enseignants qui arriveront en Israël, de jeunes juifs, dont certains resteront une année entière. Parmi eux un jeune australien, batteur et professeur de musique pour enfants à risque dans un centre de détention, un jeune Américain qui a enseigné à Harlem, deux sœurs juives du Connecticut et une jeune femme sud-africaine.

« Tous les élèves israéliens devraient avoir une chance égale de progresser dans des matières de base telles que l’anglais, indépendamment de leur lieu de résidence ou des revenus de la famille », explique Alon Puterman, PDG et fondateur de Telma. « Le programme aide à combler les lacunes sociales et éducatives et est rendu possible par les maires qui ont reconnu son importance. »

Source : Ynet
http://www1.alliancefr.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email