SHARE
La promenade, longue de trois kilomètres, est la limite ouest du Beer Sheva Stream Park, qui est le parc métropolitain du Néguev.

C’est le plus grand parc d’Israël, qui couvre 5 300 dounams et comprend les deux rives du ruisseau.

Jusqu’à présent, le parc était un vaste terrain vague, mais il est étonnant de voir les travaux menés actuellement en vue d’en faire une grande attraction.

Deux terrains de football avec du vrai gazon sont déjà prêts, deux autres avec du gazon synthétique sont en construction, mais le point culminant sera un lac artificiel d’un mètre de profondeur, sur une superficie de 92 dunams dans une zone de 650 dunams.

À la fin du mois, le remplissage du lac sera lancé, et d’ici septembre, il sera possible de naviguer sur de petits bateaux. Dès le début, le site comprendra des sites d’observation des oiseaux, des aires de pique-nique et de barbecue, des pelouses, des sentiers de promenade et de course, un restaurant, un parc réservé aux chiens et une grande fontaine. Le projet devrait être achevé d’ici la fin de 2019.

Le parc a l’air d’être un peu grand pour la ville, comme le magasin IKEA qui se trouve dans une zone déserte juste à côté de la future entrée-est du parc.

Pour l’instant, on entre par l’autre côté, par une zone qui possède déjà un amphithéâtre de 12 000 places. Sur la scène de l’amphithéâtre, qui est à ce jour la plus grande du pays, sera installé un système d’éclairage à une hauteur de 42 mètres, avec 7 800 LEDs qui afficheront dans l’obscurité un spectacle éblouissant qui illuminera tout le parc.

À la fin de la construction, il y aura un autre amphithéâtre ouvert qui accueillera également 50 000 spectateurs pour des spectacles géants. Les habitants de Beer Sheva pensent que si les spectacles sont attrayants,des spectateurs se déplaceront du centre et du nord du pays. La gare de la ville est à quatre kilomètres du parc, et on espère que dans dix ans, une autre gare sera achevée dans la ville, juste à côté de l’entrée du parc.

Simulation d'un restaurant au bord du nouveau lac du parc
Simulation d’un restaurant au bord du nouveau lac du parc

Des pelouses autour du lac

Les espaces verts ne sont pas la première chose à laquelle on pense lorsque l’on imagine Be’er Sheva; Mais l’utilisation d’effluents permet d’y planter d’immenses pelouses et des milliers d’arbres, de sorte qu’en de nombreux endroits il y aura de l’ombre sous le ciel du Néguev. Comme si le terrain était infini.

Les arbres plantés par le KKL se tiennent côte à côte dans des seaux dans la cour administrative du parc, attendant que vienne leur tour d’être plantés. Le long de la promenade et des pistes cyclables, de nombreux arbres ont déjà été plantés, rehabilités après avoir été déracinés à cause d’un boom immobilier dans d’autres parties de la ville.

Des zones réservées aux barbecues, des tables et des bancs en béton massif, plusieurs aires de jeux pour enfants et des aires de fitness gratuites ont été aménagés, et des fontaines ont été installées à des distances raisonnables afin que personne ne se déshydrate. Il y a d’autres attractions touristiques dans le parc, comme le Liberty Bell Park et le pont turc, qui date de la période ottomane.

Sur le chemin du parc à la ville, vous pouvez vous arrêter et profiter d’un centre commercial et de divertissement avec quelques restaurants uniques, comme « Lehem Bassar » ou « Vivino ». Ici, le service est aussi rapide que McDonald’s et le goût digne d’un restaurant gastronomique.

L'amphithéâtre dans le parc // Avec l'aimable autorisation de la municipalité de Beer Sheva
L’amphithéâtre dans le parc // Avec l’aimable autorisation de la municipalité de Beer Sheva

Tous les vendredis, pendant les mois d’été, le centre accueillera un marché agricole où les agriculteurs de la région vendent des produits frais entre 9 h et 16 h.

Vous y trouverez des fruits exotiques, des fromages artisanaux, des vins et des bières locales, du pain et de la crème aigre, et une grande variété de fleurs, d’olives et de cornichons fraîchement coupés en tranches etc.

Commémoration des soldats de l’ANZAC

Une visite de la capitale du Néguev n’est pas complète sans la vieille ville.

La rue principale a déjà été rénovée, et à la place de l’asphalte, il y a des pierres de rues hollandaises. Devant chaque boutique a été érigé un porche ombragé, qui peut être fermé en hiver.

En octobre dernier, lors du 100e anniversaire de la libération de Beer Sheva de la domination ottomane, un centre à la mémoire des soldats de l’ANZAC (Corps d’armée australien et néo-zélandais) inauguré au 4 rue Ostrovsky, en face du cimetière de la Première Guerre mondiale. Un étonnant film de 20 minutes sur l’histoire de la libération de la ville du sud par l’armée britannique pendant la Première Guerre mondiale y est projeté.

L’entrée coûte 34 NIS pour les adultes, 25 NIS pour les étudiants et les retraités qui vivent dans la ville, et 20 NIS par personne pour un groupe de plus de 30 visiteurs. Le centre de commémoration est ouvert du dimanche au jeudi de 09h00 à 16h00. Les vendredis et samedis, il ouvert uniquement aux groupes et sur rendez-vous par téléphone au 08-6205004.

La maison ottomane sur Avot Street vous donne envie de rester ici pour la nuit. C’est un complexe moderne d’appartements de charme bien équipés sur trois étages, et au quatrième étage un balcon offre une vue sur toute la ville. Les espaces publics dans le complexe ont été conçus dans un savant mélange entre la période ottomane et l’ère moderne.

Le haut plafond, en particulier au rez-de-chaussée, nous ramène à la conception du quartier ottoman dans les maisons anciennes de la vieille ville, qui sont encore en attente de rénovation et de reconstruction. Tous les appartements sont identiques et équipés, il vous suffit donc de venir avec une valise. Il y a ceux qui viennent pour la nuit, et il y a ceux qui restent quelques mois, comme les visiteurs étrangers des entreprises high-tech de la ville.

Le prix est de 500 NIS par nuit et par appartement. Ceux qui vivent ici peuvent également profiter de la vie nocturne animée de Beer Sheva. Il y a une grande variété de pubs, bars et clubs avec des spectacles de musique live par des artistes locaux, ainsi que les groupes les plus populaires en Israël.

Source : Israel HaYom

http://www1.alliancefr.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email