SHARE
Près de la ville de Gedera, au sud de Tel-Aviv, les scientifiques ont mis au jour des jarres issues d’une fabrique de poterie du IIIe siècle après J.-C.

Des archéologues israéliens ont dévoilé mardi ce qu’ils ont présenté comme une grande fabrique de poterie qui a produit des jarres de vin pendant 600 ans, à partir de l’époque romaine.

poterie1

L’Autorité israélienne des Antiquités (AIA) a annoncé que des fouilles près de la ville de Gedera, au sud de Tel-Aviv, avaient permis de mettre au jour la fabrique et un complexe de loisirs adjacent, composé de 20 piscines et d’une salle de jeux.

A partir du IIIe siècle après J.-C., l’usine a fabriqué des récipients appelés « Gaza » par les historiens, pendant une période ininterrompue de 600 ans, a déclaré mardi à la presse la directrice des fouilles, Alla Nagorsky.

poterie gedera

« Ce genre d’endroit ne s’est pas construit en un jour« , a-t-elle expliqué sur place. « Un ingénieur a travaillé dessus, le site est très travaillé ».

La fonction principale des jarres était le stockage et l’expédition du vin, une industrie locale florissante à l’époque, avec des exportations à grande échelle, a précisé l’AIA dans un communiqué. « La production continue de ces jarres indique probablement qu’il s’agissait d’une entreprise familiale, qui s’est transmise de génération en génération », souligne le communiqué.

poterie 2

Une découverte « rare et surprenante »

Près de l’usine se trouvaient deux bains byzantins et 20 bassins « finement construits », reliés entre eux par des canaux. « Les archéologues considèrent que le complexe aquatique a servi à la fois à la population locale et aux nombreux voyageurs le long de l’ancienne route principale reliant le port de Gaza à l’intérieur des terres », indique l’AIA.

La ville de Gaza, aujourd’hui située dans la bande de Gaza palestinienne, se trouve à 48 km au sud-ouest de Gedera, sur la côte méditerranéenne.

Au cours de sa longue histoire, elle a été gouvernée par les Romains, les Byzantins, les Croisés, les Mamelouks et les Ottomans.

La découverte d’une salle de jeux à Gedera est « rare et surprenante », note l’AIA. Elle abritait des planches utilisées pour jouer au backgammon et au « mancala », des jeux toujours populaires dans la région.

Les ateliers de poterie de Gedera ont pu construire le centre de loisirs à l’attention de leurs employés, selon le communiqué de l’AIA.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email