SHARE
Offrez-lui des cadeaux à sa libération et percez-lui l’oreille s’il ne veut plus vous quitter… Plutôt surprenant?

Les lois semblent étranges : on doit lui offrir des cadeaux? S’il veut rester, on doit lui percer l’oreille?

Rav Fohrman explore ces points étranges et nous montre que la Torah cherche à nous rappeler notre esclavage national, en Egypte.

Re’eh « vois », est la 47e section hebdomadaire du cycle annuel de lecture de la Torah et la quatrième du Livre du Deutéronome. Elle correspond à Deutéronome 11:26-16:17. Les Juifs de la Diaspora la lisent généralement en août ou au début de septembre.

Moïse place devant Israël la bénédiction et la malédiction, selon leur obéissance ou non aux lois de Dieu. Il leur explique que le culte sacrificiel sera établi dans un lieu à déterminer, et exhorte le peuple à ne pas écouter ceux qui voudraient les inciter à l’idolâtrie. En tant que fils de Dieu, ils doivent se différencier des peuples idolâtres environnant, notamment par leur alimentation. Ils doivent prélever la dîme sur la récolte, aider les pauvres, libérer les esclaves et enfin, accomplir les fêtes de pèlerinage.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email