SHARE
Depuis des décennies, le leadership de l’OLP, Yasser Arafat en tête, né en Egypte, a prétendu que les Palestiniens sont des « descendants directs » des Cananéens, la principale peuplade qui s’était implanté en Erets Israël avant même l’arrivée du peuple hébreu il y a plus de 3000 ans.

Il est évident que c’est un grossier mensonge, le but étant de nier tout lien entre le peuple d’Israël et sa terre..

A part l’Unesco qui défend la mémoire des lieux en fonction du montant qui se trouve dans la mallette noire remplie de dollars qu’on lui offre en échange, personne n’est dupe…

Ce qui est par contre vérifiable, c’est que l’écrasante majorité de ceux qui se disent Palestiniens aujourd’hui viennent des pays arabes alentour.

Ils sont venus en même temps que les premiers pionniers juifs ashkenases, en Palestine ottomane… Ils sont venus, les uns pour travailler, les autres pour commercer, et la plupart furent des déplacés de territoires conquis par la « sublime porte », c’est à dire des Balkans…

Les Muhacir : Réfugiés musulmans des Balkans déplacés en Palestine, sous l’empire ottoman

On ne peut être plus clair, lorsqu’on regarde dans les yeux la fameuse famille TAMIMI (Al-Tamimi), qui est, aujourd’hui, une des plus importante famille musulmane de Terre Sainte…

Au XIXe siècle, la Palestine ottimane était qualifiée de société multicolore

Boislecomte, l’envoyé spécial de Louis-Philippe auprès de Muhammad Ali en 1833 constate une différence profonde entre la société égyptienne et la société de Terre Sainte :

« Dans la première, dit-il, on est membre de la classe qui gouverne ou de celle qui obéit, selon qu’on soit né turc ou arabe.

Dans la seconde, tout le monde parle la même langue, l’arabe, « mais les hommes se classent par religions et par nations.

Le sentiment de la nationalité est à peu près étranger et s’est réfugié dans les groupes confessionnels, seuls éléments formant l’identité collective.

Cette société est faite à la fois de diversité de populations et de cultures: Maghrébins, Égyptiens, Druzes, Arméniens, Grecs, Turcs, Turkmènes, Bédouins d’Arabie, Tchétchènes, Tcherkesses et Azéris, Albanais, Kurdes, Bosniaques, Vénitiens et autres descendants des croisés composent, avec les autochtones juifs, samaritains et chrétiens, un tissu multicolore ».

Serait-ce assez clair ?

Pour aller plus loin il convient de connaître la liste des clans Palestiniens et leurs origines :

Abbasi (Algérie, famille de Mahmoud Abbas)
Ait-Ahmed (Algérie)
Ait-Yahia (Algérie)
Al-Aarifi (Algérie)
Al-Haddad (Algérie)
Al-Qadi (Algérie)
Al-Mughrabi (Algérie)
Al-Tamimi (Algérie)
Assalah (Algérie)
Bijaoui (Algérie)
Bouaddou (Algérie)
Boudia (Algérie)
Boujemaa (Algérie)
Djamaa (Algérie)
Jazaïri (Algérie)
Khlifaoui (Algérie)
Meziane (Algérie)
Ouadhi (Algérie)
Ouqacem (Algérie)
Qaci (Algérie)
Moh Lamnawwar (Algérie)
Zarrouq (Algérie)
Al-Dajani (Arabie)
Al-Fuqaha (Arabie)
Al-Nushaybah (Arabie, originaire de Médine)
Abed Rahman (Caucase, Tchétchénie)
Abu-Gosh (Caucase)
Gaver (Caucase)
Jaber (Caucase, Tchetchenie)
Nashashibi (Caucase, Turkmenistan)
Othman (Caucase, Tchétchénie)
Shaqiqi (Caucase, Azerbaidjan)
Subahi (Caucase)
Vashdi (Caucase)
Zaydan (Caucase, Kurdistan)
Al-Masri (Egypte)
Al-Moghrabi (Maroc)
Al-Alami (Maroc)
Al-Tayyib (Maroc)
Al-Maslouhi (Maroc)
Al-Tijani (Maroc)
Al-Fakiki (Maroc)
Al-Mahdi (Maroc)
Al-Filali (Maroc)
Al-Tazi (Maroc)
Al-Khairi (Maroc)
Al-Muwaqat (Maroc)
Al-Qutob (Maroc)
Al-Muzaffar (Maroc)
Bu Hamalah (Maroc)
Al-Khalidi (Sud de l’Iran)
Doghmush (Turquie)
Istambuli (Turquie)
Sarsak (Turquie, signifie « Ancien » en turque)
Jarrar (Trans-Jordanie)
Al-Qassam (Nord de la Syrie)

Ainsi, s’appropriant délibérément l’histoire de l’invasion cananéenne, d’il y a plus de 37 siècle, les leaders palestiniens d’aujourd’hui se sont inventés de fausses origines, pour les besoins de leur « cause », qui en vérité n’est que l’effet de leur haine viscérale du juif…

Cela a servi l’antisémitisme en général qui a sauté sur l’occasion pour amplifier cette propagande dans un monde occidental, anti-juif (pour ne pas dire antisémite) congénital et pétri de culpabilité qu’il ne saurait voir ….

Aujourd’hui un Etat Palestinien, qui n’existe pas, est reconnu par plusieurs pays, en dépit de toute objectivité historique, et les leader de cet état fantôme, et fantoche, se permettent de déclarer suite aux résolutions adoptées par l’UNESCO sur Jérusalem: « Les Juifs n’ont aucune connexion avec ce pays, ni dans l’Histoire contemporaine, ni dans l’histoire ancienne. C’est la Grande-Bretagne qui a détruit la Palestine en ouvrant la voie aux colons juifs qui ont dépossédé le pays de ses véritables propriétaires ! »

« La notion de “peuple palestinien”, a expliqué Millière, n’est apparue que début 1970 : l’OLP devait au départ “libérer” le territoire d’Israël – donc détruire Israël et exterminer les Juifs – sans toucher à la Judée-Samarie que la Jordanie avait annexée à son territoire de 1949 à 1967 et qu’elle souhaitait retrouver. (…)

Depuis le début des années 1970, les Arabes vivant sur la terre d’Israël et en Judée-Samarie se sont vus répéter qu’ils étaient le “peuple palestinien”, tout comme les Arabes ayant quitté Israël en 1948 et qui sont maintenus artificiellement dans des camps dans des pays tels que le Liban, la Jordanie et la Syrie.

C’est la 1re fois dans l’histoire qu’un peuple a été inventé de cette façon. (…) Cette invention a donné à ce “peuple” une identité reposant sur une falsification de l’histoire ».

Et d’ajouter : « Les propagandistes palestiniens disent que le peuple palestinien existe depuis longtemps en prétendant parfois que ses membres sont les descendants des Philistins de l’Antiquité, ce qui est historiquement faux. Cette invention a eu pour fin d’occulter l’histoire des Juifs en Israël.

Les propagandistes “palestiniens” affirment ainsi que les Juifs n’ont aucun passé sur les terres d’Israël, ce qui est non seulement faux, mais relève aussi du négationnisme puisqu’en niant le passé des Juifs sur cette terre, c’est l’existence du peuple juif lui-même qui se trouve ainsi niée.

Cette invention, surtout, a été conçue pour faire du “peuple palestinien” fabriqué une grande arme de destruction massive destinée à annihiler concrètement un autre peuple, puisque l’objectif assigné aux “Palestiniens” est de “libérer” cette terre en détruisant Israël et en exterminant les Juifs. (…)

C’est la première fois dans l’histoire qu’un peuple a été inventé aux fins de devenir une grande arme de destruction massive destinée à annihiler concrètement un autre peuple.

C’est une invention monstrueuse aux dépens d’Israël et du peuple juif.

C’est aussi une invention monstrueuse à l’encontre des Arabes dont on fait le “peuple palestinien”, car transformer des êtres humains en armes de destruction par fannatisation consiste à en faire délibérément des monstres sacrificiels appelés à finir dans un bain de sang.

Cette invention est dès lors un double crime contre l’humanité : l’un est commis contre le peuple juif, l’autre contre ces Arabes dont on a fait le “peuple palestinien” ! ».

La Palestine: un mensonge gréco-romain

La Palestine n’est pas un mot hébreu ou arabe. Les Grecs l’ont utilisé pour décrire la région.

Et quand les Romains et leurs mercenaires arabes ont réprimé la population juive indigène, ils ont rebaptisée cette région – la Palestine.

Palestine, d’après le mot Philistins qui veut dire « étrangers » : mais pourquoi les Grecs et les Romains ont-ils nommé la région d’après les Philistins?

Les Philistins étaient l’un des peuples marins d’origine grecque qui avaient à l’origine envahi et colonisé la région. La résistance juive au colonialisme philistin est racontée dans l’histoire de Samson, du roi Saul et du roi David.

Il était donc naturel, pour les colonies grecques et romaines que les Juifs du Second Temple auxquels ils s’affrontaient utilisaient le nom de «Palestine», nom associé aux colonies antérieures, pour désigner leurs nouvelles colonies.

Cette dernière phase du colonialisme grec a conduit à un conflit prolongé entre l’Empire perse et la civilisation gréco-romaine. Les Romains ont fait un usage prolongé des mercenaires et des règles arabes pour assurer leurs dominions. Un de ces dirigeants était Hérode , fils d’un père iduméen et d’une mère arabe nabatéenne (selon l’historien grec Strabon, ils étaient tous les deux des peuples arabes), qui réprimaient les Juifs.

Le déclin et la chute des empires romains et perses finirent par faire place aux conquêtes islamiques de la région. Mais les hordes de bandits islamiques n’avaient pas d’idées originales. Leur religion était un méli-mélo de judaïsme, de christianisme, de croyances païennes assorties et de fantasmes violents de Mahomet. Le reste de leur culture ils l’ont pris en gros des Grecs.

Ce jeu d’idiocratie historique s’est terminé par une collection de colons arabes qui se disent « Palestiniens » et prétendent être descendants de … quelqu’un.

Les « Palestiniens » sont ce qu’ils ont toujours été: une colonie arabe islamique étrangère à l’intérieur d’Israël.

Le gros mensonge de la Palestine est que les colons islamiques sont la population indigène d’Israël et que les Juifs colonisent la Palestine. Mais un peuple autochtone ne peut jamais coloniser son propre pays.

Israël est le premier Etat Indigène du monde moderne

« Palestine » est une fiction coloniale tordue.

Le nom reflète la colonisation grecque de la région. Et son utilisation par les colons islamiques modernes montre leur absence de tout lien historique avec Israël.

Il est incroyable qu’ils aient réussi à inverser à ce point la vérité, traitant les juifs de colons dans leur propre pays… Ce qui est encore plus incroyable, c’est que de nombreux Etats cautionnent cette invention… Et financent non seulement la propagande, mais aussi le terrorisme qui en est issu…

Aujourd’hui, il est d’usage de dire que tuer des israéliens, c’est un acte de résistance …. Il est aussi d’usage d’avoir une mémoire courte, des livres d’histoire trafiqués et une idéologie profondément laïque qui défend le droit à l’islam d’exprimer sa religion dans les lieux publics … Autant dire que le monde est soit fou, soit trop bien payé par les arabo-musulman, ou tout simplement à la merci d’un pouvoir occulte islamo-nazi …!

Dossier réalisé à partir de plusieurs sources dont :

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email