SHARE

Le bain rituel a été découvert dans la région de Salvador

Un bain rituel du 17e siècle de Pelourinho, dans le centre historique de Salvador, la capitale de l’Etat de Bahia, au nord-est du Brésil.

centre historique de Salvador

RIO DE JANEIRO, Brésil (JTA) — Les historiens enquêtent sur la découverte d’un bain rituel, datant du 17e siècle, qui pourrait être la plus ancienne preuve d’une présence juive dans la ville.

Ce bain a été découvert il y 10 ans dans un ancien hôtel situé à Pelourinho, le centre historique de la région de Salvador, la capitale de l’Etat de Bahia.

Selon le gérant, un Juif orthodoxe avait émis l’hypothèse que cette baignoire ait pu être un mikvé, un bain rituel.

« Je ne sais pas ce qu’est un ‘mikvé’ mais cette information corrobore le fait qu’il y avait de nombreux nouveaux chrétiens dans le centre historique, dans l’Etat de Bahia, une région nord-est du Brésil », a déclaré Bruno Guinard à G1, en référence aux Juifs qui avaient été forcés de se convertir au christianisme durant le 15e siècle pour sauver leurs vies, mais qui pratiquaient le judaïsme clandestinement.

L’hôtel est situé non loin de l’Eglise San Francisco, l’un des plus anciens temples religieux du pays. Jusqu’en 1882, le Brésil était une colonie portugaise. Durant cette période, le judaïsme était interdit sous l’église catholique, et notamment l’immersion dans un bain rituel.

« Un ‘mikve’ à un rôle purificateur pour les femmes, et il est également utilisé pour les conversions », a expliqué Miguel Kertzman, président de la Société israélite de Bahia.

Les chercheurs des universités de Bahia et de Sao Paulo ont commencé à examiner cet endroit il y a peu de temps. Un réceptacle collecteur d’eau, situé au-dessus de la baignoire renforce les chances qu’il s’agisse d’un mikvé, qui, selon la tradition juive, doit être composé d’eau de pluie.

« Chaque dimension, volume, profondeur, arrivée d’eau, tout indique qu’il s’agit d’un ‘mikvé’ », affirme l’historienne Suzana Severs. « Mais pour que ce soit un mikvé, il faudrait qu’il ait eu un usage religieux, et ça, nous ne le savons pas encore. »

Pour alimenter ces découvertes, les historiens ont révélé l’existence d’une plainte qui avait été déposée par l’Eglise catholique contre un citoyen portugais qui vivait alors non loin du bâtiment. Selon la plainte, l’Européen avait enseigné à une femme juive des pratiques religieux, notamment l’usage d’un bain rituel dans un véritable mikvé. Il pourrait donc s’agir – ou pas – du bain de l’hôtel.

Si cette baignoire s’avère être un mikvé, il s’agirait du plus ancien vestige d’une présence juive au sein de la plus grande nation d’Amérique latine, qui accueille aujourd’hui quelque 120 000 Juifs.

https://fr.timesofisrael.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email