SHARE
Des chercheurs israéliens pensent avoir établi qu’un anneau en bronze découvert lors de fouilles archéologiques menées en 1968 avait appartenu au gouverneur romain qui ne s’était pas opposé à la crucifixion de Jésus-Christ, révèle le journal israélien Haaretz.

xczYpeVE

C’est grâce à une caméra spéciale, appartenant aux laboratoires de l’Autorité des antiquités israéliennes, que cette découverte a pu avoir lieu.

Depuis 50 ans, cet anneau, qui dormait dans les réserves, n’avait pas fait l’objet d’une recherche approfondie. Grâce aux outils technologiques, son mystère a enfin pu être percé.

Toujours selon le quotidien israélien, il s’agit d’une bague utilisée pour sceller les lettres et des documents officiels. Des anneaux de ce genre appartenaient notamment aux représentants de l’ordre équestre dans la Rome antique.

Sur la bague, des lettres écrites en grec forment le nom “Pilate” et entourent l’image d’une amphore.

Selon le professeur Danny Schwartz, de l’université hébraïque, le nom “Pilate” était extrêmement rare en Israël et, il n’y a, à sa connaissance, aucun autre homme de ce nom qui, à l’époque, possédait un statut aussi aisé, comme en témoigne la bague.

Ponce Pilate a été le cinquième préfet de la province de Judée. Il a occupé ce poste sous l’Empereur Tibère, de 26 à 36 ap. J.C. après avoir été renvoyé à Rome, date à laquelle on perd sa trace.

Sa notoriété exceptionnelle, il l’a doit aux récites évangéliques, qui racontent son rôle essentiel dans l’exécution du Christ. C’est lui qui a ordonné, à l’issue du procès de Jésus, sa crucifixion.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email