SHARE
« Le monde a perdu un grand homme. Nous ne devons jamais oublier l’humanité dont a fait preuve Sir Nicholas Winton en sauvant tant d’enfants de la Shoah. » David Cameron, Premier ministre britannique.

Ses parents sont des juifs allemands installés à Londres deux ans avant sa naissance. Leur nom de famille d’origine est Wertheim, qu’ils changent en Winton pour mieux s’intégrer. Ils se convertissent au christianisme et Nicholas est baptisé.

Peu de temps avant Noël 1938, Nicholas Winton s’apprête à partir en Suisse pour faire du ski. Il y renonce pour venir à Prague aider un ami engagé dans le sauvetage de Juifs. Après avoir visité un camp de réfugiés, il monte seul, sur place, une organisation pour sauver les enfants juifs des nazis. Son bureau est une table à manger dans un hôtel de la place Venceslas.

En Grande-Bretagne, la Chambre des communes a approuvé un décret permettant aux réfugiés de moins de dix-sept ans de pouvoir s’installer dans le pays à la condition d’y trouver un lieu d’accueil et de déposer cinquante livres en garantie pour un éventuel billet de retour chez eux.

Nicholas Winton, alors âgé de vingt-neuf ans, organise leur transport par huit trains de Prague à Londres. Le neuvième et plus important convoi ne put jamais quitter la gare de Prague, bloqué par l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne. Les 250 enfants qui devaient être à bord ont disparu.

Ce geste héroïque passa inaperçu pendant un demi-siècle, jusqu’en 1988.

Pendant cinquante ans, les enfants ne surent pas à qui ils devaient leur sauvetage. Son histoire ne fut connue que le jour où sa femme Greta découvrit une serviette de cuir dans un grenier contenant des listes d’enfants et des lettres de leurs parents. Greta partage l’histoire avec l’historienne Élisabeth Meynard-Maxwell, spécialiste de la Shoah et mariée au magnat de presse britannique Robert Maxwell. Celui-ci prend des dispositions pour que son journal publie des articles sur les actes de Winton.

Un film, Nicholas Winton, la force d’un Juste, réalisé par Matěj Mináč et produit par Bessel Kok, a été adapté de cette histoire et a remporté un Emmy Award en 2002.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email