SHARE

LES EDOMITES PROPHETISES PAR ABDIAS, JOEL, EZEQUIEL, AMOS ET DANIEL

Dans l’ancien testament, les frères ennemis perpétuels des israélites sont principalement les Edomites et Ismaelites. Nul doute aujourd’hui que les descendants des ismaelites sont les arabes, initiateur de l’islam. Mais qu’en est il pour les Edomites?

Nombreux chrétiens pensent que le peuple d’Edom à entièrement disparut et n’existe plus aujourd’hui, tandis que les juifs orthodoxes comparent Edom a l’occident !

Des prophètes comme Amos, Joel, Ezékiel ou Daniel ont prophétisés l’existence des descendants d’Edom au temps de la fin. Qui sont ils et où peuvent ils vivre de nos jours?

Genese 17

7 J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.

[…] 19 Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.

20 A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.

21 J’établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t’enfantera à cette époque-ci de l’année prochaine.

Dans la Genèse, Dieu fit une alliance perpétuelle avec Abraham selon la génération, en d’autres termes Dieu choisira la descendance future pour établir son alliance [et ce pour chaque génération]. Dans notre cas Dieu choisira Isaac et sa postérité avec qui il établira une alliance perpétuelle [selon la génération].

En d’autres termes, une alliance irrévocable qui continue jusqu’à aujourd’hui avec ses descendant dont les communautés se trouvent majoritairement en Israël.

Nous allons voir ci-après pourquoi Dieu n’a pas fait d’alliance avec Esaü [Edom] descendant d’Isaac mais avec Jacob [Israël]. On comprend mieux pourquoi l’expression « Alliance selon la génération » a toute son importance.

Genese 25

24 Les jours où elle devait accoucher s’accomplirent ; et voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.

25 Le premier sortit entièrement roux, comme un manteau de poil ; et on lui donna le nom d’Ésaü.

26 Ensuite sortit son frère, dont la main tenait le talon d’Ésaü ; et on lui donna le nom de Jacob. Isaac était âgé de soixante ans, lorsqu’ils naquirent.

Isaac eut 2 frères jumeaux, Esaü [Edom] et Jacob [Israël]. La gémellité de ces deux frères n’est pas un hasard, mais un indice biblique qui permettra d’identifier par la suite les deux nations jumelles suivantes : la Palestine et Israël.

Genèse 27

36 Ésaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il vient d’enlever ma bénédiction. Et il dit : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ?

[…]41 Ésaü conçut de la haine contre Jacob, à cause de la bénédiction dont son père l’avait béni ; et Ésaü disait en son coeur : Les jours du deuil de mon père vont approcher, et je tuerai Jacob, mon frère.

Esaü [Edom] perd la bénédiction de Isaac et perd le droit d’aînesse. En d’autres termes, il perd la terre promise, héritage qui passera entre les mains de Jacob [Israël], de là naîtra le conflit perpétuel entre Israélites et Edomites connu à ce jour sous le nom de conflit israélo-palestinien.

On retrouve :

  • – la gémellité de ces deux frères // la gémellité entre la terre d’Israël et la Palestine
  • – la haine perpétuelle de Edom envers Israël // la haine perpétuelle des palestiniens et gazaouites (philistins) a l’égard d’Israël
  • – le conflit perpétuel sur l’héritage // le conflit perpétuel entre palestiniens et israéliens sur la terre sainte
Prophetie Daniel 11

40 Au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires; il s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera.

41 Il entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont; mais Edom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront délivrés de sa main.

La plupart des érudits bibliques, s’accordent pour dire que le « roi du nord » ou « la petite corne » est l’antichrist final (il peut aussi s’agir d’une prophétie double) On comprend mieux pourquoi les Edomites ont un rôle clef dans le temps de la fin, puisque les démasquer revient à comprendre la nature de l’antichrist.

Cet extrait est intéressant, il nous montre que lorsque l’antichrist pénétrera en Israël, il laissera la vie sauve aux Edomites, Amonites, Moabites.

Ce qui laisse entendre que ces peuples jadis en Jordanie ont envahi Israël et l’occupent aujourd’hui illégalement.

Au début du 20ème siecle la Palestine était peuplée par quelques milliers de jordaniens, syriens, philistins… Fin du siècle, la Palestine est peupler par plus d’1 millions de musulmans ! Quel drôle de paradoxe, alors qu’en terre d’islam les juifs et chrétiens étaient persécutés et expulsés, les musulmans remplissaient la Palestine…

Avant la création d’Israël en 1948 Il y avait plus de 1,1 millions juifs sur les territoires musulmans. Et Aujourd’hui ils sont moins de 5000 sur les territoires arabes.

La Palestine n’a aucune légitimité dans la Bible et dans le Coran, c’est un territoire fantôme revendiqué par les musulmans à cause de la mosquée Al Aqsa bâtit sur le mont Sion.

Le nom « Palestiniens » est officiellement réapparu en 1964 lorsque le Haut comité arabe pour la Palestine demanda à la Ligue Arabe de faire naître l’OLP (Organisation pour la Libération de la Palestine). Dans l’esprit du monde arabe, la défense d’une « Palestine arabe » permettait de légitimer une nouvelle guerre contre Israël.

Prophétie Ezekiel 36

1 Et toi, fils de l’homme, prophétise sur les montagnes d’Israël ! Tu diras : Montagnes d’Israël, écoutez la parole de l’Éternel !

2 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que l’ennemi a dit sur vous : Ah ! ah ! Ces hauteurs éternelles sont devenues notre propriété !

3 Prophétise et dis : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Oui, parce qu’on a voulu de toutes parts vous dévaster et vous engloutir, Pour que vous soyez la propriété des autres nations, Parce que vous avez été l’objet des discours et des propos des peuples,

4 Montagnes d’Israël, écoutez la parole du Seigneur, de l’Éternel ! Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, Aux montagnes et aux collines, Aux ruisseaux et aux vallées, Aux ruines désertes et aux villes abandonnées, Qui ont servi de proie et de risée Aux autres nations d’alentour ;

5 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Oui, dans le feu de ma jalousie, Je parle contre les autres nations et contre Édom tout entier, Qui se sont donné mon pays en propriété, Avec toute la joie de leur coeur et le mépris de leur âme, Afin d’en piller les produits.

10 Je mettrai sur vous des hommes en grand nombre, La maison d’Israël tout entière ; Les villes seront habitées, Et l’on rebâtira sur les ruines.

11 Je multiplierai sur vous les hommes et les animaux ; Ils multiplieront et seront féconds ; Je veux que vous soyez habitées comme auparavant, Et je vous ferai plus de bien qu’autrefois ; Et vous saurez que je suis l’Éternel.

12 Je ferai marcher sur vous des hommes, mon peuple d’Israël, Et ils te posséderont ; Tu seras leur héritage, Et tu ne les détruiras plus.

24 Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.

28 Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.

35 et l’on dira : Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Éden ; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées.

36 Et les nations qui resteront autour de vous sauront que moi, l’Éternel, j’ai rebâti ce qui était abattu, et planté ce qui était dévasté. Moi, l’Éternel, j’ai parlé, et j’agirai.

37 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici encore sur quoi je me laisserai fléchir par la maison d’Israël, voici ce que je ferai pour eux ; je multiplierai les hommes comme un troupeau.

38 Les villes en ruines seront remplies de troupeaux d’hommes, pareils aux troupeaux consacrés, aux troupeaux qu’on amène à Jérusalem pendant ses fêtes solennelles. Et ils sauront que je suis l’Éternel.

Il est question du rassemblement d Israël, de sa reconstruction et de la reconnaissance du Dieu d’Israël par les nations tel que prophétisé en Zacharie 14, Joel 3.

Cet oracle se connecte avec Ezequiel 37-38, oracles sur les temps finaux. Sans aucun doute, Ezequiel 36 concerne un temps final, dans lequel on apprend qu’Edom s’est approprié la terre sainte (Ezequiel 36:5)

Ezequiel 37:25

Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères ; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité ; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours.

26 Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux ; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.

27 Ma demeure sera parmi eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

28 Et les nations sauront que je suis l’Éternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux.

Le verset 28 est très clair, Israël et le Dieu d’Abraham, Isaac, Jacob sera reconnu par tous !

Verset 25, les descendants de Jacob habiteront a perpétuite sur leur terre ! Cet oracle est parfaitement en phase avec Zacharie 14, Joel 3.

Ezequiel 38

1 La parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots:

2 Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, Vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, Et prophétise contre lui !

3 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, de Méschec et de Tubal !

4 Je t’entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires ; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, Chevaux et cavaliers, Tous vêtus magnifiquement, Troupe nombreuse portant le grand et le petit bouclier, Tous maniant l’épée ;

Le chapitre 38 et 39 évoque la bataille d’Armageddon, le prince de Gog de la région de Magog (Asie mineure) assiègera avec d’autres nations (aujourd’hui musulmanes) Israël.

Prophétie Amos 1

6 Ainsi parle l’Éternel : A cause de trois crimes de Gaza, Même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, Parce qu’ils ont fait une foule de captifs pour les livrer à Édom.

7 J’enverrai le feu dans les murs de Gaza, Et il en dévorera les palais

Un passage prophétique évoquant la complicité entre Gaza et les Edomites. Le Hamas ne sert t’il pas la cause de la Palestine aujourd’hui…?

Prophétie Amos 1

9 Ainsi parle l’Éternel : A cause de trois crimes de Tyr, Même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, Parce qu’ils ont livré à Édom une foule de captifs, Sans se souvenir de l’alliance fraternelle.

10 J’enverrai le feu dans les murs de Tyr, Et il en dévorera les palais.

Il est ici question d’une complicité entre le peuple de Tyr (ville situé au Liban) et les Edomites. Le Hezbollah ne sert il pas la cause de la Palestine aujourd’hui…?

Prophetie Abdias 1

16 Car comme vous [les edomites ] avez bu sur la montagne de ma sainteté [la coupe de ma fureur], ainsi toutes les nations [la] boiront sans interruption; oui, elles [la] boiront, et [l’]avaleront, et elles seront comme si elles n’avaient point été.

Aujourd’hui, la montagne de Sion n’est elle pas divisé entre judéo-chrétien (temple de Jérusalem) et musulmans d’origines palestiniennes (mosquée Al Aqsa)? Le problème israelo-palestinien n’est il pas un sujet de discorde entre les nations?

Comme indiqué précédemment, Edom est un autre nom pour Ésaü (Genèse 25:30). Esaü et ses descendants vivaient à l’origine dans la région du mont Séir (Genèse 36:8-9), au sud de la Judée, en Jordanie, ce qui est aujourd’hui le sud, autour de la ville de Pétra. Les Grecs et les Romains appelaient ce domaine Idumée (ie, idum = Edom).

Un des petits-fils d’Esaü (et un chef de tribu) a été Amalek (Genèse 36:10-16), qui est devenu père de les Amalécites.

Certaines écoles rabbiniques en Israël apprennent que les Arabes palestiniens, les adversaires les plus ardents de l’Etat d’Israël moderne sont Amalécites.

À la lumière de la prophétie de l’Exode 17:16 – perpétuel conflit entre les Israélites et les Amalécites, de génération en génération, nous pouvons faire ce rapprochement avec les arabes palestiniens (voir également Abdias 10).

La population de la Jordanie est fortement composé de palestiniens, il en découle que nombreux Palestiniens de Jordanie et d’Israël sont Édomites par filiation.

Prophétie Abdias 1

19 Et la maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme, et la maison d’Esaü du chaume : ils s’allumeront parmi eux, et les consumeront; et il n’y aura rien de reste dans la maison d’Esaü : car l’Eternel a parlé. Ils (les israelites) posséderont le midi, [savoir], la montagne d’Esaü, et la campagne, [savoir], les Philistins; et ils posséderont le territoire d’Ephraïm, et le territoire de Samarie; et Benjamin possédera Galaad.

20 Et ces bandes des enfants d’Israël qui auront été transportés, posséderont ce qui était des Cananéens, jusques Sarepta; et ceux de Jérusalem qui auront été transportés, posséderont ce qui est jusques Sépharad; ils le posséderont avec les villes du midi.

Cette identification du peuple d’Edom avec les palestiniens devient plus claire à partir d’une lecture attentive de Abdias 19. Il est question de territoires, ceux qui contrôlent certains territoires en Terre sainte viendront à posséder des territoires supplémentaires…

Dans ce verset nous pouvons voir que les Israélites reprennent des zones que les Edomites leur ont jadis volé.

N’est ce pas ce qui s’est passé depuis 1948? Le territoire de l’état israélien s’est agrandit progressivement. C’est également ce qui est en train de se passer aujourd’hui avec les « colonies » israéliennes. Cette prophétie identifie avec une probabilité très forte les Edomites aux Palestiniens.

Le Sud (le Néguev, actuellement détenus par les Israéliens) ; les montagnes d’Esaü (sud de la Jordanie et peut-être la région d’Hébron, le sud de la Cisjordanie actuellement peuplées par des Palestiniens) ; la plaine (le Shéphélah, ou plus bas collines entre la région montagneuse centrale de l’Est et la plaine côtière à l’ouest, actuellement peuplées par des israliens) ; Philistins (dont la plupart est maintenant la bande de Gaza, territoire actuellement détenu par les Palestiniens). ; Les juifs Shéphélah posséderont le territoire d’Ephraïm et les domaines de la Samarie (nord de la Cisjordanie, maintenant occupée par des Palestiniens). ; Benjamin (la région autour de Jérusalem, actuellement détenues par les Israéliens) ; Gilead (nord de la Jordanie).

Mais des descendants d’Edom se trouvent aussi dans d’autres pays…

En plus de leur vie sédentaire dans la région de montagne de Séir, certains d’entre eux semblent être devenus des nomades, allant sur de vastes territoires dès fois patriarcale.

Au sixième siècle avant JC, sous le règne de Nabuchodonosor, Nombreux Edomites de la région de la montagne de Séir furent emmenés captifs à Babylone. C’est peut être pour cela qu’il existe la ville de Bassorah en Irak.

Est ce là une variation de la ville Édomite Botsra (Genèse 36:33; 1Chroniques 1:44; Isaïe 34:6, 63:1). Il est semble probable qu’il y aient encore des Edomites en Irak et dispersées dans tout le Moyen-Orient.

Après la fin de leur captivité par les perses, ces Édomites ont repris leur sédentarité. Leur tribu avait pour chef Teman (voir Abdias 9), nommé d’après le petit-fils aîné Esaü (Genèse 36:10-15). Et les plateaux rocheux de la Perse et le Turkestan devint connu comme le pays des Thémanites. Au Turkestan en Asie centrale, existe une ville nommée Amalik.

Prophétie Joel 3

2 Je rassemblerai toutes les nations, Et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat ; Là, j’entrerai en jugement avec elles, Au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, Qu’elles ont dispersé parmi les nations, Et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé.

La vallée de Josaphat (de l’hébreu ‘ yehôsâphât ’, « Dieu juge ») qu’aura lieu le Jugement dernier. De manière non équivoque, lors du jugement final, Dieu entrera en jugement en faveur de son peuple, son héritage, Israël ! On apprend également que « les nations » se sont partagés son pays, Israël…

Prophétie Joel 3

12 Que les nations se réveillent, et qu’elles montent Vers la vallée de Josaphat ! Car là je siégerai pour juger toutes les nations d’alentour.

14 C’est une multitude, une multitude, Dans la vallée du jugement ; Car le jour de l’Éternel est proche, Dans la vallée du jugement.

800px-muslim_distribution1

Joel 3:12 est extrêmement clair et précis, Dieu défendra son peuple et jugera les nations aux alentour d’Israël.

Quelles nations entourent Israel? Palestine, Syrie, Turquie, Liban, Jordanie, Egypte, Arabie Saoudite, Irak, Iran. Toutes ces nations ne sont elles pas musulmanes? Ne revendiquent elles pas une alliance avec Dieu via Ismaël?

Prophétie Joel 3

16 De Sion l’Éternel rugit, De Jérusalem il fait entendre sa voix ; Les cieux et la terre sont ébranlés. Mais l’Éternel est un refuge pour son peuple, Un abri pour les enfants d’Israël.

17 Et vous saurez que je suis l’Éternel, votre Dieu, Résidant à Sion, ma sainte montagne. Jérusalem sera sainte, Et les étrangers n’y passeront plus.

20 Mais Juda sera toujours habité, Et Jérusalem, de génération en génération.

21 Je vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, Et L’Éternel résidera dans Sion

L’Eternel confirme une nouvelle fois sa prise de position en faveur de son peuple, Israël. Jérusalem sera sainte, il n’est absolument pas question de La Mecque, la ville sainte de l’islam.

L’Eternel résidera dans Sion, la sainte montagne que l’on peut localisée proche du mont du temple.

Le Jugement d’Edom
Esaie 34:5

Mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Édom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier

Joel 3:19

L’Égypte sera dévastée, Édom sera réduit en désert, A cause des violences contre les enfants de Juda, Dont ils ont répandu le sang innocent dans leur pays. Encore un oracle final qui evoque l’existence d’Edom dans les jours derniers.

Eaie 34

8 Car c’est un jour de vengeance pour l’Éternel, Une année de représailles pour la cause de Sion.

9 Les torrents d’Édom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre ; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle.

10 Elle ne s’éteindra ni jour ni nuit, La fumée s’en élèvera éternellement ; D’âge en âge elle sera désolée, A tout jamais personne n’y passera.

11 Le pélican et le hérisson la posséderont, La chouette et le corbeau l’habiteront. On y étendra le cordeau de la désolation, Et le niveau de la destruction.

12 Il n’y aura plus de grands pour proclamer un roi, Tous ses princes seront anéantis.

13 Les épines croîtront dans ses palais, Les ronces et les chardons dans ses forteresses. Ce sera la demeure des chacals, Le repaire des autruches ;

14 Les animaux du désert y rencontreront les chiens sauvages, Et les boucs s’y appelleront les uns les autres ; Là le spectre de la nuit aura sa demeure, Et trouvera son lieu de repos ;

15 Là le serpent fera son nid, déposera ses oeufs, Les couvera, et recueillera ses petits à son ombre ; Là se rassembleront tous les vautours.

16 Consultez le livre de l’Éternel, et lisez ! Aucun d’eux ne fera défaut, Ni l’un ni l’autre ne manqueront ; Car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera.

17 Il a jeté pour eux le sort, Et sa main leur a partagé cette terre au cordeau, Ils la posséderont toujours, Ils l’habiteront d’âge en âge.

poix : La poix (du latin pix, picis) est une matière collante et noire constituée de résines et goudrons obtenus à partir de bois résineux ou d’autres bois comme le bouleau. On l’utilise pour la fixation de corps légers ou comme enduit imperméabilisant. Elle est très facilement inflammable. 

Edom, territoire incluant le territoire jordanien sera changé en torrent de poix.

Un type de goudron noir qui brûlera et dégagera du soufre. La fumée s’en élèvera éternellement. L’oracle d’Esaie 34 évoque le jugement d’Edom, un jugement qui d’après ces différents versets ne s’est toujours pas accomplit…

Prophétie Obdias 1

21 Car les libérateurs monteront en la montagne de Sion, pour juger la montagne d’Esaü; et le royaume sera à l’Eternel.

Comme indiqué précédemment, Edom est un autre nom pour Ésaü (Genèse 25:30).

De manière non équivoque, la fin de verset identifie la prophétie de Amos pour le temps de la fin.

La montagne de Sion correspond au temple de Jérusalem, sur lequel se trouve aujourd’hui la mosquée Al Aqsa.

Ce mont est partagée par les israéliens et par les musulmans d’origine palestiniennes. la montagne de Sion et celle d’Esau semble être une et une seule. Et conforte une nouvelle fois que les Edomites s’identifient aux palestiniens.

Conclusion :

Edom et Moab représentent l’actuelle Jordanie. Les Edomites, éternels ennemis des israélites résident en Jordanie, en Israël et sur les territoires palestiniens vers lesquels ils ont immigrés en masse après 1948. Au 20ème siecle, la population musulmane est passée de quelques milliers d’habitants à plus d’un million à la fin du siècle.

Démonstration par l’histoire

Extrait du discours de Geert Wilders – Tel Aviv

Israël est souvent traité de manière injuste. Le monde se penche sur le sort des Palestiniens dans les camps de réfugiés au Liban, à Gaza, et ailleurs, et nombreux sont ceux qui blâment Israël [pour leur situation].

L’ONU affirme qu’il y a plus de 4,7 millions de réfugiés palestiniens, et on blâme Israël. Ces voix disent que les Palestiniens devraient être autorisés à retourner en “Palestine.” Mais où est la Palestine?

Beaucoup disent qu’Israël doit résoudre les problèmes de la Palestine. Mais Israël est-il coupable de la situation des réfugiés palestiniens? Ma réponse est “Non”

Les dirigeants arabes sont les responsables – et l’islam est à blâmer. Permettez-moi de vous dire pourquoi, et puis ensuite je vous dirai où se trouve la Palestine.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il y a eu 50 millions de réfugiés. Aujourd’hui, tous les problèmes des réfugiés d’avant les années 1950 ont été résolus. Tous, sauf un – le problème des Palestiniens. Pourquoi ce problème n’est-il pas résolu? La raison est simple: Parce que les pays arabes ne permettent pas qu’il soit résolu. Et parce que l’Islam ne lui permet pas d’être résolu.

En mai 1948, le nombre de Juifs dans les pays arabes a été estimé à près de 1/000.000. Aujourd’hui, ils sont moins de 8.000 juifs dans l’ensemble du monde arabe.

En 1948, les pays arabes ont mis dehors les juifs et ont confisqué leurs biens. Plus de Juifs ont fui les pays arabes que d’Arabes ont fui Israël. Où sont les camps de réfugiés juifs? Il n’y en a pas.

Alors, pourquoi y a t-il des camps de réfugiés Palestiniens dans les régions voisines d’Israël? Parce que les Palestiniens n’ont pas été les bienvenus dans les pays arabes voisins. Il n’y a pas eu de solidarité arabe, les réfugiés ont été forcés dans des camps et des bidonvilles, où leurs descendants, pour beaucoup, vivent encore aujourd’hui.

Selon les définitions internationales, le statut de réfugié ou celui de personne déplacée ne s’applique qu’aux réfugiés de première génération. Toutefois, l’ONU fait une exception pour les Palestiniens.

Les descendants des réfugiés palestiniens se voient accorder le même statut de réfugié que leurs ancêtres. Par conséquent, le nombre des soi-disant réfugiés palestiniens enregistrés auprès de l’ONU est passé de 711.000 en 1950 à plus de 4,7 millions en 2010.

Ces réfugiés sont utilisés comme une arme démographique contre Israël. Au lieu de blâmer les régimes arabes inhospitaliers, beaucoup blâment Israël.

Mes amis, le blâme doit être remis à sa place: c’est à dire sur le monde arabe. Les réfugiés juifs se sont construits une nouvelle vie par eux-mêmes. Ils ont fait ce que des millions de réfugiés ont fait au cours de l’histoire, y compris au XXe siècle, les Allemands qui ont dû quitter les Sudètes et les terres à l’est de l’Oder et Neisse, les Hongrois qui ont fui la Transylvanie, les Grecs qui ont été éjectés de la côte égéenne d’Anatolie, les Hindous qui ont fui le Pendjab.

À chaque génération, le ressentiment de ces réfugiés et de leurs descendants s’estompe lentement. Le temps guérit toutes les blessures. l’acceptation de la nouvelle situation est la norme.

L’islam, cependant, conditionne les musulmans à haïr les Juifs. C’est un devoir religieux de le faire. Israël doit être détruit parce que c’est la patrie des Juifs.

D’Influents érudits islamiques, tels que Muhammad Tantawi, qui est le Grand Imam d’Al-Azhar au Caire, le centre de formation islamique plus prestigieux, désigne les juifs comme les ”ennemis d’Allah”. Tantawi, qui est décédé en mars, était pourtant généralement considéré comme un modéré par les médias et les décideurs occidentaux. Mais qu’a dit ce “modéré” à une délégation de musulmans palestiniens qui lui rendaient visite en 2002? Il les a exhorté à intensifier les attaques suicide contre les Israéliens, en précisant que chaque “opération martyre” contre – je cite – “tout Israël, y compris les enfants, les femmes et les adolescents, est un acte légitime selon la loi religieuse [islamique], et un commandement islamique, jusqu’à ce que le peuple de Palestine récupère sa terre “- fin de citation.

Nizar Qabbani, un des poètes les plus estimés dans le monde arabe, fait l’éloge de la folie de ceux qui sont aveuglés par une idéologie de haine. Dans son poème “Ode à l’Intifada”, il écrit: “O peuple fou de Gaza, Mille salutations à la follie. L’âge de la raison politique est fini depuis longtemps. Alors enseigne- nous la folie. ”

Telle est la nature des ennemis islamiques face aux Juifs – la folie pure.

Israël, d’autre part, est un phare de lumière, c’est comme une ménorah [chandelier] de Hanouka dont les lumières brillent dans une région qui était jusqu’en 1948 engloutie par les ténèbres.

Les amis, Israël n’est pas à blâmer pour la situation au Moyen-Orient. Le problème est le rejet par l’Islam du droit d’Israël à exister. Le Fatah a conclu son congrès à Ramallah en déclarant son refus manifeste de reconnaître Israël en tant qu’Etat juif.

Le problème, c’est aussi le refus de nos dirigeants occidentaux à comprendre qu’Israël est le canari de l’Ouest dans la mine : Si les Juifs se voient refuser le droit de vivre en liberté et en paix, nous allons bientôt tous être privés de ce droit. Si la lumière d’Israël devait s’éteindre, nous serons tous confrontés à l’obscurité. Si Israël tombe, l’Occident tombe. C’est pourquoi nous sommes tous Israël.

Mais tant que l’Occident refusera de comprendre comment les Palestiniens sont utilisés comme une arme contre Israël, il ne sera pas en mesure de voir qui est vraiment à blâmer, elle ne sera pas en mesure de voir que ce n’est pas le devoir d’Israël de procurer un Palestinien Etat – pour la simple raison qu’il existe déjà un Etat palestinien et que cet état est la Jordanie.

En effet, mes amis, la Jordanie est la Palestine.

Jetez un oeil sur la carte de cette partie du monde après l’effondrement de l’Empire ottoman suite à la Première Guerre mondiale. l’État d’Israël contemporain ainsi la Jordanie contemporaine faisaient tout deux partie du mandat britannique de Palestine.

En 1922, les Britanniques ont divisé la Palestine en deux : Cisjordanie et Transjordanie – ce dernier représente 78 % du territoire de la Palestine. Les Britanniques ont remis ce territoire a leur allié, l’homme fort hachémite Abdallah ibn Hussein. Abdallah est le fils de l’émir Ali bin Hussein, gardien de la ville sainte islamique de La Mecque.

Les Hachémites appartiennent à la tribu Quraysh – la tribu du fondateur de l’Islam Muhammad. Ils sont des étrangers en Palestine.

En 1946, la Transjordanie est devenue un Etat indépendant [la Jordanie] régi par le trône hachémite. En Novembre 1947, l’Organisation des Nations Unies a proposé de partager les 22 % restants de la Palestine. Ce territoire, compris entre le Jourdain et la mer, ont été divisé en une partie juive et une partie arabe. Les représentants juifs acceptèrent le plan de partition des Nations Unies, mais les représentants arabes refusèrent. Afin d’essayer de “jeter tous les Juifs à la mer,” ils ont déclaré la guerre de 1948 – qu’ils ont perdu.

Ils se vengèrent, cependant, sur les Juifs de Jérusalem-Est et du reste de Cisjordanie – anciennes provinces de Judée et Samarie – détenues alors par les forces arabes. Cette région fut ethniquement nettoyée de tous les Juifs.

Même les noms de Judée et de Samarie ont été rayés de la carte et remplacés par le terme ridicule de “rive occidentale”. Une rive de plus de 40 kilomètres de large.

Je viens d’un pays plein de rivières, et chez nous les rives ne sont que quelques dizaines de mètres de large. Israël, avec la Judée et la Samarie incluses, a été la terre des Juifs depuis des temps immémoriaux. Judée signifie terre des Juifs.

Dans toute l’histoire de l’humanité il n’y a jamais eu un Etat autonome qui n’était pas juif sur cette terre. La diaspora des juifs, qui a débuté après leur défaite contre les Romains en l’an 70, n’a pas entraîné le départ de tous les Juifs de leur ancienne patrie.

Des Juifs ont vécu dans la vallée du Jourdain pendant des siècles jusqu’à ce que les envahisseurs arabes les ont chassés en 1948, lorsque les provinces de la Judée et la Samarie ont été occupées par le Royaume hachémite de Transjordanie, qui a abrégé son nom en Jordanie en 1950.

Et jusqu’en 1967, quand Israël a repris les anciennes Judée et Samarie, pas un seul savant islamique ou politicien occidental, pas un ! n’a jamais exigé qu’il y ait un Etat palestinien indépendant sur cette “Cisjordanie”.

Israël doit-il échanger sa terre contre la paix?

Faut-il céder la Judée et la Samarie, à un autre Etat palestinien – un second, à côté de la Jordanie?

Mes amis, permettez-moi d’être très clair: Le conflit au Moyen-Orient n’est pas un conflit territorial, mais une bataille idéologique. Les gens se trompent quand ils supposent que l’abandon aux palestiniens de la Judée, de la Samarie et de Jérusalem-Est, mettra fin au conflit entre Israël et les Arabes.

En 2005, Israël a sacrifié des implantation de peuplement dans la bande de Gaza pour le bien de la paix. A-t-il obtenir la paix? Au contraire, comme le conflit est essentiellement idéologique, la situation a empiré. Parce que le conflit est d’ordre idéologique, des concessions territoriales sont contre-productives. Les idéologies ne peuvent pas être vaincues par des concessions. elles ne font que les encourager et les enhardir. Les idéologies doivent être confrontées par une volonté de fer de ne jamais céder, jamais, jamais, jamais, jamais – à rien. “Telle est la leçon que le monde a appris de Winston Churchill quand il confronté le mal de l’idéologie du nazisme.

Ce conflit ici au Moyen Orient n’est pas un conflit à propos d’une terre et de frontières, mais à propos du djihad s’opposant à la liberté occidentale..

A partir du moment où Israël fut fondé, les leaders arabes ont rejeté tout plan de partition et toute initiative pour un accord territorial.

L’idéologie islamique ne peut simplement pas accepter le concept d’un état juif. Ni le Hamas, ni le Fatah ne sont prêts à reconnaître le droit du peuple Juif à un état qui soit le leur sur leur terre historique.

Aucune concession territoriale de la part d’Israël ne pourra jamais changer cela. Les ennemis idéologiques d’Israël veulent l’effacer en tant que nation. Ils nient simplement à l’Etat Juif le droit d’exister et de vivre dans la paix, la dignité et la liberté. Pour assurer sa propre survie et sécurité, Israël a besoin de frontières défendables.

Un pays large de 15km est impossible à défendre.

C’est la raison stratégique pour laquelle les Juifs doivent s’établir en Judée et en Samarie.

Dès lors, les villes et les villages juifs en Judée et Samarie ne constituent pas un obstacle à la paix : elles sont l’expression du droit des Juifs à exister dans ce pays. Il y a de minuscules bastions de liberté, défiant les forces idéologiques qui dénient, non seulement à Israël, mais également à l’Occident tout entier, le droit de vivre dans la paix, la dignité et la liberté.

N’oublions jamais que l’islam ne menace pas seulement Israël ; l’islam menace le monde entier.

Sans la Judée et la Samarie, Israël ne peut protéger Jérusalem. L’avenir du monde dépend de Jérusalem. Si Jérusalem tombe, Athènes et Rome – et Paris, Londres et Washington seront les suivants.

Jérusalem est donc le front principal qui protège notre civilisation commune. Le jour où le drapeau israélien ne flottera plus sur les murs de Jérusalem, l’Occident ne sera plus libre.

Toutefois, une solution pacifique doit aussi être trouvée pour les nombreux palestiniens des camps de réfugiés du Liban, de Gaza et d’ailleurs.

Chaque année, des centaines de millions d’euros et de dollars d’aides internationales sont dépensés pour les réfugiés palestiniens.

L’aide financière, toutefois, n’a pas procuré aux réfugiés une nouvelle patrie, un endroit pour vivre et bâtir un avenir pour leurs enfants et petits enfants. Il est clair que cette patrie devra être la Palestine, comme ce fut évident, après la seconde guerre mondiale, pour les réfugiés d’Allemagne de l’Est, d’aller s’installer en Allemagne.

Puisque la Jordanie, c’est la Palestine, c’est le devoir du gouvernement jordanien d’accueillir tous les réfugiés palestiniens qui souhaitent s’y installer de leur propre gré.

Jusqu’à la fin des années 80, les dirigeants Hashémites de Jordanie ne nièrent pas que leur pays était la Palestine. Ils l’affirmèrent en de nombreuses occasions. En 1965, Le Roi Hussein dit : « Ces organisations qui essayent de faire la différence entre les Palestiniens et les Jordaniens sont des traîtres. »

Fin 1981, Hussein répéta et je cite « La Jordanie est la Palestine et la Palestine est la Jordanie. » En mars 1971, le Conseil National Palestinien, affirma aussi et je cite « ce qui lie la Jordanie à la Palestine est un lien national (…) créé depuis des temps immémoriaux par l’histoire et la culture. L’établissement d’une entité politique en Transjordanie et une autre en Palestine est illégale. » fin de citation.

Vers la fin des années 70, toutefois, les Autorités Arabes commencèrent à différencier les Jordaniens des Palestiniens. Ce qui, précédemment était considéré comme trahison et illégal, devint subitement leur politique de propagande.

En mars 1977, Zahir Muhseim, membre du comité exécutif de l’OLP, admit, candidement lors d’une interview au Journal Hollandais Trouw : – Je cite – « Nous parlons aujourd’hui de l’existence d’un peuple palestinien seulement pour des raisons tactiques et politiques, car les intérêts nationaux arabes demandent de poser le principe de l’existence d’un peuple palestinien distinct afin de l’opposer au sionisme. Pour des raisons tactiques, la Jordanie, qui est un état souverain avec des frontières définies, ne peut pas réclamer Haifa et Jaffa, mais en tant que Palestinien, je peux incontestablement demander Haifa, Jaffa, Beer-Sheva et Jérusalem. Toutefois, à partir du moment où nous obtiendrons notre droit à toute la Palestine, nous n’attendrons même pas une minute pour unifier la Palestine et la Jordanie. » fin de citation.

En 1988, alors que la première intifada faisait rage, La Jordanie renonça officiellement à réclamer la souveraineté de ce que l’on appelle la Cisjordanie [ West Bank ]. Au cours des dernières années, les Autorités Jordaniennes ont retiré à des milliers de Palestiniens leur nationalité jordanienne.”

Ils font cela pour deux raisons. D’abord, parce que les dirigeants Hachémites étrangers craignent que les Palestiniens puissent un jour reprendre le contrôle de leur propre pays. Ensuite, parce que priver des Palestiniens de leur citoyenneté jordanienne soutient le mensonge que la Jordanie n’est pas une partie de la Palestine. Et que, par conséquent, les Palestiniens doivent attaquer Israël s’ils veulent un endroit à eux.

En réduisant arbitrairement des milliers de leurs citoyens au statut d’apatrides, les autorités jordaniennes veulent forcer les Palestiniens à diriger leurs aspirations vers la création d’un autre état palestinien en Judée et Samarie.

Cette décision est une grande injustice commise par les dirigeants Hachémites de la Jordanie – ce clan étranger établi par les britanniques. Je ne suis pas naïf. Je ne suis pas aveugle à la possibilité que, si la Jordanie devait être dirigée par les Palestiniens, cela pourrait mener à la radicalisation politique en Jordanie.

Cependant, le statu quo mènera le plus certainement à la radicalisation. Nous avons besoin d’un changement de paradigme. Si nous continuons à penser suivant la même ligne que nous avons suivie jusqu’ici, aucune solution pacifique au problème palestinien n’est possible sans mettre en danger l’existence d’Israël et sans rompre le tissu social et économique en Judée et Samarie.

Réinstaller des millions de Palestiniens dans ces petites provinces est simplement impossible et cela n’arrivera pas. Aux sceptiques, je dis : Quelle est l’alternative? Laisser la situation actuelle telle qu’elle est?

Non, mes amis, le monde doit reconnaître qu’il y a un état palestinien indépendant depuis 1946 et c’est le Royaume de Jordanie.

Permettre à tous les Palestiniens de s’installer volontairement en Jordanie est une meilleure voie vers la paix que la soi-disant approche actuelle à deux états (en réalité une approche à trois états) répandue par les Nations unies, l’administration américaine et les élites gouvernantes partout dans le monde.

Nous voulons seulement une solution non violente et démocratique au problème palestinien. Cela nécessite que l’on donne aux Palestiniens le droit de s’installer volontairement en Jordanie et d’élire librement leur propre gouvernement à Amman.

Si l’actuel Roi Hachémite est toujours aussi populaire qu’aujourd’hui, il peut rester au pouvoir. C’est au peuple de Palestine d’en décider dans de réelles élections démocratiques.

Mes amis, adoptons une approche totalement nouvelle. Reconnaissons que la Jordanie est la Palestine. Et au monde Occidental je dis : soutenons Israël parce que les Juifs n’ont aucun autre état, alors que les Palestiniens ont déjà la Jordanie.

Soutenons Israël parce que l’histoire de notre civilisation a commencé ici, sur cette terre, la patrie des Juifs. Soutenons Israël parce que l’état juif a besoin de frontières défendables pour garantir sa propre survie. Soutenons Israël parce que c’est la ligne de front dans la bataille pour la survie de l’Occident.

Nous devons dire la vérité. La vérité que la Jordanie est la Palestine, la vérité que la Samarie et la Judée font partie d’Israël, la vérité que Jérusalem ne peut pas tomber, la vérité qu’Israël est la seule démocratie dans une région sombre et tyrannique, la vérité qu’Israël est la “goupille de sécurité” de l’Occident.

Bien sûr, je ne suis qu’un invité étranger et je devrais être modeste. Israël est une démocratie et je respecte chaque décision de son peuple et de son gouvernement. Mais je suis fier d’être ici et reconnaissant de l’occasion [qui m’est donnée] de partager mes pensées et mes croyances avec vous. Parce que c’est là que notre civilisation est attaquée au moment même où nous parlons.

C’est là que nous, hommes et femmes de l’Occident, devons montrer notre détermination à nous défendre. C’est là qu’Israël a allumé le phare de la liberté et que les Européens et les Américains doivent aider les Israéliens à permettre à cette lumière de briller dans l’obscurité. Pour le bien d’Israël et pour notre bien à tous.

Fin du discours

Source http://www.bivouac-id.com/billets/geert-wilders-letat-palestinien-est-la-jordanie/

Autres Sources

End Times Jewish Control Edomite Counterfeit Jews www.meguiar.addr.com/Freedman.htm
Roots of the Palestinian Israeli conflicts http://brzegal0.tripod.com/roots.html
Esau, Edom and the palestinian arab eagle http://shalomjerusalem.com/jerusalem/
The Identity of Edom http://ucgstp.org/bible/brp/oba1.htm
The Mid East in bible prophecy http://thercg.org/books/tmeibp.html 

Vu sur http://prophetie-biblique.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email