SHARE
Rak be Israël* –  Dans toutes les mers du monde, les massifs de corail blanchissent et s’étiolent… sauf dans le Golfe d’Eilat.

7968d43ffb1e533b3147c087999d10af4f3e0869

Malgré le réchauffement climatique, le corail de cette partie du nord de la mer Rouge s’adapte plutôt bien à la hausse des températures, devenant peut-être le seul endroit de la planète où cet écosystème marin survivra.

Il conserve ses couleurs et continue de se reproduire.

Une récente étude du laboratoire des siences de la vie de l’université de Bar Ilan, publiée dans le « Journal of Experimental Biology » a peut-être trouvé l’explication de cette singularité: le corail d’Eilat serait porteur d’un gène lui conférant une capacité d’adaptation au réchauffement.

Il est trop tôt pour dire si cette découverte permettra de sauver les autres massifs coraliens en danger. Mais en attendant, les coraux d’Eilat continuent de charmer les plongeurs venus du monde entier.

depositphotos_169001226-stock-photo-bright-colors-of-corals-eilat

Le danger est quand même présent car la survie de ces précieux organismes est fortement menacée par la pollution pétrolière, les fertilisants et les pesticides. Pour leur protection, les experts font appel à la coopération de tous les pays bordant la mer Rouge.

*Seulement en Israël

Réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email