SHARE

Des archéologues israéliens ont découvert un temple et des figurines probablement utilisés dans le cadre d’une pratique religieuse idolâtre il y a plus de 3.000 ans.

tel motza (3)Les vestiges ont été découverts à Tel Motza, à quelques kilomètres à l’ouest de Jérusalem, lors de fouilles archéologiques menées avant des travaux sur l’autoroute reliant Jérusalem à Tel-Aviv.

« Le bâtiment de culte de Tel Motza est une découverte surprenante et inattendue car il n’y a pratiquement pas de vestiges de lieux de culte pour la période du royaume de Juda », ont déclaré les directeurs des fouilles dans un communiqué.

Les vestiges datent du 9e ou 10e siècle avant l’ère chrétienne, à l’époque du premier Temple à Jérusalem. Ils semblent montrer que les juifs de cette époque avaient conservé des pratiques religieuses idolâtres, parallèlement à la pratique dominante du judaïsme dans le temple de Jérusalem.

« Cette découverte est une preuve rare des pratiques religieuses en dehors de Jérusalem à l’époque de ce royaume juif (-931 à -587 avant JC »).

Le royaume du nord, a été créé après la mort du roi Salomon, qui a provoqué un schisme parmi les douze tribus d’Israël, dix d’entre elles formant le nouveau royaume d’Israël (dans le nord) tandis que celles de Juda et Benjamin se rassemblaient autour de Jérusalem pour constituer le royaume de Juda.

tel motzaC’est très intéressant de voir ces objets religieux, et ce temple si près de Jérusalem ».

C’est là de toute façon l’évidence de l’existence de nombreux temples à travers le royaume de Judée, pratique qui a cessée quand le roi Hezkiah (720-690 ) a établit et sanctifié un seul Temple à Jérusalem.

Il faudra attendre le roi Josias (638-608) pour l’établissement du monothéisme véritable qui impose la vision de Yahvé comme Dieu unique et non plus seulement comme Dieu suprême ( El Elyon selon l’expression cananéenne) ayant autour de lui d’autres Dieux secondaires comme le montrent les figurines trouvées dans le Temple découvert à Tel Motza.

tel motza (2)Divers objets ont été découverts aux alentours, notamment des poteries décorées, des fragments de calices et des figurines d’hommes et d’animaux, dont un cheval.

Il me semble utile de préciser qu’après le schisme qui sépara le royaume de Salomon en deux, les 10 tribus du Nord composant le royaume d’Israël ne seront établies que pendant 200 ans avant d’être déportées par les assyriens.

Ce royaume qui était aussi appelé « Ephraïm » a auguré le peuplement celte à partir de l’Arménie emmenant avec lui ses traditions lorsqu’ils se sont libéré de leur déportation, en migrant vers l’ouest.

L’importance du cheval chez les peuples celtes est primordiale, attestée aussi bien par l’existence de récits mythologiques que par des trouvailles archéologiques en relation avec l’animal. Les déesses-jument celtiques reflétaient le rôle tenu par le cheval dans le passage d’un monde à l’autre. Cette découverte de Tel Motza confirme les origines des traditions celtiques qui remonteraient à cette période antique où le monothéisme hébreu n’était pas encore totalement fixé.

Article réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email