SHARE
Des archéologues ont mis au jour pas moins d’une centaine de sites de culte préhistoriques vieux de 8000 ans environ, dans les montagnes autour d’Eilat. Les sites dateraient d’environ huit mille ans et comporteraient des structures et des objets aux formes d’organes génitaux masculins et féminins dans des cercles de un à deux mètres.

site-culte-prehistorique_0C’est dans le très aride désert du Néguev que des archéologues de l’Institut Arava (Ketura, Israël) ont fait cette importante découverte : pas moins d’une centaine de sites de culte préhistoriques, vieux de 8000 ans environ.

Ce n’est pas tant la découverte de sites de culte datant de cette époque qui est surprenante (d’autres plus anciens ont déjà été découverts), que le nombre de ces sites, estimé à une centaine par les archéologues.

A quoi ressemblent ces sites de culte préhistoriques ?

Ils présentent tous la caractéristique de posséder des cercles de pierre larges de trois mètres au maximum, vers lesquels pointent des sculptures en forme de pénis.

Dans plusieurs de ces sites, des sculptures évoquant des formes humaines, des pierres percées d’orifice en forme de vulve, ainsi que des pierres érigées.

Selon l’archéologue Uzi Avner, l’un des auteurs de la découverte, ces sites étaient vraisemblablement dédiés à des activités rituelles tournant autour du culte de la fertilité, comme les sculptures mises au jour le suggèrent, mais aussi reliées au culte de la mort :

« La mort est évoquée par le fait que des objets de pierre ont été retrouvés enterrés, et positionnés à l’envers », a confié Uzi Avner à la revue en ligne LiveScience.

Comment expliquer le nombre très élevé de ces sites de culte ?

A l’heure actuelle, les archéologues sont perplexes : « Étant donné la topographie de l’endroit, les conditions environnementales et le faible nombre d’habitations néolithiques connues dans le désert du Néguev, la densité de ces lieux de culte est phénoménale », poursuit Uzi Avner.

Une densité si forte que pas moins de 44 de ces lieux de culte ont été localisés sur une superficie ne dépassant pas les 0.8 kilomètre carré.

Cette découverte a fait l’objet d’une publication dans la revue « JOURNAL OF THE ISRAEL PREHISTORIC SOCIETY », sous le titre « 

A Survey of Neolithic Cult Sites in the Eilat Mountains, Israel

Sources en français :
http://www.journaldelascience.fr/
http://www.israpresse.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email