Une équipe de plongeurs israéliens a mis à jour par hasard un trésor vieux de plus de mille ans, enfouit au fond du port antique de Césarée, au nord d’Israël, a annoncé mardi l’autorité nationale des antiquités.

Considéré comme le plus important trésor numismatique jamais mis au jour en Israël, le butin découvert sous les eaux, après des tempêtes ayant remué les fonds marins de l’antique port bâti par le roi bâtisseur Hérode le Grand, est composé de 2 000 pièces d’or, frappées entre le 9ème et le 11ème siècle.

Selon l’autorité nationale des antiquités, elles proviendraient d’un des nombreux navires de la puissante et richissime dynastie fatimide.

tresor pieces fatimideIsrael Antiquities Authority“The largest trove of gold coins ever found in Israel was recovered from the seabed in the ancient harbor in Caesarea National Park”

A l’aide d’un détecteur de métal, les plongeurs de l’Unité d’archéologie marine ont mis au jour des pièces d’or de diverses dimensions et poids.

“Les tempêtes d’hiver révèlent les trésors de la mer”, a déclaré Kobi Sharvit, directeur de l’Unité.


“La découverte d’un si grand trésor de pièces de monnaie ayant eu un tel pouvoir économique dans l’antiquité soulève des interrogations concernant sa présence dans nos fonds marins. Une des possibilités: un bateau officiel de la trésorerie qui était sur son chemin vers le gouvernement central en Egypte avec les taxes collectées a fait naufrage. Ce trésor de monnaies était certainement destiné à payer les salaires de la garnison militaire fatimide qui était en poste à Césarée et protégeait la ville. Une autre théorie est que le trésor appartenait à un grand navire marchand qui commerçait avec les villes côtières et les ports de Méditerranée. Dans l’Unité d’archéologie maritime nous espérons que les fouilles plus méticuleuses qui seront menées permettront de nous en dire plus sur le contexte archéologique”, a expliqué Sharvit.

Selon Robert Cole, un expert auprès de l’Autorité des Antiquités d’Israël, “les pièces sont dans un excellent état de conservation, et même si elles étaient au fond de la mer pendant environ un millier d’années, elles n’ont pas besoin d’un traitement spécial pour les nettoyer ni l’intervention du laboratoire de conservation métallurgique. L’or est un métal noble et n’est pas affecté par l’air ou l’eau”.


Plusieurs des pièces retrouvées ont été pliées et présentent des traces de dents et de morsures, la preuve qu’elles ont été “physiquement” inspectées par leurs propriétaires ou les marchands. D’autres pièces portent des signes d’usure et d’abrasion tandis que d’autres semblent “tout juste frappées”, selon Cole.


caesareahttp://www.israelifrontline.com/“Caesarea”

La richesse du royaume fatimide est légendaire. L’expansion de la dynastie fatimide au pouvoir dans la seconde moitié du dixième siècle de notre ère et son économie florissante a donné un regain de croissance au commerce maritime dans le bassin de la Méditerranée orientale.

Les Fatimides, venus d’Afrique du Nord, ont introduit des pratiques commerciales en Egypte venues de la Méditerranée occidentale. Sous leur domination, Césarée et d’autres villes côtières ont prospéré.

Césarée s’est développée au cours de cette période en raison du commerce dynamique avec d’autres villes portuaires, malgré le mauvais état du port construit par Hérode à l’époque romaine.

La ville, encerclée par un mur puissant, cachait une garnison qui y était stationnée, et n’a pas capitulé devant l’armée des Croisés en 1099 de l’ère commune sur sa chemin vers Jérusalem. Elle ne s’est rendue aux envahisseurs qu’en mai 1101, suite à un siège de deux semaines.

Caesarea_maritima_BW_3Wikipedia“Caesarea aqueduct”

Le parc national des antiquités de Césarée est l’un des sites archéologiques les plus représentatifs des diverses époques d’occupation de la terre d’Israël.

Sources :


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site




Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email