L’âme est unique

adam harishonToutes les âmes de l’univers sont « Une » sur le plan mystique et proviennent de l’Adam primordial (Rivière céleste, Résevoir des âmes…). L’âme d’Adam vient du Temple d’en Haut.

Dans le Shaar HaGilgulim, il est expliqué qu’Adam avait une âme universelle, Neshamah klalit, qui incluait tous les aspects de la création ; chaque ange individuel, chaque animal, etc., donna une partie de son essence à Adam faisant de lui une partie intégrante de la création.

Son âme contenait également toutes les âmes de l’humanité.

C’est la raison pour laquelle une action de sa part pouvait avoir un puissant effet. Après qu’il ait mangé le fruit de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, son âme se fragmenta en milliers de milliers d’étincelles qui devinrent incarnées dans chaque être humain. La tâche principale de ces étincelles d’âmes est d’accomplir le Tikkun (la réparation) qu’Adam devait accomplir seul.

L’âme naît dans la Rivière céleste et elle est stockée dans le « Réservoir » (gouph), appartenant au 7ème ciel (a’rabot). Dans la littérature des Palais (Hékhalot), les âmes ont pour demeure un rideau céleste qui sépare le Trône de Gloire des mondes créés, appelé « pargod » (pare Dieu, ou pare feu). Elles y naissent et y reviennent après leur parcours; leur histoire et leur destin y sont tissés.

L’âme attend le corps auquel elle est assignée, car elle est prédestinée.


Parfois elle se rebiffe et descend sans son gré, notamment quand elle sait qu’elle sera souillée dans le corps assigné. Avant de descendre l’âme passe nue devant le Créateur, à travers la « chambre d’amour » et jure devant lui de réaliser sa mission sur terre et d’atteindre les mystères de la Connaissance et de la Foi. C’est le cas des âmes nouvelles.

Le secret du supplément d’âme

Les âmes « neuves » descendent de l’Arbre de Vie, le shabbat, les jours de fêtes et les néoménies, puis elles remontent. Elles donnent ainsi « un supplément d’âme » aux êtres créés sur terre, lors de ces journées.

Il arrive aussi parfois que plus d’une âme habitent le même corps, cela est appelé » Ibbur « .

Le Ibbur implique de recevoir une « nouvelle âme » durant son existence, et donc devenir « porteuse » de cette nouvelle âme. Ce phénomène explique comment certaines personnes font des changements drastiques à un moment de leur existence, car elles passent par un changement d’état de conscience, et accèdent donc à un niveau spirituel supérieur. En général cette nouvelle âme provient d’un Juste défunt, elle aide celui qui la reçoit à traverser l’exil…

L’âme est créée androgyne

Quand elle quitte le Réservoir, l’âme circule pendant 33 jours avant de se fixer et elle est guidée successivement vers le « Gan E’den », où lui est montrée la lumière des Justes, et vers « Géhinam » où lui est montré le feu de la rigueur. Puis l’âme se sépare en ses deux aspects féminin et masculin, qui se fixent dans les corps désignés, dès la conception de l’embryon.

Chaque aspect de l’âme est assigné à un corps du même sexe, sinon il y a stérilité ou homosexualité de l’être créé.

Si un être est méritant, il va retrouver lors du mariage, sa contrepartie, masculine ou féminine dont il s’est séparé. Il y a alors une union parfaite des corps et de l’âme.

Dans le cas contraire, il y a des divorces fréquents jusqu’à la rencontre des deux aspects de l’âme. Si cette rencontre ne se fait pas dans une vie, il y a transmigration des deux aspects de l’âme jusqu’à ce que la rencontre ait lieu. Il s’agit de la première circonstance de transmigration des âmes dans le Zohar, aussi bien pour l’homme que pour la femme.

Cette « non rencontre » dans une seule vie est le signe d’un accomplissement inachevé des êtres portant chacun un aspect de l’âme à reconstituer. Deux âmes sœurs qui se rencontrent et ne peuvent procréer pour des raisons indépendantes de leur volonté, se rencontrent à nouveau lors d’une révolution suivante pour engendrer.

Dieu créa toutes les âmes humaines en même temps

Ce qui veut dire qu’il y aurait une sorte « d’entrepôt d’âmes » dans le Ciel où Dieu entreposerait les âmes qui sont en attente d’un corps humain auquel être rattachées. La délivrance finale ne pourra survenir que si le Réservoir des âmes, ou l’Adam Primordial ou le plérôme divin, est vidé de son contenu.

« Il faut comprendre que le cosmos est un réservoir infini d’atomes de conscience. Et si l’on comprend que l’homme est un atome de conscience, on comprend qu’il puisse exister des milliards et des milliards d’atomes de conscience. » Pastor

Les âmes nouvelles et les âmes anciennes

Le Ari HaKadosh (isaac louria) affirme que toute la génération du Mashiah (messie), après la Délivrance, sera constituée d’âmes nouvelles, qui ne sont encore jamais venues sur terre.


Le Mashiah cassera l’écorce (klippa), et se dévoileront sur terre des âmes qui n’étaient encore jamais descendues.

Nous souhaitons approfondir la notion des âmes nouvelles :

Car il existe en effet deux types d’âmes : anciennes et nouvelles, qui font allusion aux âmes de l’exil et à celles de la délivrance finale.

Certaines âmes nouvelles sont descendues avant l’heure dans ce monde.

Les âmes anciennes sont celles qui étaient inclues dans Adam et ont été abimées par la faute.

Le dégât spirituel causé par la chute, s´exprime dans leur incapacité de ressentir profondément et fortement l´état d´exil. Aussi elles s’accommodent facilement de vivre en exil et prennent part à ce monde sans en souffrir.


A la différence, les âmes nouvelles ne se trouvaient pas dans Adam au moment de la faute et ont pour caractéristique qu’elles ne peuvent en aucun cas supporter l’exil de ce monde.

Ce sont ces âmes nouvelles qui amèneront l’ensemble d’Israël et des nations, à la délivrance finale, par l’impulsion qu’elles vont engendrer. La plus puissante de toutes sera bien sûr, l’âme du Messie, le Machia’h.

Une âme nouvelle peut revenir 10 00 fois sur terre, mais elle n’était pas présente au moment de la faute. Par opposition, une âme ancienne peut ne venir qu’une seule fois, mais elle était présente au moment de la faute d’Adam ….

Toute neshama qui n’a pas été abimée par la faute est appelée h’adasha ( nouvelle) et elle se sent malade, ne trouvant de repos dans ce monde de l’exil. Lorsqu’elle descend avant la délivrance finale, elle se trouve malgré elle, enfermée dans la klippah avec la Shekhina qui est, elle aussi, en exil.

Toutes les âmes nouvelles qui sont actuellement incarnées sont donc enfermées dans la klippah (l’écorce).

Les âmes nouvelles qui sont descendues ne sont pas toutes au même niveau, elles peuvent provenir du monde de Yetsirah, de Briah ou de Atzilout, et selon leur provenance, elles seront plus ou moins à l’aise dans ce monde dans lequel nous vivons.

Ce sont ces âmes de Atzilout qui travaillent sans relâche à l’établissement d’un monde nouveau.

Cette théorie rejoint celle des enfants indigo, cristal ou diamant. Tous les « nouveaux enfants » descendus dans ce monde sont des âmes nouvelles. Mais il en reste encore, dans le « réservoir des âmes » qui ne sont pas encore venues…. A nous, par notre mérite, de les faire descendre.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email
Annonces