La propagande a été tellement efficace que plus personne ne se penche sur les sources historiques, on insulte, on persiffle, on se revendique pour le bien de l’humanité, mais toujours en se cachant la vérité. Et la vérité se révèle un peu plus chaque jour… un peu d’histoire :

drapeau-palestineLe drapeau de la Palestine tel qu’il était en 1924 et jusqu’en 1948

A la une d’un vieux journal, « l’Intransigeant »

par Jean-Patrick Grumberg

Vague de crises cardiaques dans les milieux intellectuels français en découvrant la une d’un vieux quotidien français, l’Intransigeant, qui titre sur cinq colonnes, le 15 mai 1948:

Il se dit que des politiques, des intellectuels, des journalistes dont Dominique de Villepin, Edwy Plenel, Rony Brauman, Pascal Boniface, Ahmed Chekhab, Daniel Mermet, Régis Debray, Christiane Hessel, Yahia Gouasmi, Edgar Morin, Hubert Védrine, Shlomo Sand, Dieudonné, Guillaume Auda, Alain Soral, Benjamin Barthe et bien d’autres ont été victimes, dit-on, de convulsions et d’arrêts cardiaques en série en découvrant le titre du vieux journal.

Etaient-ils à ce point ignorant de l’histoire ? Le choc a-t-il été trop rude ?

Ont-ils été influencés par 2000 ans d’accusations infondées, de contre-vérités historiques et de mensonges contre le peuple juif, au point d’être si certains que les Juifs ont forcément volé une terre qui n’est pas la leur qu’il n’ont pas eu besoin de vérifier ?


l'intransigeant-02Merci au blog Elie d’Ashdod, pour avoir retrouvé ce numéro – je l’avais vu il y a plusieurs années, et le recherchait.

Et je cherche toujours un numéro du Monde de 1954 qui décrit la situation en Palestine juive dans des termes qui feraient s’évanouir les journalistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

par Eli d’Ashdod
Les Égyptiens ont donc débarqués à Gaza, ils en ont chassé 50% de Juifs qui y habitaient et une grande partie des 45% de Chrétiens. Qui est l’envahisseur? Qui est l’occupant?

L’Égypte y a implanté tous les Frères Musulmans qui les dérangeaient en Égypte, ils ne veulent absolument pas les reprendre, d’ailleurs ils viennent de dissoudre le mouvement des Frères Musulmans en Égypte. C’est pour cette raison qu’ils sont aussi durs avec le Hamas qui est une émanation des Frères Musulmans.

De son côté, la Jordanie a envahi la Judée, la Samarie, et une partie de Jérusalem où elle a détruit 55 synagogue et en a chassé les Juifs. Qui est l’envahisseur? Qui est l’occupant? Elle non plus ne souhaitent pas reprendre ces trublions qu’elle ne veut pas intégrer dans son pays peuplé à 70% d’Arabes ayant habité cette région depuis des générations, bien avant que le royaume ne soit créé en 1921 sur 72% du Mandat Britannique destiné à la création d’un foyer Juif selon la Conférence de San Rémo de 1920.

Voici ce que la Jordanie a fait à Jérusalem en 1948: Alors Monsieur Fabius, toujours pas de dotation parlementaire pour Gilo, parce que Jérusalem n’a jamais appartenu aux Juifs!!!

expulsion-des-habitants-juifs-de-jerusalem-occupee-par-la-legion-arabe_-juin48Expulsion des habitants Juifs de Jérusalem occupée par la légion arabe Juin 1948. Photos John Phlilips

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eli d’Ashdod pour http://eli-d-ashdod.com/

Crise de nerfs des antisionistes: un journal de 1945 rappelle que les Palestiniens sont des juifs

Le peuple « palestinien » tel que nous le connaissons aujourd’hui est une pure invention du KGB et de la Ligue Arabe pour détruire Israël et atteindre ainsi l’influence américaine sur le région qui date de la fin des années 70. Avant, tous ces arabes se revendiquaient comme « arabe », appartenant à la nation Arabe et méprisaient les « palestiniens de souche », c’est à dire les Juifs. Quelques coupures de presse des années 40 nous le rappellent…

Ce sont ces traces historiques que la propagande islamo-palestinienne tente d’effacer afin de faire croire qu’à l’inverse ce sont les juifs qui auraient volés la terre des « palestiniens »…

palestine journal2Cet article a été publié le 4 décembre 1945 dans le New York Times, équivalent au Monde, le plus anti-israélien des quotidiens américains.

LES ARABES BOYCOTTENT LES PRODUITS PALESTINIENS

Le titre semble quelque peu paradoxal, mais le corps de l’article l’explique : les Palestiniens, ce sont les Juifs ! :

Les Arabes votent pour une action contre l’industrie juive et pour attaquer les liens avec le sionisme et son ambition politique.

Le CAIRE, Egypte, 3 décembre (U.P) – La ligue Arabe a annoncé aujourd’hui que les Etats membres vont boycotter tous les biens produits par les Juifs de Palestine à partir du 1er janvier…

Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Le grand bluff de la Palestine arabe

  • – The Jerusalem Post », un journal juif, a été appelé «Palestine Post» depuis sa fondation en 1932 jusqu’en 1950.
  • – En 1923, Pinhas Rutenberg (juif) a fondé la Société Palestine Electric, qui deviendra plus tard l’Israel Electric Corporation.
  • – Il y avait l’orchestre juif le « Palestine Symphony Orchestra ».
  • – Durant la deuxième guerre mondiale, les Britanniques ont formé une Brigade juive, pour combattre les puissances de l’Axe, elle est connu par les Anglais comme la Brigade palestinienne

Les Israéliens d’un certain âge se souviennent tous que eux, les Juifs, étaient appelés « Palestiniens » avant 1948 et que les Arabes refusaient en bloc cette appellation pour eux-mêmes, ils se nommaient alors tout simplement « Arabes », le terme Palestinien était péjoratif puisque porté par les Juifs…

Combien de fois ai-je entendu ce témoignage (je pense à mes amis du Kibboutz Kfar Menahem et bien d’autres…)

Il s’agit du narratif arabe et malheureusement les Israéliens donnent une justification à cette revendication en acceptant d’appeler les arabes de la région par le nom qu’ils ont volé, ils n’auraient jamais du accepter de les appeler ainsi.

Les Arabes de la région d’Israël à notre époque moderne voudraient nous faire croire qu’ils descendent directement des Cananéens ou bien des Philistins, mais entre les deux, ils n’ont pas encore fait leur choix et de toute façon ils ne peuvent pas être les descendants d’aucuns d’entre eux parce que ces peuples ont disparu depuis des millénaires. Il n’est pas nécessaire d’analyser par le menu les détails historiques pour découvrir que la raison pour laquelle les Arabes vivant dans cette région ont décidé de s’appeler « Palestiniens », c’est qu’ils ne possédaient pas d’identité forte.

Le dirigeant arabe Awni Bey Abdul Haadi en 1937 : « il n’y a pas de pays tel que la Palestine, notre pays a fait partie de la Syrie pendant des siècles » !

Enfin ne pas confondre la PHILISTIE et la PALESTINE , ces 2 dénominations n’ont rien à voir !

Les auteurs grecs, en particulier Aristote souvent cité par les Arabes, ne parlait pas de la Palestine, Palestinae, nom latin crée par l’empereur Hadrien mais de la Philistie, pays des Philistins qui d’ailleurs n’existait plus depuis longtemps à son époque.

Aristote qui reprend un auteur bien antérieur, ne parle pas non plus de la Syrie-Palestine, nom d’un district de l’empire ottoman mais bien de « l’Assyrie-Philistie » car il parle de l’époque où les Philistins étaient devenus les vassaux de l’Assyrie et on ne désignait plus leur pays comme Philistie mais comme « Philistie de l’Assyrie », l’Assyrie maitre de la Philistie!


Le comble étant que le nom Philistie dérive de l’hébreu « Pileshet », c’était le nom utilisé par les Hébreux pour désigner le pays de leurs ennemis, les Philistins et comme il n’existe aucun écrits sur les Philistins, excepté la Bible et une stèle égyptienne avec des Hieroglypes, nous avons perdu la trace de leur langue, leurs noms et tout autre vestige !

La propagande arabe a été tellement efficace que plus personne ne se penche sur les sources historiques.

livre simon munkExtraits de l’ouvrage de Salomon Munk édité en 1845

Lien pour lire ce livre

« Sous le nom de Palestine, nous comprenons le petit pays habité autrefois par les Israélites et qui aujourd’hui partie des pachalics d’Acre et de Damas. Quant au nom de Palestine qui nous a été transmis par les auteurs grecs, il dérive du nom hébreu Péléshet (pays des Philistins) et ne désignait que la partie sud-ouest du pays habité par les Philistins. Le plus ancien nom du pays que nous trouvions chez les auteurs hébreux est celui de Canaan. Ce nom cependant ne désignait que la partie située entre le Jourdain et la Méditerranée et comprenait aussi la Phénicie et le pays des Philistins.

Depuis l’entrée des Hébreux la Palestine est désignée sous plusieurs autres dénominations telles que Terre desHébreux, Terre d’Israël [le nom repris par l’état d’Israël]. Après l’exil de Babylone, elle fut appelée Terre de Juda d’où vient le nom de Judée dont se servent les auteurs romains [Judaea Capta est]

pays des hébreuxLe prophète Zacharie l’appelle Terre Sainte [en fait, Terre sanctifiée, ce qui est différent] nom qui est en faveur auprès des juifs modernes et des chrétiens. Il est difficile de bien fixer les limites de la Palestine qui varièrent beaucoup à différentes époques et sur lesquels nous ne trouvons pas toujours des données bien précises.


À l’orient, au-delà du Jourdain, le Pays des Hébreux s’étendit jusque dans le désert vers l’Euphrate sans que les limites fussent bien fixées. Sous Salomon qui batit Tadmor (Palmyre), la ville de Thapsacus sur l’Euphrate est le point extrême du royaume vers le nord-est. Au nord il aboutit au territoire de Damas, à l’Antiliban et au territoire de Tyr. La limite occidentale est la Méditerranée jusqu’à l’embouchure du torrent d’Égypte (Wadi el arish) et la limite du midi partant El Arish se dirige vers la pointe méridionale de la mer Morte mais à l’est de cette mer et du Jourdain, les possessions des Hébreux ne dépassaient pas vers le midi le torrent d’Arnon (Wadi moudjeb) qui les séparait du pays des Moabites. »

http://danilette.over-blog.com/article-le-grand-bluff-du-nom-palestine-petit-rappel-pour-les-ignorants-de-bonne-foi-84119105.html

Note de Michelle d’Astier de la Vigerie :

Extraits http://danilette.over-blog.com/article-le-grand-bluff-du-nom-palestine-petit-rappel-pour-les-ignorants-de-bonne-foi-84119105.html

Jamais dans l’histoire les Arabes n’ont utilisé le terme latin « Palaestina » ou Palestine. Les Arabes ne peuvent pas prononcer ce nom car le son « P » n’existe pas en arabe. En 1920, quand la Société des Nations a crée ce territoire et l’a nommé « Palestine », les Arabes ont commencé à appeler cette terre « Falestin » mais ce territoire ne s’est jamais appelé Palestine dans la langue arabe des habitants arabes !

Les Arabes locaux ne se sont jamais appelés « Palestiniens », même pas pendant le mandat britannique. Les dirigeants arabes et britanniques se réferraient à eux comme des « Arabes » ! Les habitants arabes ont toujours été appelés « Arabes ». Une recherche informatisée du rapport Hope-Simpson publié en 1930 montre que le terme « Palestinien » ne figure nulle part dans ce rapport comme substantif. Les termes utilisés sont «Arabes palestiniens», «Juifs palestiniens« , et « Chrétiens palestiniens ».

La « Palestine » d’avant 48

palestine juiveEt Royaume d’Israël du temps de David et de Salomon

palestine 1Et ce qui a été promis par Dieu à Abraham et sa descendance (dans la ligne rouge) – Gen 15:18, Jos 1:4

grand-israelCela sera puisque Dieu l’a promis ! – http://www.michelledastier.com

Article réalisé à partir de plusieurs sources

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email