SHARE

par Elisheva Elkayam

Dans le midrash, Rabbi Akiva dit : « aime ton prochain comme toi-même. Ca n’est pas parce que l’on t’a blessé que tu dois blesser à ton tour, ça n’est pas parce qu’on t’a humilié que tu dois humilier à ton tour. » Et Rabbi Akiva ajoute « avant toute action regarde à qui tu as affaire, car D.ieu a construit l’homme à son image et si on arrive à comprendre que dans l’autre réside l’image Divine qui est en en chacun de nous, on ne peut plus le haïr, même dans une notion de conflit. »

le doute et le coeur« Tu aimeras ton prochain comme toi-même », (Lv 19, 18), ceci pour nous apprendre qu’il faut préserver la dignité d’un condamné à mort. Talmud (Ketoubot 37, b)

D’ici on comprend que l’injonction d’aimer son prochain inclut même le pire des criminels. R. Meïr b. Tourdous (1170-1244) – (Yad Rama sur Sanhédrin 52, b)

Cependant, qu’en est-il des lois concernant les relations des hommes avec D.ieu ? Hillel semble aller plus loin que Rabbi Akiva. Pour Hillel, ce commandement inclut toutes les lois de la Torah. Comment le comprendre ?

Une réponse est donnée par Rabbi Chnéour Zalman, le fondateur de la ‘Hassidout ‘Habad, en ces termes : l’effet attendu de toute la Torah est de nous rendre plus sensibles à l’âme plutôt que simplement au corps. Les Mitsvot (lois) entre l’homme et D.ieu ont pour fonction de révéler la Divinité dans les aspects matériels de la vie. Elles nous aident à briser la barrière des apparences et à nous lier à la Divinité qui s’y trouve renfermée.

Cela a un effet direct sur notre manière de considérer les autres. Car en termes physiques et matériels, les gens sont divisés. Mais, du point de vue de l’âme, nous sommes tous unis. Plus une personne est sensibilisée à cette unité, ressentant un amour authentique pour son prochain, plus elle exprimera le but de toute la Torah.

Hillel tire de ce point un autre enseignement, exprimé dans les Maximes des Pères. Il nous engage à être les disciples d’Aharon, aimant tous ceux qui nous entourent. Nous pouvons exprimer notre amour vis-à-vis d’autrui en prenant soin de lui matériellement. Mais nous pouvons aussi exprimer notre amour en en prenant soin spirituellement.

Chacun de nous possède cette puissance d’amour, avec la force de donner aux autres, à la fois matériellement et spirituellement. À travers cet amour, nous provoquons une réaction en chaîne qui mène au but de la Création : la paix et l’amour entre l’homme et son prochain, entre les nations, entre l’Humanité et D.ieu.

Je viens de vous relayer les commentaires de nos Maîtres et de souligner l’importance d’aimer notre prochain mais pouvons-nous aimer l’autre sans nous aimer nous-même ? Je vous propose de vous poser la question de savoir si vous vous traitez vous-même comme vous aimeriez que les autres vous traitent. Si vous ne vous aimez pas, alors, il vous importera que l’on vous aime. Moins vous vous estimez et plus vous allez être dépendant du besoin d’être aimé par les autres.

On est toujours plus exigent avec son entourage car nous cherchons le bonheur à l’extérieur et nous attendons des autres qu’ils créent notre bonheur mais cela se solde souvent par des déceptions. Pourquoi ?

Car il n’existe qu’une seule personne à qui votre joie et votre bonheur incombe, c’est VOUS. Même un parent, un époux, un enfant, les amis les plus proches n’ont pas la maîtrise suffisante pour créer votre félicité.

Votre joie réside en vous, il vous faut tomber amoureux de vous-même. On ne peut pas changer les autres, on ne peut que se changer soi-même. Dès lors, le regard des autres changera, et leur amour à votre égard également.
Vous serez ainsi plus aptes à donner et à recevoir sans intérêt et votre foyer rayonnera de notre bonheur.

Dans la journée, je vous invite à vous répéter des phrases positives :

« Je m’estime de mieux en mieux car je sais que je suis quelqu’un de bien. Je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. «Vous pouvez en ajouter à votre convenance car avec le temps vous allez vous avoir beaucoup plus de clémence et d’amour envers vous.

« Soyez enfin vous-même ! Ne vous souciez plus de l’effet que vous faites sur les autres. Agissez sans craindre ni l’échec ni le jugement des autres. Ne tremblez plus à l’idée du rejet. Vous êtes ce que vous êtes ! Et trouvez tranquillement votre place au milieu des autres ! »

S’aimer serait finalement le plus grand commandement !!

Elisheva Elkayam
http://femininisrael.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email