SHARE
A l’époque du Arizal, un marrane s’enfuit du Portugal et s’installa au Nord d’Israël, à Tsfat.

12 pains 2Un Chabbath, à la Synagogue, il écouta un Rav raconter un Dvar Torah. Celui-ci parlait des lé’hem hapanim*, les douze pains qui étaient apportés chaque semaine au Beth Hamikdash (Temple de Jérusalem) ; et il décrivait notamment combien l’offrande de ces pains donnait satisfaction à Hachem.

Cela suscita au marrane l’envie de procurer à Hachem ce même plaisir ; et, de retour chez lui, cet homme concrétisa sa bonne intention : il demanda à sa femme de pétrir chaque semaine douze pains, qu’il déposerait ensuite lui-même dans le Arone de sa Synagogue.

Et pendant plusieurs semaines, il agit de la sorte : il mit régulièrement ces pains dans l’armoire de leur Shoul. Mais c’est alors que…

*littéralement « pain des visages » qu’on appelle : pains de proposition

2 conteurs pour 1 histoire …

Binyamin BENHAMOU

Rav Itshak ‘HAVIV

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email