SHARE
Dans la mythologie grecque, Philia désigne l’amitié ; à Nazareth, c’est le nom d’une start-up qui veut aider les couples à résoudre leurs conflits.

Nazareth, en Haute-Galilée, est en passe de devenir un centre de hautes technologies d’Israël. Et pas seulement de la communauté arabe du pays : les initiatives technologiques s’y multiplient, notamment avec le soutien de l’accélérateur de start-up NaserahTech qui a, à son crédit, le lancement d’une douzaine de start-up…

naserah techPour NaserahTech, être femme et arabe à la fois, n’est pas incompatible avec le développement des affaires dans le domaine de la haute-technologie ; en voici trois exemples.

naserah tech 2PHILIA : Minerva Mazzawi

Lutter contre les divorces : tel est l’objectif de l’application Philia, que vient de développer Minerva Mazzawi, une psychologue de 29 ans. « Si le taux de divorce est de 60 à 70% en Europe, dans les pays arabes il est plus bas en raison du poids des traditions, mais il atteint quand même 20 à 40% », explique Minerva Mazzawi pour justifier la spécialisation originale de sa start-up.

Originaire de Haïfa, la psychologue a décidé de mettre ses connaissances des problèmes familiaux, et des conflits de couples, au service des populations arabes. Avec l’aide de l’accélérateur NaserahTech, elle a monté un prototype d’application et elle est à la recherche d’investisseurs.

ISHEEN : Eva Najjar

La satire en langue arabe : c’est le projet d’Eva Najjar, 35 ans de Haïfa. Soutenue par NaserahTech, elle a créé iSheen, un site d’information en langue arabe. Son public sera constitué des arabes israéliens mais aussi des arabes du monde entier. Ce site part d’un constat : « la majorité des sites arabes ne publie pas de contenu original et leur design est assez pauvre ».

De plus, la start-up d’Eva Najjar mettra l’accent sur la satire. Pour monter un site Web satirique arabe d’information journalistique, elle s’est associée à son mari, spécialisé dans la presse satirique : « il n’y a rien de semblable dans le monde arabe, sauf un site en Jordanie. Il y a donc de la place pour un autre site de qualité et ouvert sur le monde arabe », affirme-t-elle.

CHANGE : Reem Khalaf

La gestion d’un budget familial : telle est la cible de Change, une start-up créée par Reem Khalaf, 36 ans, elle aussi de Haïfa. Cette application est destinée à toute la famille qui pourra améliorer ses performances financières de façon agréable et distrayante.

Ancienne experte en investissement à la banque Leumi, Reem Khalaf voudrait mettre son expérience de la gestion financière au service des familles et des individus qui éprouvent des difficultés à gérer leur budget : « le projet n’en est qu’à son début, je construis aujourd’hui un business plan » explique Reem Khalaf qui affirme ne pas viser seulement le secteur arabe, même si la start-up est basée à Nazareth.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Source Israel Valley

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email