SHARE
Cela fait des centaines d’années que leurs ancêtres ont été contraints de quitter leur pays natal, l’Espagne, pour fuir l’Inquisition et ne pas se convertir au christianisme. Aujourd’hui, ils sont environ 300 à mener une existence conforme aux pratiques juives et ne rêvent que d’une chose : se convertir et partir s’installer en Israël…Details…

juifs du salvadorUn tel attachement après une période aussi longue est émouvant et impressionnant. Cette communauté, qui s’appelle Bet Israel, vit au Salvador, petit pays d’Amérique Centrale, et est concentrée essentiellement dans la capitale, San Salvador.

Les fidèles, bien que dispersés dans la ville, observent le Shabbat et les autres mitsvot. Ils participent aux trois prières quotidiennes avec un minyan de plus de dix personnes.
Dans leur synagogue, une salle a été réservée aux trois repas du Shabbat afin d’éviter que ce jour soit transgressé. Comme ils ne peuvent trouver de viande cachère sur place, ils ont décidé de s’en priver.

Autre détail intéressant : ils connaissent l’hymne national d’Israël et ont même organisé tout récemment une cérémonie en hommage aux soldats tombés dans les guerres d’Israël avec une minute de silence en leur souvenir.

Cette communauté, dont l’amour du judaïsme est touchant, a été prise en charge par l’organisation Shavei Israël qui s’occupe de ramener les âmes juives dispersées dans le monde et œuvre pour renforcer leurs liens avec le peuple et la terre d’Israël.

Pour améliorer leur pratique, le Rav Itshak Aboud vient régulièrement leur rendre visite pour leur donner des cours et élargir leurs connaissances.

Il y a quelques temps, Michael Freund, président de Shavei Israël, a effectué un voyage au Salvador pour les rencontrer, en compagnie du rabbin de l’organisation, Rav Eliahou Birnbaum.

Il est revenu enthousiasmé, racontant notamment que des jeunes de la communauté étaient montés à la Tora Shabbat matin et avaient lu sans faire la moindre faute.
« Leur prière est très émouvante, a-t-il ajouté, ce qui les motive, c’est la recherche de leur identité. Ils sont arrivés à la conclusion que la vérité se trouvait dans le judaïsme et ils veulent vivre selon ses valeurs ».Le chef de la communauté, Eliahou Franco, a dit pratiquement la même chose : « Je voulais retourner au judaïsme car je cherchais le moyen de me rapprocher du maître du monde.

J’ai trouvé dans la pratique des Mitsvot le cadre qui convenait le mieux pour le faire. Je suis fier d’appartenir au peuple d’Israël. Je souhaite monter en Israël car c’est l’endroit le plus adéquat pour vivre pleinement un judaïsme plein de sens ».

Claire Dana-Picard

Source Chiourim

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email