SHARE

Histoire d’un « Judaisme Nemrodique Babélisé »

Nimrod Ordering the Construction of the Tower of Babel Oil on Copper Hendrick van Cleve III (1525-1589) Christie's Images

Dialogue entre David Lellouche et Gérard Cohen

Extrait…

Question:
Cher David, comment se fait-il que le Klal « l’assemblée » Israël soit composé de Sépharades et d’Ashkénazes, noms des pays d’Espagne et d’Allemagne qui ont persécutés les juifs, pourquoi porte-t-on aujourd’hui encore ces noms là, car:
Il y a eu dans le passé d’autres persécuteurs les Perses, les Mèdes, les Babyloniens, les Grecs, les Romains, les Egyptiens, l’on ne s’est pas appelés pour cela: Babilorad, Romenaz, Grècenaz ou Persarad ??
Si tu as une réponse je suis preneur…
Gérard Cohen

Réponse:
Cher Gérard, je vais te dire la vérité:
Personne aucun rav ne saura te dire pourquoi nous sommes « étiquetés » comme tels, ni rav Frankforter, ni même rabbi Obadia Yossef, ni aucun autres, parmi ceux qui ne savent pas, subissent et sont de bonne foi.

Il y a d’autres rav qui se doutent que quelque chose ne tourne pas rond dans le judaïsme « bureaucratique », mais ils sentent ou savent qu’il vaut mieux pour eux de se taire, sans quoi leur certificats de rabbanoute pourraient être remis en cause, par des pouvoirs qui les dépassent, « visibles ou invisibles ».

Alors que ceux qui savent, et dissimulent les raisons, et il y en a quelques uns, sont ceux qui sont les causes de notre « Galout » « exil », ils sont ceux qui sont un mauvais « établissement Organisé », certains appellent cela un « Lobby ».

nimrodC’est une branche des branches « infiltrée dans le Judaïsme », et partout ailleurs du reste, d’une « Organisation secrète » très ancienne datant depuis Nemrod le bâtisseur de la « Tour de Babel ».

Cette organisation est infiltrée dans toutes les grandes religion, et plus que jamais dans l’église romaine, et plus encore aujourd’hui dans l’Islam intégriste, et aussi dans des loges de Franc Maçonnerie laïques et anti-judaïques notoires, qui tiennent leurs traditions de « gnoses anti-sémites et hérétiques » des deux siècle précédant l’ère vulgaire.

Ces gnoses se sont renforcées dans la secte des Caïnites, et dans la secte antijuive de « Marcon », et surtout celle de « Simon le Magicien » double du coté du mal et des ténèbres de celui qui passa il y a 2000 ans.

On le confondait avec celui qui était bon, Rabbi Yéhoshoua’ ben Yossef, et ce mage noir par transfiguration prenait son apparence et venait berner les foules, incitant à la transgression contre la Loi de Dieu, semant la haine contre les docteurs de la loi.

Et cela à tel point que Rabbi Yéhoshoua’ fut suspecté à sa place d’hérésie, par le Sanhédrin troublé car recevant des témoins rapportant des témoignages contradictoires concernant le personnage, alors qu’il disait « je suis venu pour pratiquer la loi dans ses moindres détails », et ne poussait point à la transgression.

Aussi Rabbi Yéhoshoua’ ben Yossef, a-t-il dit un jour: « Méfiez vous des loups qui prennent des apparences d’agneaux », ou encore: « Un jour on viendra vous dire des choses en mon nom et ce ne sera pas moi qui les aura dites ». Prévenant ceux qui venait l’écouter de se méfier, et de ne pas accorder crédit à tous les propos que l’on pouvait rapporter à son sujet, sauf si ceux-ci étaient conformes à la loi de Dieu.

C’est sur les directives de ce « Simon le magicien », en accord avec Rome, que toute la tournure très mauvaise s’est faite, le schisme dans le judaïsme s’est encore plus renforcé, ce virus a atteint plus tard, l’opération suggérée dite: « Mission, ou opération Saül de Thrace », ou Apôtre Paul de concert avec Ramban Gamliel », ils étaient tous deux manipulés, et par la suite « l’Opération Simon Pierre », là aussi ils étaient manipulés, de même les passages du Talmud ont étés manipulés, pour pouvoir par la suite les annuler en les faisant supprimer de force par un Pape au service de cette « Organisation Nemrodique », pour pouvoir asseoir leur pouvoir à Rome, et troubler les esprits les plus fins.

Ce sont les mêmes adeptes de la secte de « Simon le Magicien » qui instituèrent dans le rite de l’église le rite de l’Ostie, qui est une sorte de Cannibalisme psychique, destiné à enchaîner une entité (celle du bon juif croyant et respectant la loi de ses pères qu’était Rabbi Yéhoshoua’ ben Yossef), et à la lier de force par ce rite maléfique, à tous ceux qui au lieu de se prendre en main et de respecter la loi de Dieu, dévorent le corps du Messie, car tel est leur pensée, pour se faire absoudre de leurs fautes passées, en étant tout prêt à recommencer le lendemain, sachant que le Dimanche prochain il se soulageront à nouveau de leurs fautes sur la même entité, « qui a bon dos », de les prendre sur lui.

Ce sont eux qui ont introduits le fameux: « Toldot Yéshou » au sein du judaïsme, livre qui en est la honte, pour pouvoir faire accuser les juifs de « meurtriers » de « peuple du diable », car en effet ils avaient des collaborateurs introduits comme espions ou traîtres dans le sein même du judaïsme, pour ensuite le faire accuser.

Ce sont eux qui ont provoqués les accusations de « crimes rituels » pour la cérémonie de pessah, contre les communautés juives, c’est contre eux que le Maharal de Prague zal lutta avec le Golem qu’il créa sur ordre du ciel pour protéger les juifs contre les complots organisés par l’archevêque de Prague.

C’est eux qui provoquèrent l’exil d’Espagne, c’est eux qui composèrent « Les protocoles des sages de Sion », l’inquisition, et c’est eux qui furent à l’origine du bourrage de crâne d’un fou nommé Hitler, eux qui l’utilisèrent comme l’un de leurs sous fifres, pour arriver à leurs fins. C’est eux qui aujourd’hui produisent la propagande anti-sioniste, en utilisant des ravs traîtres pour appuyer leurs thèses, c’est eux qui sont à l’origine de la propagande niant le fait que sont morts 6 millions de juifs durant la Shoah.

Ce sont eux qui aujourd’hui poussent en secret l’Islam à la plus haute haine, et le Vatican est derrière tout cela, Jean Paul I voulais dévoiler leurs machinations secrètes datant de depuis Simon le Magicien lui-même, il n’a pas fait 33 jours. Jean Paul II n’en était pas, mais Benoît V (Yimah Shemo Vezikro) en fait parti dans les grades subalternes, et il a ses supérieurs qui eux sont dictés dans les actions à entreprendre par les entités qui les incorporent.

Incorporation se faisant en « connexion psychique » ou « extraction » ou encore en « possession démoniaque » par des Aliens du mal, que les esséniens connaissaient sous le nom: « d’enfants des ténèbres », « de démons qui voulurent se faire passer pour de dieux, alors qu’ils n’ont créés ni le ciel ni la terre ».

Mais ces démons ou Extra Terrestres du mal et déchus du Royaume, formant le gouvernement des ténèbres qui depuis l’Egypte, et après Babylone, puis la Perse, ensuite la Grèce, et Rome et maintenant l’Islam, contrôlent toutes les sectes et toutes les religions, et secteurs de pouvoir mondial, corrompant et poussant l’humanité à la destruction et à la rébellion contre le Créateur qui lui veux qu’elle vive.

Mais heureusement, la Torah nous l’a dit: « La Vérité sortira de la Terre », et le livre que je prépare sur les « Virus qui corrompent et détruisent l’humanité » avec leurs « Anti-virus, ou règles à suivre pour les annuler », collaborera certainement à la faire éclore au plus vite.
Amicalement à toi Gérard et à tous:
David Lellouche

Cher David
Dans le Meam Loez zal sur la Parachat Toldot, Esav fait alliance avec Ismaël en épousant sa fille Nevajath, il fait un pacte avec Ismaël, pour avoir son alibi lors de l’enterrement d’Abraham, alors qu’il donnerait la priorité à Isaac et serait occupé avec lui, il demande à Ismaël (qui était entrain de faire Téshouvah « se repentir de sa mauvaise conduite ») de tuer Yaacov, pour pouvoir ensuite agir en (soit disant): vengeur de sang (de son frère), faisant semblant de vouloir tuer Ismaël.
En fait, c’est exactement ce que tu as décrit, mais heureusement son plan machiavélique ne marchera pas car: « IL NE DORT NI NE SOMMEILLE LE GARDIEN D’ISRAEL ». C’EST UNE PREFIGURATION DE CE QUI VA SE PASSER A LA FIN DES TEMPS……………. Amitié:
Gérard Cohen

Cher Gérard
Attends un peu qu’avec l’aide du ciel le « Livre des Virus et des Antivirus » soit terminé, et crois moi nombreux pourraient avoir des surprises. Ils seront déjoués, et ils sont des gens de tous les bords, organisant des « conventions secrètes », entre des parties opposés, et des religions opposées, contrôlés par l’entremise de « producteurs de virus mentaux » destinés à rendre fous les peuples et à semer l’empire de la haine, de la mésentente, et de la subversion dans l’humanité; sous le contrôle diabolique de « fils des ténèbres », s’intégrant dans toutes les religions, sectes, idéologies politiques et philosophiques, pour y semer les germes du mensonge, afin de faire des hommes de la terre des « pions de leur échiquier ».

Et de tous bords et croyances, pratiquement tous, sont soumis à leur contrôle, aussi bien les savants, que les hommes politiques, et aussi la plupart des dirigeants religieux, qu’ils soient: Rabbins, Curés, Imams, ou autres.

C’est certes une trame compliquée qu’ils ont établis, mais avec l’aide de Dieu en tenant le fil d’Ariane symbolique, qui nous relie au début même de la Tardémah Adamique « Torpeur de test initiatique Divine », nous saurons dénouer l’écheveau de cette trame compliquée, et amener l’humanité à son « éveil collectif », qui est la véritable délivrance et résurrection de l’être.

Amicalement à toi Gérard, et tu vois ou a mené ta fameuse question, sur les Ashkénazim et les Sépharadim, elle conduit à la prise de conscience que nous sommes « étiquetés », comme des produits de supermarché, et ne savons même pas par qui, ni comment, ni pourquoi.

Le mot Téshouvah « réponse provoquant la repentance » (réelle), répond au mot: Shéelah « Question ». On ne fait pas sa Téshouvah, car il y a risque de la contrefaire, on la reçoit en fonction de questions essentielles que l’on se pose, lorsque vient le temps du germe de la prise de conscience.

Quand au verset que tu cite: « IL NE DORT NI NE SOMMEILLE LE GARDIEN D’ISRAEL », je suis fier que la providence y ai encodé mon nom en acrostiche « anagramme » du verset, ce qui prouve que j’ai sans doute un rôle à jouer dans cet éveil.
A toi Gérard et à vous tous lecteurs:
David Lellouche

Cher David
En faisant lire ta réponse à ma fille elle réagit en disant : « On nous a « baptisé » en nous appelant des noms des empires du mal de leurs temps, c’est de la diabolisation ». Amitié: Chavoua tov
Gérard

Cher Gérard
Malheureusement c’est exact, et il n’y a pas de quoi en être fier; ce que Dieu ne voulais pas: Eh bien, ce sont les continuateurs des prophètes de mensonges parmi le peuple qui l’ont continués, par ce plan diabolique, élaboré au temps de Simon le Magicien ténébreux, plan qui consiste à trouver de nouveaux systèmes et stratagèmes pour nous « étiqueter galoutique-ment », et certains de nos rabbins qui ont fait contrat avec eux, pour pouvoir imposer leur système d’éducation restreint « galoutique d’un judaïsme Nemrodique Babélisé« .

Ils ont trahis la mission et même le noble but du peuple d’Israël et de la religion juive originelle, qui était une continuité de la religion du peuple d’Israël, lui-même héritier du peuple hébreu. Ainsi pour y voir plus clair, ce sont ces trois phases qu’il faut bien démarquer, et surtout ne pas oublier:

La phase un, c’est celle du peuple hébreu commençant avec Avraham, c’est une dimension gardienne de l’unité de la tradition universelle dans le cycle Adamique de réparation des erreurs des cycles antérieures, grâce à la Torah de la Sagesse des 32 voies, qui répare et réintègre la tradition primordiale du savoir universel originel, réparant les erreurs de parcours sous le contrôle de Melkitsédek roi de Shalem qui accorda la Bénédiction à Abraham.

Ensuite c’est: La phase deux, celle du « peuple d’Israël », qui commence à partir des fils de Jacob, qui va diffuser le message de la Torah de la Sagesse des 32 voies, le savoir universel et le rapport avec les peuples est laissé pour la finalité de la mission vis à vis du peuple d’Israël, cette phase consiste à former des futurs Cohanim de l’humanité à venir.

Puis vint: La phase trois, c’est celle du judaïsme qui continua à être le continuateur visible et dévoilé de ce plan global, qui commence à partir du retour de galouth Babel, donc après Ezra le scribe, c’est le début de l’écriture Ashourite dévoilée, pour l’écriture des rouleaux de la Torah.

Après la destruction du deuxième temple le judaïsme muselé par les « contrats » avec l’ennemi, afin de pouvoir établir son système éducatif boiteux comme Jacob après avoir été touché à la hanche par l’ange d’Esaü, qui se présentait comme: Ange des ténèbres vaincu par Jacob, avant d’être transmuté par lui en ange de lumière, mais cependant avant cela celui-ci le blessa à la hanche et le rendit boiteux jusqu’au lever du soleil.

Il en est de même de la descendance de Jacob, elle sera boiteuse dans ses 10 tribus et demi, et dans sa tribu et demi restante formant la religion juive, jusqu’au lever du « Soleil de Justice » qui est le Messie final d’Israël venant dans la religion juive du grand peuple d’Israël.

Un autre Middrash nous dit que l’ange de la mort, l’ange des ténèbres pris l’apparence d’un sage, d’un talmid haham dit le texte, comme pour nous mettre sur la voie, afin que nous ne nous fions pas uniquement aux apparences, et que nous ne considérions pas uniquement l’outre mais aussi ce qu’elle contient, que nous ne soyons pas dupé par l’image apparente du sage, mais par son comportement, et son essence. L’ange du mal avec qui lutta Ya’acov avait sous un certain aspect: une longue barbe et peut-être même des péot et un chapeau de rav.

Mais de quel rav s’agissait-il là ? De celui que d’autres textes traditionnels nomment: Le « Baal davar », c’est à dire « le diable », chef des Shédim Yéhoudiim et de la Sitra du Erev Rav, ou comité des rabbanim de l’obscur, dont la mission est au service de l’Amalek collectif, ou: « comité des fils des ténèbres de la terre », lui-même au service de la Klipah de Esh Mitlakahat, qui est le: « comité de la hiérarchie des fils des ténèbres en rébellion contre le royaume de l’Eternel et sa Loi » dans ce monde-ci, monde de « test ».

Même si cela est parfaitement sous contrôle au delà de la Tardémah « Torpeur originelle », néanmoins dans celle-ci les troubles graves subsistent jusqu’à l’éveil et l’apparition du « soleil de justice » qui dissipera ces ombres.

Et pour conclure ce texte, nous dirons: Béni soit l’Eternel, car l’aube s’approche et il est tant de commencer à racoler les morceaux de cette humanité disloquée.
Amicalement à toi Gérard et à ta fille, et à vous tous qui lirez cet article
David Lellouche

En réponse à Rav Mordékhay, qui a tenu à me faire remarquer que les deux termes Ashkénaz et Sépharad sont écrits dans la Torah, et me soumit la question: « Que faut-il en penser et que doit-on en déduire? ».

Voici notre réponse:
Voici les endroits dans la Torah où ces termes: Ashkénaz et Sépharad, sont mentionnés:

Genèse 10, 3: Les fils de Gomer: Aschkenaz, Riphat et Togarma. Yirmiyahou 51, 27: Élevez une bannière dans le pays! Sonnez de la trompette parmi les nations! Préparez les nations contre elle, Appelez contre elle les royaumes d’Ararat, de Minni et d’Aschkenaz! Établissez contre elle des chefs! Faites avancer des chevaux comme des sauterelles hérissées! Chroniques I: 1: Fils de Gomer: Aschkenaz, Diphat et Togarma.
Obadia 1, 20: Les captifs de cette armée des enfants d’Israël Posséderont le pays occupé par les Cananéens jusqu’à Sarepta, Et les captifs de Jérusalem qui sont à Sepharad Posséderont les villes du midi.
בראשית י ג : ובני גמר אשכנז וריפת ותגרמה: ירמיה נא כז : שאו נס בארץ תקעו שופר בגוים קדשו עליה גוים השמיעו עליה ממלכות אררט מני ואשכנז פקדו עליה טפסר העלו סוס כילק סמר : דברי הימים א א ו : ובני גמר אשכנז ודיפת ותוגרמה
עובדיה א כ : וגלת החל הזה לבני ישראל אשר כנענים עד צרפת וגלת ירושלם אשר בספרד ירשו את ערי הנגב :

En vérité, tu vois, de tous les termes utilisés pour les peuples dans la Torah, même ceux se trouvant aux alentours de ces termes là, ce sont les seuls qui ont étés retenus, et les autres bannis, c’est comme si l’on avais voulu réduire le problème l’exil à une racine dérivant d’un nombre binaire, comme pour minimiser le problème.

Alors qu’en fait celui- ci est la racine de toutes les divisions, et c’est ensuite à s’en donner à coeur joie. Pour le monde extérieur aux juifs, c’est « juifs et goy », et à l’intérieur, c’est Datiim et Hilonim « religieux et non religieux », parmi ceux catégorisés religieux, ce sera en premier lieu: Harédim et masotiim « Fervents et traditionalistes », puis ce sera: Hassidim et Mitnagdim « Dévots et Opposants », puis chacune de ces désignations sera catégorisée, puis « étiquetée », avec sa terre de Galouth « d’exil » particulière, pour les Sépharades, ce sera: « Tunisien », « Marocain », « Algérien », « Tripolitain », etc… Et pour les Ashkénazes ce sera: « Polonais », « Russe », etc…, puis ensuite il y aura des étiquettes communautaires, pour la Yéshivah « l’école » où l’on étudie, ou encore, pour la Synagogue que l’on fréquente, etc…

Bien sûr cela peut sembler banal à certains qui ne jugeront pas cela de très grande importance, mais lorsque l’on réfléchit bien, et que l’on tient en cause, que cela va influencer les domaines de l’acceptation, ou du dénigrement de « l’autre », dans différents domaines, et entre autre: le mariage par exemple, on comprendra vite si l’on est objectif, que le système est piégé, et que quelque part les « communautés séparées et bien délimitée », sont condamnées, et leurs membres comme « envoûtés », et tenus en laisse par des chaines invisibles, qui au lieu d’unir les différents membres, les isolent. Car il va y avoir deux grands rites, deux grands types de prononciation, l’une orientale et l’autre occidentale.

Il est vrai que d’un point de vue Kabbalistique, les prononciations avec lesquels les uns et les autres travaillent ont un sens très profond, qu’il n’est pas donné à tout le monde de comprendre. Même si ces deux Galout « Exils » ont étés prévus et prédits dans la Torah, celle-ci n’y a pas accordé plus d’importance qu’aux autres, elles y sont simplement mentionnées, dans les passages cités précédemment ou dans d’autres.

Cependant: Pourquoi est-ce précisément de ces deux termes « galoutiques », précis que sortit depuis la destruction du deuxième temple, les deux épreuves les plus terribles, de l’histoire du judaïsme? Et quelles sont-elles?

Mais bien sûr, un enfant même y répondrait: L’inquisition qui commença en Espagne, s’étendit sur toute l’Europe, et qui fut suivie et couronnée par « l’expulsion des juifs d’Espagne et des autres pays d’Europe en 1492 ».

Alors que Ashkénaz, qui désigne l’Allemagne, et les Ashkénazim désignent les juifs Allemands. de l’Allemagne précisément est sortie l’épreuve qui des deux est la plus terrible: La Shoah.

Etymologiquement, Ashkénazim désigne en secret, ce qui est voué au: Ash (ou Esh en hébreu signifie) « feu » – Ké (en hébreu signifie) « Comme » – Nazim (en hébreu signifie) « les Nazis », tel en est la transcription en kabbale phonétique.

Alors que Sépharadim « juifs d’Espagne », décodé en hébreu en racines bilitères et trilitères, selon le Sepher Yétsirah, signifie: Seph « Rajout en finalité » – Par « multiplier (Dinim « rigueurs ») taureau » – Pharad vient de Phéred « séparation, brisure » – Radim (Rédim) « descendons ».

Eh bien ceux qui pensent après ce petit exposé, qu’ils sont encore heureux de se définir comme Sépharadim ou Ashkénazim, et de suivre le rite comme ceci ou comme cela continuent si cela leur chante, mais quand à moi: « Que Dieu me préserve d’encore, et peut être par « habitude fallacieuse de l’exil », me définir comme tel, c’est à dire: comme un « poulet », ou une « viande d’agneau », empaqueté et étiqueté, puis vendu dans un supermarché, car encore plus à présent que l’état d’Israël existe, comme cela était prédit dans la prophétie du prophète ‘Obadia, malheur à ceux qui continuent d’empaqueter et d’étiqueter les poulets et les agneaux: Car il se lève le jour ou le Coq Noir chantera: « Voici vient le jour de l’Eternel, Grand et Redoutable… ».

Et vient également le jour où: « S’ouvrira le livre de l’agneau scellé de sept sceaux », qui est celui qui se terminera par la cinquième coupe, qui est celle de la délivrance, à la fête de Pessah « Paques », après la lecture de Had Gadia « Un Agnelet chevreau ». Et comprend qui veux comprendre. Réfléchissons et en attendant: Amitiés à tous :
David Lellouche

Sur le Erev Rav:

erev ravCe que l’on appelle le Erev Rav, ne tient pas son nom en vain, nom qui peut susciter la confusion, car contenant une racine Rav, qui pourrait laisser suggérer que c’est dans le sein même de chefs religieux, qu’il se manifeste. Hé bien oui, ce terme équivoque ne tombe pas dans le vide, le peuple juif est déséquilibré par certains mauvais dirigeants.

Tous les grands maîtres nous ont avertis, et les prophètes avant eux, Isaïe 28 nous dit: « Prêtres et prophètes trébuchent, à cause du vin de vertige ». Le Zohar à travers Rabbi Shimon Bar Yohaï zal, le Ari zal, le Ba’al Shem Tov zal, Le Ramhal zal, Rabbi Nahman de Breslev zal, tous ont dénoncés et annoncés, la menace intérieure que cause le « Baal Davar » « Le maître du monde des ténèbres » par les émissaires qu’il tient sous sa coupe, que sont les « rabbanim de l’obscur ».

Ils utilisent les 2 extrêmes contraires pour perturber le peuple d’Israël et le déséquilibrer, en l’éloignant de la voie du « juste milieux », ou « voie Royale », définie par Maïmonide notre maître.

D’un côté le travail des perturbateur vise à augmenter les « Dinim » « Jugements rigoureux » et les « Houmrot » « exagérations et matérialisations » de l’interprétation de la Torah, et de l’autre côté, totalement à l’opposé, ils suscitent l’antipode, celui de la « Kfirah » « Mécréance antireligieuse » extrême, qui est elle même sous leur contrôle, se proclamant « Hilonite Légaréh » « totalement laïque et libre pensante », selon une étiquette propre à la terminologie des « maîtres de l’autorité religieuse extrême », ces étiquettes qu’ils ont fixé par eux-mêmes, à même titre que celles d’Ashkénazes et de Sépharades, qu’ils ont posés par la suite, avec la même malveillance, pour berner les crédules, endoctriner même des autorités religieuses sincères, leur imposant souvent même à leur insu, ces « étiquettes » pour diviser la religion juive en tant que partie du peuple d’Israël, et l’isoler du reste du monde.

Les textes découverts près de la mer morte, dans les grottes de Qumran, attestent déjà de leur mainmise et de leur manipulation, pour détourner la vérité, tout en donnant l’impression à ceux qui la recherchent, qu’ils la leur délivrent, et qu’ils sont leurs guides.

Ces deux extrémités excessives s’accusent l’une l’autre, mais cela ne le concerne pas uniquement, puise que cela inclus toutes les communautés et groupes intermédiaires entre ces deux extrêmes, autant dans le religieux que les laïques.

Avis à tous: Je ne vise personne, et veux dire par là aucun rav précis, et surtout aucun Rav digne de porter ce « Titre », car veillant à ne point céder à la corruption, à garder son intégrité, et à se remettre perpétuellement en cause. Ne se reconnaïtrons dans ces définitions, que ceux qui sont parfaitement concernés; ainsi que ceux qui à demi concernés, se sont laissés corrompre par plus corrompus qu’eux, néanmoins, qu’ils sachent bien que ces derniers n’en ont plus pour très longtemps à berner le peuple, et qu’il est encore temps pour eux, de reprendre conscience, et de faire Téshouvah « Repentance » en premier, et ce avant de prôner celle-ci aux crédules.

David Lellouche

https://davidlellouche.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email