SHARE

Photo : Ofer Chen

Août 2014, tard dans la nuit, le téléphone sonne à Paris, Benoît Le Corre répond au téléphone. La voix à l’autre bout se présente comme étant un officier de police, lui annonçant que son fils a été tué dans un accident de voiture, un des canulars de Gregory Chelli. Quelques semaines plus tard, l’homme meurt d’un arrêt cardiaque.

Il y a quelques semaines, à trois heures du matin, le responsable du site de nouvelles «Politis», Denis Sieffert, a reçu à son domicile la visite de la police, alertée par téléphone qu’il s’y déroulait un cambriolage avec séquestration. Trente minutes plus tard, policiers et pompiers sont arrivés au siège du journal où, soi-disant, le directeur retenait sa femme avec l’intention de la tuer. Ils ont brisé une vitre pour y pénétrer, avant de réaliser que les lieux étaient vides.

Ce fut ensuite, Pierre Haski, le cofondateur de Rue89 qui a vu arriver chez lui le SAMU, les pompiers et des policiers de différentes unités : quelqu’un avait appelé pour dire que « j’avais poignardé ma femme, et – variante fantaisiste par rapport à la précédente fois – que j’avais ouvert le gaz dans l’immeuble ».

La veille, Daniel Schneidermann, fondateur d’Arrêt sur images, a connu pareille mésaventure : « Le commissariat de mon arrondissement reçoit en pleine nuit l’appel d’un correspondant qui se fait passer pour moi. Ce correspondant affirme qu’il vient de tuer sa femme, et qu’il est retranché chez lui, prêt à tirer sur la police. » Résultat ? « Trente policiers de la BAC déployés dans l’escalier et dans la cour de mon immeuble, deux commissaires, une procureure adjointe, mes voisins réveillés au cœur de la nuit », relate le journaliste qui était absent.

ulcan 2«J’ai agi par une mission judéo-sioniste » a dit Gregory, dont le surnom est ULCAN, accusé de soupçons d’homicide involontaire suite à des « phishing » sur des sites Web et pour avoir exposé les détails de milliers de civils.

Au cours de sa visite en Israël, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères a demandé à Netanyahu d’agir contre le jeune homme qui, selon lui, a causé beaucoup de dégâts et lui a demandé de l’aider dans son arrestation :

« La France considère cette homme comme une personne dangereuse ….Il jouit en Israël de l’immunité, et il continue d’attaquer et menacer les journalistes ….et la police israélienne n’a rien fait contre. Le gouvernement israélien lui donne une légitimité à faire ce qu’il veut, se déplacer librement et blesser les gens. Cela est un scandale et il faut l’arrêter. »

Les journalistes de Keshet, média israélien, ont donc décidé de rencontrer le jeune français qui habite Ashdod, dans un appartement loué où il vit avec son père, une nouvelle tour à Ashdod, à proximité de la plage…Dans son temps libre, il fait du vélo et du surf……..

Il y a deux semaines, il a été arrêté pour être interrogé par la police israélienne, avec l’aide de la police française. Ils ont confisqué trois ordinateurs, deux téléphones portables et quatre disques durs, car on l’accuse d’avoir piraté des centaines de sites Web et menacé la vie de nombreux .journalistes. La France veut qu’il soit extradé

Le jeune Chelli s’exprime : « Ecoutez, je ne suis vraiment pas un hacker » dit-il. « Je ne suis pas une personne violente, pas kahaniste selon moi. Ce que je possède, c’est la compréhension des ordinateurs, ce qui ne signifie pas que j’ai piraté des sites.

J’ai agi dans une mission en tant que juif-sioniste d’Israël. Si ces journalistes et hommes d’affaires français sont autorisés à attaquer Israël, alors il est de mon devoir de leur faire la guerre….J’ai un droit pour moi et mon pays de nous protéger, et rien ne me découragera.

Je suis un Juif qui ne peut plus se taire. L’époque antisémite est terminée où les Juifs restent silencieux. Je ne veux pas qu’il y ait une autre Shoah. Mon modèle est le leader de l’insurrection du ghetto, Mordechai Anielewicz, qui a préféré se battre contre les nazis et mourir comme un héros que d’aller comme des moutons à l’abattoir ».

Chelli est arrivé en Israël, il y a six mois, après s’être évadé de Roumanie et de Grèce. Sa carrière « criminelle » a commencé à 16 ans, quand il a quitté l’école secondaire. A cette époque, il y avait une augmentation de l’incitation et de l’antisémitisme en France, et les institutions publiques de la communauté juive ont été attaquées. Avec quatre de ses amis, de la Ligue de défense juive, il est devenu une force « dominante ».

L’humoriste antisémite Dieudonné qui faisait partie de l’incitation contre les Juifs de France et qui nie la Shoah a pendant de nombreuses années incité la haine contre les Juifs. Avec ses amis, ils ont décidé de traiter ces néo-nazis à leur façon. Nous avons agi en légitime défense parce que la police française n’a pas agi.

Il y a huit ans, il est devenu une figure très dominante dans le même groupe, après que lui et ses amis ont mis le feu à la moto du président du Parti de la solidarité, Thomas et Charlette. Il a été arrêté et condamné à 18 mois de probation et interdit de quitter la France. Quelques mois plus tard, il a été impliqué dans l’incendie de centaines de livres dans un magasin. Il a affirmé qu’ils ont été écrits par l’écrivain antisémite.

« Je suis en mesure de transmettre à la police à Paris des informations compromettantes sur les membres des organisations néo-nazies et antisémites qui agissaient contre les Juifs et cela a conduit à l’arrestation de dizaines de suspects. »

Chelli est né dans le 16ème arrondissement de Paris, ses parents sont passés de la Tunisie à la France traditionnelle il y a quelque 65 ans. Ses parents ont divorcé, et sa petite famille s’est dispersée partout dans le monde : sa mère est restée en France, son demi-frère, Ben, 25 ans, a déménagé aux États-Unis, et son père est venu en Israël, il y a quelques semaines et a rejoint son appartement à Ashdod.

Aujourd’hui, il gagne sa vie dans la construction de sites Web pour les entreprises et les particuliers. «Je tiens à ce pays. Je n’ai pas l’intention de donner aux Français le plaisir de restreindre mes droits et de me mettre en prison. J’adore Ashdod et je ne vais pas sortir, » dit-il avec un sourire.

Chelli aurait piraté pas moins de 500 sites Web en France au nom de ULCAN. Il a brisé les sites d’actualités et implanté des informations sur les exploits du Hamas et les terroristes contre Israël, et les discours de haine, comme Khaled Mashaal, certains sont mis en scène, pour avoir encouragé l’assassinat des Israéliens.

Le jeune Chelli aurait aussi donné le numéro de téléphone du PDG d’Orange Stéphane Richard qui a parlé il y a environ six semaines contre Israël : « Si vous voulez dire bonsoir au PDG Stéphane Richard qui veut mettre fin à la relation d’Orange en Israël, voici le numéro : ……», a-t-il écrit.

Le PDG a été bombardé par des appels de centaines de personnes et sa vie a été menacée, il a déposé une plainte auprès de la police. Chelli a récemment publié des milliers de noms, adresses, liens et comptes de réseaux sociaux de militants antisémites, des militants du Hezbollah, les groupes anti-israéliens et journalistes pro-palestiniens. Il a des milliers d’adeptes sur sa page Facebook et Twitter, et il est devenu un héros culturel des Juifs français et des nouveaux immigrants qui sont arrivés en Israël au cours des dernières années.

Son record d’activité était l’été dernier, au cours de Tsouk Etan, quand il était dans le pays: « Les Français répandent des mensonges sur Israël sans savoir la vérité. Cela a conduit à une vague d’antisémitisme et d’incitation contre les Juifs en France. Je devais concilier la couverture, et montrer la vérité, pour exposer les mensonges de ces sites ».

Entre Israël et la France, il n y a pas de traité d’extradition, et les autorités d’application de la loi en Israël et en France ne doivent pas extrader des citoyens qui ont violé la loi, bien qu’il y ait eu des cas dans le passé où ils ont accepté de le faire.

Les Français sont déterminés à faire un procès à Gregory, et bientôt Israël devra décider ou pas de l’extrader. Son avocat est William Goldnadel, un expert en matière pénale est également le président des Amis de la France, et fut le représentant des parents de Lee Zeituni.

Aujourd’hui, Israël devra prendre une décision – si oui ou non il sera extradé ? Pendant ce temps, le jeune homme tente de s’acclimater à son nouveau pays et a l’intention de commencer à apprendre l’hébreu dans un oulpan :

« Je ne vais pas me déplacer d’un centimètre de l’État d’Israël, même si des milliers de missiles tomberont ici, » dit-il. « Il ne me font pas peur. J’adore Bennett et le Premier ministre Netanyahu. Ceci est mon pays, je ne dois aller nulle part. Qui nuira au droit de l’État ne doit pas s’attendre à la quiétude, mais la guerre. »

Traduction partielle par Alyaexpress-News

http://alyaexpress-news.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email