SHARE

Le 8 avril 2015, les médias palestiniens titrent : « Des centaines de colons prennent d’assaut le tombeau de Youssef, à Naplouse » … Quel culot !

tombeau de Yossef naplouseEnviron, une dizaine de bus transportant des juifs israéliens sont arrivés, dans la zone de la tombe, tôt, le matin, où les fidèles ont commencé à effectuer des rituels religieux, à l’occasion des fêtes de Pâques. Les juifs étaient accompagnés d’un fort déploiement de soldats israéliens, dans les rues adjacentes à la zone de la tombe. Dans le sillage des affrontements, qui ont eu lieu entre les juifs et les arabes de la ville, les jeunes ont lancé des pierres et des bouteilles vides, sur les soldats, qui ont répondu, avec des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes, pour les disperser, mais aucun blessé n’a été signalé.

Voila où nous en sommes, il devient difficile pour les juifs de se recueillir sur la tombe des patriarches hébreux…!

Lors de sa visite, le ministre de l’Intérieur Elie Yishaï a exhorté Israël à reprendre le contrôle du Tombeau de Joseph. “C’est un immense privilège d’être ici” ...“La tombe de Joseph nous appartient. Nous devons y revenir et rester de façon permanente. La situation actuelle est une violation flagrante des Accords d’Oslo et cela doit être corrigé”, a-il déclaré.

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé aussi sur la question de la construction dans les villages juifs de Judée et de Samarie. «Les permis de construire sont la bonne réponse aux nombreuses violations des accords de l’Autorité palestinienne, mais cela ne suffit pas”, a t-il dit.

Depuis la deuxième Intifada, le tombeau de Joseph a été placé sous contrôle palestinien.

L’armée israélienne permet à des groupes organisés de visiter le site pendant la nuit. Toutefois, certains groupes Breslev hassidique arrivent en journée, sans peur ni haine, pour aller se recueillir sans restrictions. En avril 2001, le neveu de Limor Livnat (député) est mort dans une embuscade montée par la police palestinienne contre des fidèles juifs venus prier sur le tombeau de Joseph.

La Tombeau de Joseph à Naplouse au même titre que la tombe de Rachel à Bethléem et la tombe d’Abraham à Hébron, sont des lieux de culte pour les juifs.

Depuis 2007, (en coordination avec la police palestinienne) des pèlerins israéliens sont autorisés à se rendre sur la tombe de Yossef Hatsadik, pour prier (une fois par mois et accompagnés d’un rabbin) sous couvert de l’octroi d’un permis (délivré par le Bureau de Coordination de District) et sous la protection de soldats israéliens. Mais les pèlerins juifs tentent malgré tout de s’y rendre sans autorisation préalable et sans la présence d’un Rabbin et de Tsahal. Ce qui provoque un déchainement de propagande éhonté, l’AP se plaint de « profanation » par des « colons » juifs du tombeau de « Youssef » …

Le mensonge n’a jamais dérangé « l’entité pseudo-palestinienne », qui ne l’oublions pas est une pure invention des années 70… (voir notre article : « Quand les arabes envahissent la Palestine… »)

Quand allons-nous enfin prendre des décisions définitives concernant cette intrusion de l’islam au sein de nos lieux de cultes ? Le Mont du Temple étant un bel exemple d’appropriation !

Historique d’une erreur monumentale

Le tombeau de Yossef : vendu à nouveau par ses frères

tombeau de yossefTexte de Laly Derai pour HamodiaLe 06 septembre 2010

Il y a dix ans, le deuxième soir de Roch Hachana, à quelques mètres du tombeau de Yossef à She’hem, le garde-frontière druze Mad’hat Youssef qui fait partie de l’unité de protection du site succombe à plusieurs coups de feu tirés par des terroristes palestiniens, après avoir agonisé pendant 4 heures. Le 7 octobre, soit peu après cet incident grâce, alors que le peuple juif marque le chabbat Téchouva, entre Roch Hachana et Kippour, le tombeau lui-même est entièrement saccagé et incendié par des Palestiniens. Mais le plus incroyable est que dix ans plus tard, on apprend que la rénovation du tombeau va être confiée aux  » bons soins  » de l’Autorité palestinienne, payée en monnaie sonnante et trébuchante. Pour ceux qui dénoncent cette décision très controversée, il s’agit purement et simplement d’une nouvelle profanation…

Deuxième soir de Roch Hachana, il y a tout juste dix ans. Le tombeau de Yossef, à She’hem, est un véritable champ de bataille où s’affrontent gardes-frontière israéliens et terroristes palestiniens enragés.

L’Intifada armée vient de commencer et Mad’hat Youssef, un garde-frontière druze, est l’une de ses premières victimes. Grièvement blessé, il se videra de son sang durant plusieurs heures avant de succomber à ses blessures. Les tirs nourris des terroristes n’auront pas permis aux secouristes de lui accorder les soins qui, sans le moindre doute, lui auraient sauvé la vie.

Juste après la bataille, les Palestiniens s’engagent à respecter la sainteté de ce site et le Premier ministre, Ehoud Barak, ordonne à Tsahal de l’abandonner. Mais le Chabbat qui suit, Chabbat Téchouva, le tombeau de Yossef est totalement saccagé par les Palestiniens avant d’être transformé en dépotoir.

Depuis, des travaux de rénovation sont régulièrement réalisés mais, à chaque fois, les Palestiniens profitent de l’absence de l’armée israélienne pour profaner à nouveau le tombeau.

Or, on apprenait récemment que le gouvernement avait signé un accord avec l’Autorité palestinienne selon lequel elle serait responsable de la rénovation de ce lieu saint du judaïsme. Tsahal a déjà permis à l’AP de repeindre les murs et de nettoyer la salle qui renferme le tombeau mais la calotte qui orne le bâtiment est toujours brisée.

Des habitants juifs de la région, qui avaient déjà construit une nouvelle coupole et s’apprêtaient à la placer, ont eu la mauvaise surprise d’entendre que ce serait en fait les Palestiniens à qui on verrait attribuée sa reconstruction.

Pour les autorités israéliennes, confier les travaux aux Palestiniens est la seule option envisageable, ne serait-ce que pour des raisons sécuritaires.

Pour ceux qui s’opposent à cette décision, avec à leur tête un groupes de rabbanim de la région, cette démarche suffira à convaincre les Palestiniens qu’ils sont les propriétaires du tombeau.

Dans une lettre adressée aux grands rabbins d’Israël, rav Chlomo Amar et rav Yona Metsger, ces rabbanim affirment que « Yossef Hatsadik doit se retourner dans sa tombe en apprenant que les mêmes mains qui ont détruit son tombeau vont aujourd’hui le rénover ».

Les rabbanim soulignent que l’AP ne se repent manifestement pas de ce qui s’est passé il y a dix ans mais est tout simplement intéressée par ce projet qui lui rapportera des millions, versés par le gouvernement israélien. Enfin, ils mettent en garde face à une très probable transformation du tombeau en mosquée.

En marge de cette polémique, les rabbanim Amar et Metsger se sont rendus il y a quelques jours, sous très bonne garde, à She’hem, accompagnés par le rav des lieux saints, le rav Chmouel Rabinovitch, pour invoquer le mérite de Yossef Hatsaddik à quelques jours de Roch Hachana et pour observer l’avancée des travaux.

Selon le Grand rabbinat, la visite des grands rabbins d’Israël avait pour objectif de prouver que la rénovation du tombeau profané était une nécessité religieuse et n’avait rien de politique.

Le rav Rabinovitch est l’un des initiateurs de la rénovation, qu’il estimait indispensable après une visite effectuée sur place il y a un an et de laquelle il était sorti « bouleversé et horrifié ». Le rav des Lieux saints a indiqué que la question de savoir à qui, des Juifs ou des Arabes, devait être confiée la rénovation, avait été posée au rav Metsger et au rav Amar et que ceux-ci avaient tranché qu’il n’existait aucune barrière de Hala’ha à ce que ce soit l’AP qui s’en charge.

Toutefois, après avoir reçu la lettre des rabbanim de Samarie, le rav Metsger a regretté que la décision n’ait pas été soumise aux rabbins de la région : « Il convient de coordonner les travaux avec les rabbins de Samarie puisque le tombeau de Yossef se trouve dans leur juridiction, et de débattre des différentes options qui s’offrent à nous avant d’entamer la moindre démarche », a affirmé le grand rabbin ashkénaze.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email