SHARE
Du livre de David Lellouche : « La Torah Kabbalistique Reine des sciences »

Tradition Primordiale et Torah de Tsion : Aux source de la Kabbale Originelle.

kabbale et traditionMission d’un Peuple Élu pour la réaliser

Les premières questions que nous poserons dans cet exposé, sont les suivantes:

Y a-t-il véritablement une Mission d’Israël parmi les Nations ?

La réponse est catégoriquement: Oui! Et elle ait été préfigurée par le Patriarche Abraham, ancêtre du peuple d’Israël, et des Juifs, à qui Dieu promis la Terre d’Israël en Héritage à sa Descendance, par la voie d’Isaac et de Jacob. Dieu choisit le peuple d’Israël afin de par lui, accomplir la promesse faite à Abraham : « Et par ta descendance, seront Bénies tous les peuples de la Terre, celui que tu béniras sera béni, et celui qui te maudira sera maudi ».

Bénédiction Divine, passant par le pouvoir du peuple que Dieu a choisi pour l’officialiser, la faisant passer du virtuel à l’effectif, est la source de tous les biens.

Dieu définit une part de ce qu’impliquera la Mission d’Israël au prophète Jérémie: « Vois que je te donne Mission en ce jour auprès des peuples et des royaumes, pour arracher et pour démolir, pour détruire et pour renverser, pour bâtir et pour planter. »

Pour Bâtir: Symbolise la construction d’un nouveau monde.

Et pour planter: Symbolise le fait de réinstaurer, après qu’auront étés détruites les anciennes structures malicieuses des hommes, les gouvernements du mal, les politiques trompeuses, sur une Terre ou sera renouvelée, le jardin d’Eden primordial, comme avant la faute originelle d’Adam.

Faute qui ne fut en fait que la répétition dans ce cycle de l’Humanité, de catastrophes antérieures et bien plus graves encore que celle d’Adam, dont le but du cycle fut dès son départ la réparation des désordres plus terribles et plus anciens encore, qu’avaient engendrés les quatre humanités l’ayant précédé.

Le cycle Adamique ou cycle du TIKOUN « de la réparation », est une mise à l’épreuve par le Créateur de l’humanité présente, avant de lui donner la vie Eternelle. Mise à l’épreuve nécessaire, échelonnée sur près de 6000 ans d’histoire afin de préserver que l’humanité de ce cycle ne refasse les erreurs qui causèrent la fin de quatre humanités précédentes, sur un intervalle de 24000 ans, ce qui se termina par la chute de notre terre dans un Trou Noir, ou elle séjourna durant 2000 ans avec tous son système solaire, et grand nombre d’autres, avant que le Créateur ne renouvela cette partie de son monde et ne refasse pour lui une deuxième fois la Genèse.

Des cataclysmes terribles, furent causées par les quatre humanités précédentes, dans les 24000 + 2000 = 26000 dernières années, précédant le renouvellement d’une partie des constellations proches, de notre propre système solaire et des planètes qui le constituent et surtout bien évidement de la Terre, sur laquelle notre humanité pose ses pieds, depuis le départ du cycle Adamique, commencé à ce jour depuis 5764 ans. (NdR : Nous sommes aujourd’hui en l’an 5775 jusqu’au 14/09/2015)

Comme l’enseigne le Zohar « Livre de la Splendeur », le « Livre des Jubilés » et surtout le Sépher Hakadmon « Livre Primordial »: Le cycle actuel, avec toutes les erreurs qu’il contient, n’est qu’une répétition en beaucoup plus petit, d’erreurs qui ont leur racines dans ce que la Torah nomma l’Arbre interdit: « l’Arbre de la connaissance du bien et du mal », certes l’humanité actuelle aurait pu se préserver de toutes les pérégrinations de son histoire, mais dès son origine, manifesta à travers Adam, son désir profond de réparer et même de mériter les bienfaits que le Créateur lui fit en la recréant pour la seconde fois, c’est la raison profonde du grand B ב précédant le premier mot de la Genèse: Béréshit

« Au (deuxième) Commencement בראשית Dieu (Re) Créa le Ciel et la Terre, et la Terre était passée par les phases: Tohu (premier cataclysme), puis Bohu (deuxième cataclysme), puis Hoshek (troisième cataclysme), cause de sa chute dans les facettes de TEHOM l’Abîme du TROU NOIR (quatrième cataclysme). Et le souffle de ELOHIM (Dieu), planait au dessus des Causes et Effets qui leur sont Conséquents (HaMayim = HaMiyim). Et ELOHIM dit: Que lumière soit faite, et lumière fut faite. Et il constatât que cette lumière était la bonne (et avait réintégré son stade d’avant sa chute en Trou Noir). Il extrait toute la lumière des ténèbres (régnant dans l’ANTI-MATIÈRE du Trou Noir). Il Appela la Lumière (qui va dans le sens du temps) Jour, et les Ténèbre (imprégnant à présent dans cette lumière de la Matière) il les appela nuit. Et il y eut une nuit et il y eu un jour (qui furent la grande Nuit et le grand Jour), (Qualifiés ensembles de:) JOUR UN ».

Le Créateur en Bon Père du Monde aurait souhaité qu’Adam ne goûte pas au fruit de l’Arbre qui désille les yeux et fait prendre conscience des incarnations précédentes et de leurs fautes. Il aurait souhaité qu’Adam, le prototype porteur de toute l’humanité en lui, se contente de jouir des délices de l’Eden et se comporte en fils obéissant, mais celui-ci dans son désir profond de réparer, les fautes antérieurs voulut au plus profond de lui-même être plongé devant l’épreuve, et cela Dieu le savait à l’avance, aussi qualifia-t-il ce cycle dès son origine de: « Cycle de la Réparation » TIKOUN. Qui doit à sa fin engendrer un monde nouveau, ou le mal n’existera plus et ou la faute sera broyée pour l’Eternité.

Car s’il existe un enfer perpétuel, il est un enfer pour les fautes, que les fauteurs à la fin abandonneront. Mais un séjour temporel en enfer est possible pour chacun, tant qu’il n’aura pas compris qu’il doit rejeter la faute ou les fautes qui l’on menées là.

Avant l’avènement du Nouveau Monde, la grande guerre de « Gog et Magog » ou « troisième guerre mondiale » doit précéder, en cette fin de cycle.

Mais si l’humanité se réveille, par l’Intermédiaire d’hommes de bonne volonté elle aura le mérite, de faire révoquer la guerre de « Gog et Magog », c’est ce que souhaite le Créateur, et s’est la raison pour laquelle il a envoyé ses Prophètes pour mettre en garde l’humanité.

La mission Véritable: Quelle est-elle ?

Grâce à la bénédiction par laquelle seront bénies toutes les Nations, par le biais d’Israël, tous les peuples pourront jouir, de l’abondance, de la Paix et de la prospérité. Et l’Ère de paix véritable promise par tous les prophètes de la Bible, s’accomplira, avec l’arrivée du Messie d’Israël. Tout comme les prêtres bénissaient jadis et guidaient le peuple dans la voie de Dieu, aux temps Messianiques, la majorité du peuple d’Israël sera élevée au stade de prêtre et guide des Nations. Comme Dieu lui-même, l’a dit : « Et vous serez pour moi un Ordre de Prêtres ». La Mission d’Israël est d’amener la Bénédiction au Monde, mais cela exige une volonté de recevoir, et il faut reconnaître bien entendu en s’en tenant aux faits: Que nombreux sont ceux qui ont mis frein, à cette réception.

Comment faudrait-il que cette Mission soit menée, afin de s’accomplir correctement?

Nous dirons en bref, que malgré toute la bonne volonté, l’espoir ainsi que l’aspiration, à ce Monde Messianique, s’il en est parmi les membres du peuple d’Israël même, une minorité qui fut en partie responsable du long exil, qui suivit la destruction du deuxième Temple par Rome, il fut incombé à la totalité du peuple d’en assumer les conséquences. Cela parce que Dieu veut qu’il soit parfait, et que la responsabilité soit commune, afin que le peuple forme en soi une conscience unique, au travers de l’interdépendance et la responsabilité collective.

Cependant même si telle fut la volonté Divine, d’éprouver durement son peuple, il faut bien reconnaître que les mauvais Génies gouverneurs de certains peuples s’en sont donnés à cœur joie de se faire l’instrument, ainsi bien que l’agent de cette dure épreuve, de plus ils accomplirent leur vilaine besogne en outre passant souvent les bornes imposées par le Ciel. A plusieurs reprises Dieu lui-même déclare par la bouche des prophètes, que les nations ont données libre cours a leur haine, et elles ont outrepassé les bornes, du châtiment que Lui-même avait voulu qu’il leur soit infligé afin qu’ils reviennent de leurs mauvaises voies. Et c’est parce qu’ils ont trop persécutés les Juifs, que ces peuples devront être punis, et c’est la raison même de la guerre de « Gog et Magog ».

Le prophète Jérémie dit ensuite au chapitre suivant :

« Israël est une chose sainte, appartenant à l’Éternel, les prémices de sa récolte; ceux qui en font leur nourriture sont en faute; il leur arrivera malheur », dit l’Éternel. Ainsi parle le Seigneur Dieu; « Quand je rassemblerai la maison d’Israël d’entre les peuples chez qui ils ont été dispersés, je me sanctifierai par eux aux yeux des nations, et ils demeureront sur le territoire que j’ai donné à mon serviteur Jacob. Ils y demeureront en sécurité, ils bâtiront des maisons, planteront des vignes et demeureront en sécurité, parce que je ferai justice de tous leurs contempteurs d’alentour, et ils reconnaîtront que moi, l’Éternel, je suis leur Dieu. »

En les temps de douleurs marquant la fin d’une Ère, au beau milieu d’une Apocalypse finale, alors que jamais, l’Humanité toute entière n’aura été autant en danger, de s’auto-détruire comme dans les cycles précédents, par le mal qu’elle a elle-même suscité. Le véritable Messie qui est le produit de cette Unité de Conscience d’Israël, viendra confirmer la sentence que  »certains » semblent avoir oubliés, mal compris, où mal interprétés, qu’effectivement : « Le salut, vient des Juifs ».

Alors cet embryon Terrestre de conscience collective, à partir d’Israël, s’étendra, à l’échelle de l’Humanité, toute entière. Et Israël exercera la prêtrise Mondiale, il y aura alors un Israël renouvelé, et cela se fera, sans guerre de Religion, car il est interdit absolument par Dieu lui-même, de ployer par la force quiconque à accepter ou à adopter la religion d’Israël. Le Judaïsme doit pas être imposé, ni ne doit s’imposer, il doit simplement être reconnu et donc être accepté ou encore adopté.

Nombreux sont, parmi les intellectuels, et les théologiens juifs et non juifs, ceux qui s’intéressent à cette fameuse Mission d’Israël dans le Monde, et à son salut final. Nous essaierons de cerner dans quelle mesure cette Mission pourra finalement s’accomplir, en tentant de donner les principes simples qui, dans une certaine mesure, permettront cet accomplissement, de la manière la plus logique, authentique et paisible.

Afin de mener cette Mission à bien, il convient de mieux situer La Torah d’Israël, par rapport à d’autres Traditions, et par rapport à un ésotérisme Mondial et Universel, issu de ce que l’on nomme : la Tradition Primordiale.

Tradition Originelle, Abraham l’a apprise, puis il en devint Maître. Premier complet et réel héritier d’Hanock, parmi les nés d’après le déluge, il en fit don à Isaac, et ce dernier à Jacob, son savoir constitua ensuite avec celui de la Torah comme clef, l’enseignement aux mystères Divins, apanage des Prêtres, gardiens des secrets du Temple, des Prophètes et des Sages de la Kabbale Primordiale.

Pour lire la suite :
Contacter David Lellouche
Email: davidastrolog@msn.com
Télephone Portable: 972–526783884

David Lellouche
Son site : https://davidlellouche.com/
Facbook : https://www.facebook.com/davidtorahadasha

Afin d’aider la réalisation du projet de David Lellouche, donnez selon votre bon coeur, et vos possibilités, cliquez le lien ci-dessous :

https://www.paypal.me/DGLellouche380

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email