SHARE

par rachid Yahou

En -580 av.jc, des juifs cohanim accostèrent sur l’île de djerba (tunisie). leur arrivée sera façilité par les autochtones berbères de religion hébraique.

djerba-fevmars-2006-060Toutefois il serait intéressant de préciser que c’est à la suite de la destruction du 1er temple par Nabouchodonosor que cette population émigrera en Afrique du nord, fuyant les sévices infligés par Babylone et dont certains y seront même déportés.

Chaque juif se devait de prendre avec lui une pierre du temple construit par le roi Salomon. Parlant le punique (qui étaient très proche de l’hébreu), ils vivaient en parfaite harmonie en compagnie des juifs berbères qui comprenaient leur langue.

C’est ainsi que sera édifiée la première synagogue, la « Ghariba » dès leur installation qui seront bientôt suivies par dix autres à travers toute l’île. deux villages, la « Hara Kbira » (la grande maison) et la « Hara Sghira » (la petite maison), verront le jour.

synagogue, la GharibaLes femmes juives berbères, fêteront avec leurs soeurs venues de la terre promise une « Hilloula » lors du jour de Lag-ba-omer (sur les tombes de rabbins). elles prieront ensemble pour fertiliser la descendance des communautés juives du pays.

Les maisons juives étaient en outre décorées. on y décèle des yeux, des poissons ainsi que l’étoile de David sur les frontons. Après la deux destruction du temple , d’autres juifs émigreront en masse à Djerba. Ces derniers contrairement aux premiers arrivants parlaient l’araméen.

La force et la puissance des juifs provoquera la conversion de la minorité berbère qui pratiquait l’animisme. Au 2èm siècle, Rabi Akiba, venu de la Judée-Samarie se rendra à Djerba afin d’enseigner la culture juive qui prenait de l’essor.

Estimés à 3000 âmes environ, les juifs berbères de Tunisie jouissent d’une certaine indépendance et ne sont nullement inquiétés, malgré l’émergence de l’intolérance religieuse qui sévit à travers les pays de la Berberie (algérie, libye…).

RACHID YAHOU

http://www.harissa.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2015/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email