SHARE

Photo : Joseph mengele, en poste à la CIA sous un autre nom, pour diriger le projet MK Ultra …!

Il y a trois décennies, les autorités brésiliennes ont « confirmé » que Josef Mengele était mort – enquête …

Josef MengeleIl y a trente ans – le 21 juin, 1985 – la police brésilienne a confirmé officiellement que l’infâme criminel de guerre nazi Josef Mengele s’était noyé en février 1979. La nouvelle, intervenue quatre décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale, a provoqué un certain scepticisme chez beaucoup, en dépit de dossiers médicaux à première vue véridiques.

Josef Mengele a étudié la médecine à Francfort, puis a rejoint la SA en 1933, avant de commencer à travailler dans un centre de recherche fondé par le parti nazi dans une tentative de prouver ses théories sur la génétique et la pureté raciale.

Dans les premières années de la guerre, Mengele était médecin dans la Waffen SS. En 1943-5, médecin-chef au camp d’extermination de Birkenau attenant d’Auschwitz, son rôle principal était de réaliser la « Selektion » des prisonniers amenés par train – soit en les condamnant à des travaux forcés ou à la mort immédiate. Ses victimes l’appelaient « l’Ange de la Mort ».

Détenu du camp de concentration de Ravensbrück soumis à des expériences médicales. Cette photo a été prise après la libération
Détenu du camp de concentration de Ravensbrück soumis à des expériences médicales. Cette photo a été prise après la libération

En plus de surveiller ce processus cruel, Mengele a également effectué des expériences médicales sur les détenus du camp, y compris les enfants.

Enfants castrés dans le cadre des expériences médicales nazies, probablement dans le camp d'Auschwitz
Enfants castrés dans le cadre des expériences médicales nazies, probablement dans le camp d’Auschwitz

Mengele a notoirement porté ses expériences sadiques et douloureuses sur des jumeaux dans le cadre d’une recherche sur la génétique.

Enfants soumis à des expériences médicales à Auschwitz
Enfants soumis à des expériences médicales à Auschwitz

Même s’il tentait toujours de tirer une valeur scientifique à ses conclusions, ses méthodes inhumaines ont discrédité son travail.

Début juin 1985, une photographie montrant un squelette exhumé d’une tombe dans une ville près de Sao Paolo est publiée.

« Nous sommes sûrs à 90% que le criminel nazi Josef Mengele est mort dans un accident de natation », a annoncé le chef de la police locale. Un juge a ordonné des tests médico-légaux de la dépouille. Ceux que l’on appelle les « chasseurs de nazis » ont d’abord accueillis avec scepticisme les nouvelles, soupçonnant qu’il s’agissait d’une rumeur propagée par Mengele désireux de mettre fin aux recherches pour sa capture.

Yedioth Ahronoth Archive"Brazilian medical examiners hold the skull
Yedioth Ahronoth Archive »Brazilian medical examiners hold the skull

Le premier indice qui indiquait sa mort et son enterrement dans un cimetière brésilien a émergé du Paraguay. Une lettre a suggéré qu’un homme nommé Hans Sedlmeier, anciennement directeur adjoint d’une usine bavaroise détenue par la famille Mengele, aurait assisté Mengele au Brésil.

Sedlmeier sonnait familier pour les chasseurs de nazis. Dans les années 1960, ils soupçonnaient qu’il était en contact avec Mengele, censé se cacher en Amérique du Sud.

La police d’Allemagne de l’ouest qui a perquisitionné la résidence de Sedlmeier, a trouvé une correspondance avec un couple autrichien vivant au Brésil, les Bossarts.

Les autorités allemandes se sont alors tournées vers le Brésil. Les Bossarts ont admis que Mengele avait été présent dans la maison, et qu’il avait avoué son identité après y avoir vécu pendant un an ou deux. Ils ont confessé l’avoir accueilli pendant de nombreuses années, et qu’il avait toujours « peur que les Juifs viennent le chercher ».

Courtesy"Josef Mengele (1911-1979), German SS officer. Photo taken by a police photographer in 1956 in Buenos Aires for Mengele's Argentine identification document"
Courtesy »Josef Mengele (1911-1979), German SS officer. Photo taken by a police photographer in 1956 in Buenos Aires for Mengele’s Argentine identification document »

Les Bossarts ont affirmé qu’ils étaient partis en vacances avec Mengele en février 1979 où il a eu une crise cardiaque alors qu’il nageait et est mort sur le coup. Après sa mort ils ont transmis l’information à l’Allemagne, après quoi le fils de Mengele Rolf, est arrivé à Sao Paolo pour recueillir les restes de son père.

Les enquêteurs brésiliens ont émis une ordonnance de la Cour permettant l’exhumation du squelette après la déclaration des Bossarts.

Même après l’annonce officielle par le gouvernement brésilien que le squelette était bien celui du criminel nazi, certains étaient encore sceptiques. Le journal allemand Bild a rapporté que selon un agent du Mossad Mengele était vivant, mais gravement malade. Selon ce rapport, le criminel de guerre nazi avait été photographié en Bolivie en 1980 – un an après sa mort présumée.

Un autre journal allemand Welt am Sonntag, avait publié les propos du chef de l’unité de la police israélienne traitant des crimes de guerre nazis selon lesquels Mengele était vivant. Le fonctionnaire aurait affirmé que les preuves étaient contradictoires et qu’il y avait des indices qui prouvaient que Mengele tentait d’induire en erreur ceux qui cherchaient à kidnapper l' »Ange de la Mort ».

Un autre sceptique, Marc Berkowitz, un survivant de l’Holocauste qui a servi un temps comme le « valet » de Mengele a parlé au magazine People en 1985. « Bien sûr qu’il est vivant, » a-t-il déclaré à People. « Et il rit bien, il n’a jamais eu un si bon moment de sa vie. Noyé ? Il avait une phobie de l’eau, il trouvait cela sale, il ne s’approchait pas des lacs. Il y avait une piscine à Auschwitz, mais il n’y pénétrait pas ».

Pendant ce temps, le fils de Mengele a annoncé qu’il ne doutait pas que le corps exhumé était celui de son père. Le rabbin Abraham Cooper, associé au Centre Simon Wiesenthal dont le siège est à Los Angeles, a déclaré avoir la preuve que Rolf Mengele avait été activement impliqué dans une couverture.

Gideon Hausner, procureur en chef dans le procès d’Adolf Eichmann, a également jeté le doute sur la déclaration de Rolf Mengele. Le chasseur de nazis Serge Klarsfeld a de son côté trouvé la déclaration de Rolf convaincante.

Puis le chef de la division de la police israélienne, qui enquête sur les crimes nazis, Menachem Russek – un survivant de l’Holocauste lui-même – a dit qu’il souhaitait avoir une autre occasion de revoir Mengele, et cette fois devant le tribunal. « La dernière fois que je l’ai vu c’était à Auschwitz, » a-t-il dit.

Le 22 juin 1985, la police brésilienne a annoncé officiellement à la presse que le corps exhumé appartenait à Mengele, « sans l’ombre d’un doute ».

Russek, arrivant à Sao Paolo, a déclaré qu’il acceptait les conclusions.

Un des facteurs les plus importants dans l’identification des corps était qu’en 1944, Mengele s’était fracturé le bassin dans un accident de moto à Auschwitz. Une fracture similaire a bien été vue sur le squelette. Une autre découverte était un écart entre les dents avant qui correspond précisément aux dossiers dentaires de Mengele, trouvés dans les archives de la Waffen SS en Allemagne.

Ces indices ont conduit les Etats-Unis à accepter l’authenticité du corps et à retirer son équipe d’enquêteurs.

Les réactions en Allemagne et en Israël étaient plus sobres. Pendant ce temps, les autorités brésiliennes ont annoncé leur intention de poursuivre les Bossarts en Justice pour avoir aidé Mengele.

En 2003, un haut responsable du Mossad, Rafi Eitan a révélé qu’Israël avait été proche de la capture de Mengele dans les années 60. Eitan a déclaré dans une interview qu’en 1960 lorsque la surveillance secrète d’Adolf Eichmann a atteint son apogée, les agents ont reçu l’information que Mengele vivait dans la même ville.

Eitan, qui a dirigé la cellule du Mossad et du Shin Bet qui a capturé Eichmann, a déclaré que l’adresse de Mengele avait été confirmée. Mais Eitan s’est opposé à l’idée de capturer Mengele ainsi, contrairement à Isser Harel, le chef du Mossad.

« Je craignais que, en divisant nos forces, nous perdions l’effet de surprise et manquions les deux captures », a-t-il dit. « Mon argument était: nous devons d’abord terminer l’opération Eichmann et maintenir le secret, et puis nous mènerons une opération spéciale pour capturer Mengele. »

la capture de Josef Mengele
la capture de Josef Mengele

Eitan et son équipe du Mossad ont procédé à la fouille de Mengele en Argentine après la capture d’Eichmann, pour découvrir qu’il avait disparu. Un livre publié en 2007 a détaillé comment Mengele et Eichmann se réunissaient régulièrement dans un restaurant de Buenos Aires.

Cet article, écrit par Yaron Druckman, est publié avec l’aimable autorisation de Ynet.
http://www.i24news.tv

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email