SHARE

Sous l’Occupation, l’hôpital Rothschild, à Paris, devint un hôpital «prison», où l’on soignait, avant leur déportation, des personnes juives tombées malades dans les camps d’internement de la région parisienne. Il devint aussi le seul hôpital français où les médecins juifs pouvaient encore exercer. Pour ne pas être complices de cette sinistre comédie, des soignants décidèrent de sauver en priorité les enfants. Ils prolongeaient ou inventaient des maladies, maquillaient le registre des décès, organisaient des évasions. Colette Brull-Ulmann, une interne de 21 ans, faisait partie de ce groupe de résistants. Sept décennies plus tard, la seule survivante du réseau de l’hôpital Rothschild rencontre des enfants qu’elle a contribué à sauver. Ensemble, ils se souviennent de cette histoire exceptionnelle.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur Paypal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email