Les vestiges d’une ville vieille de 3400 années, d’origine cananéenne, ont été récemment découverts au milieu de la ville côtière de Nahariya. Les ruines seront être conservées selon l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) .

Jeudi, la citadelle sera présentée lors d’une conférence archéologique conjointe avec l’IAA et l’Université de Haïfa.

dcouverte naharya 2Le Directeur de l’ AAI, Monsieur Israël Hasson et Monsieur Danny Kochav, administrateur de la Société Kochav Ltd, ont conclu un accord pour que l’excavation découverte soit reprise dans des murs très élevés, par la société Kochav sur la rue Balfour, non loin de la plage.

découverte naharya 3Des groupes de jeunes et des étudiants locaux ont pris part à l’excavation du site avec l’IAA, après que la société Kochav ait lancé le projet de construction d’un gratte-ciel résidentiel avec parking souterrain. Avec l’aide de l’architecte Monsieur Alex Shpol, le planificateur du comité régional du ministère de l’Intérieur va donner l’autorisation de conserver une partie de la citadelle et la construction en sous-sol.

découverte naharya 5« Il semble que la citadelle que nous avons découverte a été utilisée comme centre administratif destiné aux marins qui naviguaient le long de la côte méditerranéenne, il y a 3.400 ans », expliquent Monsieur Nimrod Getzov, Monsieur Yair Amitzour et le Dr Ron Be’eri, directeurs de fouilles au nom de la AAI.

découverte naharya 6« Il existait probablement un quai le long de la citadelle. De nombreux artefacts ont été découverts dans les chambres, y compris des figurines en céramique en forme d’hommes et d’animaux, des armes de bronze et des poteries importées qui attestent les vastes relations commerciales et culturelles qui existaient en ce temps là, avec Chypre et tout les pays du bassin méditerranéen ».

découverte naharya 7Les archéologues ont déclaré que la forteresse avait été incendiée au moins quatre fois et chaque fois reconstruite. Une grande quantité de céréales, de légumineuses et de pépins de raisins ont été trouvés dans les couches brûlées, qui sont des indicatifs de la présence des marchandises achetées par les marins.


SOURCE : http://alyaexpress-news.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email