SHARE
Cette génération est marquée dans le royaume de Juda par l’avènement du roi Josaphat fils d’Asa.

_Elie_reçoit_d’un_ange_du_pain_et_de_l’eauDans le royaume d’Israël cette génération correspond à la majeure partie du règne du Roi Achab (son règne fut de vingt deux ans) et par les deux ans de règne du roi Achazia fils d’Achab.

C’est d’ailleurs sur son règne et sur le bilan de son règne que se termine le premier livre des Rois ainsi que la quatrième génération de la nuit.

La génération précédente était marquée entre autres par l’apparition du prophète Élie qui avait privé d’eau pendant trois ans le royaume d’Israël.

La mission du prophète Élie se continue sur cette génération : il s’attaque aux prophètes de Baal, protégés du roi Achab qui se trouvent sur le royaume d’Israël.

Élie rencontre le prophète Obadia qui est décrit comme suit:

  • Cet Obadia[1] était un fervent adorateur de l’Éternel. Tandis que Jézabel (femme[2] de Achab, fille d’Etbaal roi des Sidoniens. C’est vraisemblablement par elle que le culte de Baal fut introduit au royaume d’Israël) exterminait les prophètes de l’Éternel, Obadia en avait pris cent, qu’il avait cachés par cinquante dans des cavernes et qu’il avait sustentés de pain et d’eau.

Élie défia alors les prophètes de Baal qui étaient au nombre de quatre cent cinquante afin que chacun invoque son Dieu. Baal pour les partisans d’Achab et l’Éternel pour Élie.

Elie-baal-00016682Après l’échec des prophètes de Baal autour du taureau qu’ils lui avaient sacrifié, Élie invoque l’Éternel autour de son propre sacrifice (un second taureau) :

  • Élie[3] dit alors à tout le peuple : « Approchez-vous de moi ». Et, tout le peuple s’approcha de lui. Et Élie rétablit l’autel renversé de l’Éternel, et il pratiqua tout autour une tranchée, de la contenance de deux mesures de grains. Puis il disposa le bois, dépeça le taureau, le plaça sur le bois, et dit « Emplissez d’eau quatre cruches et la répandez sur la victime et le bois », et l’on obéit. L’eau ruisselait autour de l’autel, et la tranchée même, on l’avait remplie d’eau. À l’heure de l’oblation, le prophète Élie s’avança en disant « Éternel ! Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël ! Qu’il devienne manifeste aujourd’hui que tu es la divinité d’Israël que je suis ton serviteur, et que c’est par ton ordre que j’ai fait toutes ces choses. Exauce-moi, Seigneur, exauce-moi afin que ce peuple reconnaisse que c’est toi le vrai Dieu : et tu auras ainsi amené leur cœur à résipiscence. » Le feu de l’Éternel jaillit alors, consuma la elie-baal-00016682victime, le bois, les pierres, la terre, et absorba l’eau de la tranchée. Tout le peuple, à cette vue, tomba sur sa face et s’écria : « L’Éternel est le vrai Dieu ! L’Éternel est le vrai Dieu ». Élie leur dit : « Saisissez-vous des prophètes de Baal et que pas un n’échappe ».

Cet épisode illustre bien la première partie du psaume:

Quand j’appelle réponds-moi, Dieu de mon salut !

Elie prie l’Éternel et attend sa réponse.

Dans la détresse tu me mets au large ;

Les prophètes de l’Éternel avaient été mis à l’abri par Obadia afin d’éviter le sort que voulaient leur réserver les prophètes de Baal ;

Sois-moi favorable, écoute ma prière.

La prière d’Élie.

Fils des hommes, jusqu’à quand mon honneur sera avili ?

Ici, c’est David, auteur des psaumes, qui s’exprime en voyant que sa descendance s’adonne à des cultes étrangers.

Jusqu’à quand aimerez-vous les choses vaines,

Le culte de Baal.

rechercherez-vous le mensonge ?

Les prophètes de Baal n’arriveront pas à montrer la réalité de la divinité qu’ils vénèrent.

Sélah ! Sachez bien que l’Éternel distingue celui qui lui est fidèle,

Elie ira rejoindre Obadia qui est resté fidèle à l’Éternel.

Il entend quand je L’invoque. Tremblez et ne péchez point ; rentrez vous-mêmes sur votre couche, et gardez le silence ! Sélah ! Immolez de pieux sacrifices, et mettez votre confiance en l’Éternel.

C’est bien ce que réalise Elie.

Jézabel, vraisemblablement à l’origine du culte de Baal, cherche alors à tuer Élie, celui-ci s’enfuit puis se réfugia dans une caverne du mont Horeb, la montagne de Dieu. C’est là que l’Éternel se manifeste à Elie.

Ceci illustre bien la suite du psaume de cette génération :

Beaucoup disent « Qui nous fera voir le bonheur ? » Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Seigneur.

Par suite Élie ira rencontrer Élisée son successeur.

Ben Hadad, roi de Syrie décide d’attaquer le royaume d’Israël. Un prophète viendra alors à l’aide du roi Achab afin de vaincre Ben Hadad et afin qu’il reconnaisse l’Éternel. Achab attaqua le roi de Syrie pendant qu’il s’enivrait dans sa tente. Cette sortie entraîna la victoire d’Achab, la victoire du royaume d’Israël.

Ce qui illustre encore la suite du psaume :

Tu me mets plus de joie au cœur qu’à eux

Les partisans de Ben Hadad.

au temps où abondent leur blé et leur vin.

Ben Hadad a été vaincu au moment ou il s’enivrait.

  • [1] I ROIS Chapitre 18, versets 3 et 4
  • [2] Voir I ROIS Chapitre 16, verset 31
  • [3] I ROIS Chapitre 18, versets 30 à 40

– 930 à +50 > Première garde de la nuit

Le peuple Juif a fauté à trois reprises dans le désert, chacune de ces fautes aurait du entrainer l’extermination du peuple Juif par Dieu.

Ces fautes ne sont pas de l’entière responsabilité du peuple Juif (cela ne sera pas expliqué sur ce site), Moïse a pu ainsi obtenir pour chacune d’elle que l’extermination du peuple Juif ne soit pas effective.

Par contre, il n’a pu éviter que le peuple juif subisse 147 malédictions, 49 d’entre elles sont édictées dans le livre du Lévitique (faisant partie du Pentateuque), le 98 autres sont évoquées par Moïse lui-même dans le Deutéronome (cinquième et dernier livre du pentateuque).

Chaque malédiction est associée à une génération de vingt ans.

Les 147 malédictions correspondent donc à une durée d’environ 3 millénaires, soit environ un millénaire pour chaque série de 49 malédictions. Cette période de 3 millénaires c’est la nuit du peuple Juif qui comporte 3 gardes : une garde par série de 49 malédictions.

Les 98 malédictions du Deutéronome correspondent à deux des fautes du peuple d’Israël dans le désert : celle de Réfidime et celle des explorateurs. Les malédictions associées à ces deux fautes de par leur signification toucheront le peuple Juif dès qu’il entamera son exil au sein des nations. Celui-ci commence à la destruction du second Temple. Celle-ci est associée à la période 50-70 de notre ère, ce qui correspond à la génération 50, la première génération de la seconde garde de la nuit.

Les 49 malédictions du Lévitique correspondent à la faute du veau d’or, elle sanctionne l’attirance du peuple d’Israël pour le paganisme.

Celles-ci sanctionneront le peuple d’Israël pendant toute la durée d’existence des deux temples de Jérusalem. Pendant tout ce temps, le service au temple est encore effectif et l’association avec le Lévitique n’est pas fortuite puisque ce livre du pentateuque décrit principalement les obligations du peuple Juif, de ces prêtres et de ses rois envers le service au Temple.

Cette période démarre à la mort du roi Salomon en -930 et jusqu’en 50 de notre ère puisque la génération 50-70 est déjà associée à la destruction du second Temple et donc à l’initialisation de l’exil du peuple Juif.

Les errements paganistes du peuple Juif pendant ces 49 premières générations de la nuit sont effectifs, puisqu’ils génèrent la fin du royaume d’Israël et l’exil prolongé de sa population puis la destruction du premier Temple par Nabuchodonosor et l’exil du peuple du royaume de Judée pendant 70 ans à Babylone. Mais au moins pour le peuple de Judée, ces 49 générations auront pour résultat à leur issue un peuple fidèle à son Dieu et qui n’est plus attiré par les dieux païens.

Ainsi, si les deux premiers Temples étaient nécessaires pendant la première garde de la nuit à attacher le peuple Juif à son Dieu, à la veille de la destruction du second Temple, la présence d’un Temple n’est plus indispensable et les Juifs pourront bientôt remplacer les sacrifices au Temples par des prières.

Selon la tradition juive, un jour est décomposé en six « gardes » de quatre heures. Trois gardes pour le jour, trois gardes pour la nuit :

Rabbi[1] Eliezer affirme : la nuit comprend trois gardes, et, à chacune d’elles, le Saint Béni Soit Il siège et rugit comme un lion, ainsi qu’il est dit : « L’Éternel rugit d’en haut et donne de la voix depuis sa demeure sainte, il rugit, il rugit en son domaine ».

Ce premier millénaire correspondant aux 49 malédictions du Lévitique symbolise la première garde de la nuit. Celle-ci est marquée par Nabuchodonosor puis les dynasties Perses. Le premier lion à rugir est donc le lion de Mésopotamie qui s’attaque au Temple de Jérusalem puis aide à sa reconstruction.

[1] TALMUD, BERAKHOT 1, 3a qui inclut une citation de JEREMIE Chapitre 25, verset 30

Paul David

-870 à -851, psaume 4 : Lumière et pénombre.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email