SHARE
Le nouveau satellite de communication d’Israël, Amos-7, a commencé à fonctionner cette semaine. Il a commencé la transmission de données, une étape majeure après avoir perdu deux satellites au cours des deux dernières années…

Satellite-Amos-17

Amos-7 a été fabriqué dans le but de remplacer le vieux satellite Amos-2, la mission de Amos-7 est de transmettre des communications pour des clients en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

Cette tâche avait été assignée au satellite Amos-6 mais celui-ci a été détruit en Septembre dernier, lorsqu’une explosion a détruit la fusée Falcon 9, de la société SpaceX, à Cap Canaveral, en Floride.

L’explosion a eu lieu deux jours avant que le satellite ne soit lancé en orbite.

De plus, la société Spacecom avait perdu le contact avec le satellite de communication Amos-5 en 2015. La situation devenait donc critique, le bon fonctionnement de Amos-7 est donc une excellente nouvelle pour l’avenir de la société Spacecom.

Rappelons que Spacecom est un opérateur Israélien de communication par satellite qui vend ses services au Moyen-Orient, en Afrique, à l’Union européenne et à l’Amérique du Nord.

Le siège de la compagnie est dans la ville de Ramat Gan. Spacecom est la société qui exploite les satellite Amos.

Source Koide9enisrael

LE PLUS

L’agence spatiale israélienne fondée le 19 septembre 1983, est l’organisme gouvernemental qui coordonne tous les programmes spatiaux d’Israël à but scientifique, militaire ou commercial. Elle est actuellement dirigée par le professeur Yitzhak Ben Israel.

Dans les années 1970, Israël démarre ses activités spatiales en développant les infrastructures nécessaires pour la recherche et l’exploration spatiale. Cette activité fut marquée par le développement de satellites et des infrastructures de lancement – ce qui fit entrer Israël dans le « club » des États ayant cette capacité.

En avril 1983, le Ministre israélien des Sciences et des Technologies Yuval Ne’eman annonce la formation d’une agence qui coordonnera et supervisera un programme spatial national.

En 1984, le Centre National des Connaissances spatiales a été créé en coopération avec Israel Aerospace Industries (IAI), et un contrat a été signé entre IAI et le Ministère israélien de la Défense pour le développement des infrastructures nécessaires et du premier satellite israélien d’observation. Cette collaboration porte ses fruits dès 1988, quand Israël lance le premier d’une longue série de satellites Ofeq – Israël est devenu le 9e pays à avoir lancé un satellite avec son propre lanceur.

En 2002, l’ASI annonce le développement d’une version commerciale de ses fusées Shavit. Ce programme est nommé LeoLink.

En 2003, le colonel Ilan Ramon est devenu le premier spationaute israélien, mais il périt avec le reste de l’équipage dans l’explosion de la navette spatiale Columbia lors du retour sur Terre de sa mission.

http://www.israelvalley.com

Dès débuts difficiles donc, mais qui n’ont jamais découragés la persévérance israélienne… Bien que diverses explosions dont on ne connaît pas vraiment l’origine, on pu nous retarder, l’excellence israélienne en matière de technologie est et sera de plus en plus incontournable…

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email