SHARE

Photo de couverture :
La silhouette d’un mystérieux voyageur avec un regard scrutateur sur le chaos du monde. Ce que le Messie en fera va dépendre de ce que nous aurons dans le cœur!

messie-disrael-couv

Lire la 1ère partie – 2ème partie – 3ème partie – 4ème partie

Chapitre 9

Le grand conflit mondial et la révélation

La troisième guerre mondiale, prévue dès 1870 par la vision démoniaque d’Albert Pike serait-elle réaliste?

Un rapport de la Chambre des Représentants des États-Unis semblerait bien réel et révélerait ce scénario comme probable. L’objectif de cette guerre serait de permettre l’émergence d’un nouvel ordre mondial au milieu du chaos!

Analyse d’un rapport de la Chambre des Représentants des États-Unis, reproduit et commenté par Emmanuel A. Winston, spécialiste du Moyen-Orient, dans The Jewish Press (organe de presse Juif aux États-Unis), du 31 janvier 1997, Vol XLVII, N°5, page 43 et 53:

A la page 43 de ce rapport « que je reconnais assez terrifiant », bien que peu surprenant, a été rendu public il y a une quinzaine de jours. Il était daté du 10 décembre 1996, et avait été établi par une commission de la Chambre des Représentants des États-Unis, chargée d’étudier le terrorisme et les conflits non conventionnels.

Ce rapport est intitulé : « Approche du nouveau cycle du conflit Israélo-Arabe ».

En bref, ce rapport nous informe que certains pays Islamiques comme la Syrie, l’Iran, l’Irak, le Pakistan et l’Égypte sont en train de préparer une guerre finale d’annihilation contre Israël. Cette guerre serait menée avec des armes nucléaires, biologiques et chimiques, associées à des armements conventionnels massifs, blindés, forces aériennes et terrestres ».

Arrêtons-nous un moment pour digérer ce que nous venons de lire. La Commission des renseignements de la Chambre des Représentants savent à présent qu’Israël est menacé d’une attaque massive et coordonnée venant de la plupart de ses voisins Arabes.

Cela signifie que le Président des États-Unis « Bill Clinton », doit le savoir aussi. Pourtant, il n’a pas arrêté de faire fortement pression sur Israël, pour contraindre l’État hébreu d’accorder des concessions au chef de l’Autorité Palestinienne, Yasser Arafat. N’importe quel militaire vous dira que ces concessions menacent directement la sécurité d’Israël. Cela ne peut que signifier que notre Président s’associe en fait avec les Arabes qui planifient d’annihiler Israël.

Au bout du compte, après avoir mené six guerres majeures contre Israël, guerres qui visaient à détruire cet Etat, les Arabes viennent de recevoir un nouvel allié de poids, les États-Unis d’Amérique!

Ce gouvernement américain (les démocrates), a définitivement rejoint les forces arabes dans leur campagne pour annihiler Israël et nous en avons eu la preuve avec l’actuel occupant de la Maison Blanche Barack Hussein Obama.

Rappelons ce que prévoyait la vision occulte d’Albert Pike:

Pike était le chef de la Franc-Maçonnerie Nord-Américaine à la fin du XIXème. Il était donc, à l’époque, le responsable principal de la mise en œuvre du Nouvel Ordre Mondial.

Je rappelle cette vision pour vous permettre de mieux comprendre le rapport d’Emmanuel Winston. Le 22 janvier 1870, Albert Pike et Giuseppe Mazzini, son collègue, ont publié un Plan destiné à instaurer un Nouvel Ordre Mondial. Ce Plan a été gardé secret. Seuls les plus hauts cercles d’initiés de la Franc-maçonnerie en ont eu connaissance à l’époque.

Le Plan secret destiné à contrôler le monde prévoyait la nécessité de trois guerres mondiales.

Cette prédiction a été faite 44 ans avant la première guerre mondiale!

Cette longue période nous prouve qu’il y avait des puissances occultes dans les coulisses du monde diplomatique à l’œuvre pour réaliser ce Plan. Les guerres annoncées par Pike, pour renverser le vieil ordre du monde fondé sur les valeurs judéo-chrétiennes, allaient être très différentes des guerres menées jusque-là. Ce serait des guerres mondiales

La première guerre mondiale devait renverser le gouvernement tsariste en Russie et installer un gouvernement communiste. Il est intéressant de rappeler que ce sont les puissances occidentales, y compris les États-Unis, qui ont financé Lénine au départ, et qui ont continué à financer le Communisme soviétique par la suite, pour le garder en vie.

La seconde guerre mondiale devait être déclenchée entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Mais l’un de ses objectifs était de renforcer le Communisme Russe, qui serait ainsi utilisé pour affaiblir et détruire d’autres États ou religions.

La troisième guerre mondiale doit commencer par un conflit entre le Judaïsme et l’Islam, puis s’étendre au monde entier. Cette annonce est assez extraordinaire, car en 1870, Israël n’existait pas encore en tant qu’Etat. Il y a donc de quoi s’interroger sur les diplomaties mondiales!

Emmanuel Winston écrit encore dans son article :

« Le Pakistan, puissance nucléaire, jouera un rôle d’incubateur pour la bombe nucléaire Islamique. On s’attend à ce que la Syrie joue le rôle de détonateur dans cette guerre, en massant des troupes près du Golan et au Liban, assez près de la frontière d’Israël pour provoquer l’État hébreu à une attaque préventive jugée indispensable. Cela fournira une raison pour que les membres du pacte Islamique rejoignent la Syrie dans la guerre, tout en donnant à l’Occident une excuse pour ne pas critiquer les pays arabes ».

Ceci devrait nous rappeler plusieurs faits de ces dernières années! Ce scénario est tout à fait plausible. En ce qui nous concerne, nous croyons plutôt que le véritable détonateur de la guerre sera plus probablement l’intervention des 40.000 hommes puissamment armés des forces de police palestiniennes, qui déclencheront une attaque concertée à l’intérieur du territoire d’Israël. L’armée israélienne sera obligée de retirer des forces des frontières pour répliquer à l’assaut des Palestiniens, ce qui permettra à la Syrie et à l’Égypte d’attaquer de l’extérieur.

Certains exégètes rabbiniques estiment que le jugement de Dieu devait s’abattre sur Damas, la capitale de la Syrie. Il est écrit dans Esaïe 17:1 :

« Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, elle ne sera qu’un monceau de ruines ».

Cette prophétie n’a jamais encore été accomplie. En fait, Damas est connue comme la ville la plus anciennement peuplée du monde, de manière continue. Damas a toujours existé en tant que ville, et n’a jamais été un monceau de ruines. Dieu annonce pourtant un jugement contre cette ville, une destruction physique si totale qu’elle deviendra un monceau de ruines.

Ceci devrait nous conduire à réfléchir sur les récents événements autrement appelés « Printemps Arabes »! La prochaine guerre Israélo-Arabe semble préparer le terrain à l’accomplissement de cette prophétie d’Esaïe.

Les Israéliens en ont assez d’être attaqués par des forces armées innombrables, de les écraser de manière miraculeuse, et de voir à chaque fois que la « paix » obtenue ne fait que donner aux Arabes l’occasion et le temps de reconstituer leurs forces et d’attaquer à nouveau!

Israël peut évidement préparer tous les plans de bataille qu’il veut pour annihiler ses implacables ennemis Arabes! Mais en définitive c’est Dieu qui le permettra ou pas! Car la Parole de Dieu annonce des grands jugements contre les nations arabes dans les derniers jours.

Peut-être condamnez-vous Israël pour une telle attitude. Mais je me demande comment vous réagiriez (en tant que non-Chrétien) si quelqu’un venait constamment attaquer votre maison, pour tenter de vous tuer, vous et votre famille! Vous avez chaque fois réussi à repousser ses attaques, mais il revient constamment à la charge, en employant des armes de plus en plus sophistiquées. A un moment donné, vous finiriez par envisager de le tuer, pour qu’il ne vous menace plus. C’est l’état d’esprit actuel d’Israël.

L’histoire montre que ce n’est pas Israël qui a planifié ou déclenché les différentes guerres contre les Arabes, depuis 1948, lorsque l’État hébreu a été fondé. Ce qui a provoqué les guerres c’est l’existence même de l’État d’Israël!

A chaque fois, ce sont les Arabes qui ont été les agresseurs. Si les Arabes sont retournés à la table des négociations, c’est pour tenter de gagner par la diplomatie ce qu’ils n’ont jamais gagné sur le champ de bataille.

« Actuellement, les nations qui se préparent à attaquer Israël sont en train de constituer d’importants stocks d’armements à la fois conventionnels et non conventionnels. Les forces armées Arabes ont besoin de se constituer ces importantes réserves, dans le but d’épuiser Israël, qui sera obligée de puiser toujours plus dans ses propres réserves en hommes et en matériels. Rappelez-vous comment, en 1973, le Président Nixon et le Secrétaire d’État H. Kissinger ont bloqué le réapprovisionnement de l’armée d’Israël, qui en avait désespérément besoin. Ils n’ont autorisé les livraisons qu’au dernier moment, afin de forcer les Israéliens à accepter les demandes arabes mais surtout les conditions des Maîtres de ce monde ». Les dirigeants Arabes sont conscients de l’écart énorme qui existe entre la population de leurs pays, et la population d’Israël. Et cela ne leur fait pas plaisir ! Imaginez 270 millions d’Arabes s’efforçant d’annihiler 5 millions de Juifs ! J’entends d’ici certains gamins me dire : « Mais pourquoi les Arabes ne choisissent-ils pas un ennemi aussi nombreux qu’eux ? »

Pourtant, ce tout petit peuple n’a cessé d’infliger de cuisantes défaites aux armées arabes, sur tous les champs de bataille, et de gagner toutes ces guerres. Les Arabes doivent baisser honteusement la tête quand ils y pensent!

Mais je voudrais leur dévoiler ici un petit secret :

«c’est Dieu qui protège Israël, de la même manière qu’Il le faisait dans l’Ancien Testament. En fait, les Arabes sont en guerre contre Dieu»!

Nous pourrions penser qu’Israël sera finalement vainqueur, grâce à l’intervention du Seigneur lors de la bataille d’Armageddon. Mais les prophéties de Zacharie et de l’Apocalypse, en particulier, annoncent aussi un « temps de trouble pour Jacob », et une terrible persécution menée par la barbarie arabe, au cours de laquelle des millions de Juifs seront encore massacrés.

Mais nous avons déjà vu précédemment que le peuple juif dans son entièreté doit faire une sincère Téchouva. Les prophéties si elles sont correctes démontrerait que tous ne feront pas ce retour psychique et moral!

Je trouve personnellement répugnant de découvrir que notre Président Nixon était en fait un partisan résolu des Arabes, tout en déclarant publiquement qu’il soutenait fermement Israël. Combien de soldats Israéliens sont morts pendant que Nixon et Kissinger jouaient leur petit jeu avec Israël? Aujourd’hui, si le rapport que nous étudions est correct, notre Président actuel prouve que lui aussi veut en fait aider les Arabes, en ne venant pas activement à l’aide d’Israël!

Nous sommes si près des échéances divines que les événements se précipitent déjà pour Israël. Michaël, l’Ange Gardien de ce peuple, doit à présent se lever pour le secourir (Daniel 12:1).

Cette promesse offre à Israël une garantie de victoire mais cela n’empêche pas qu’Israël soit de nouveau un champ de ruine pour un long moment ! Voici ce que dit ce passage :

« En ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés ».

C’est-à-dire, « tous ceux qui auront opéré la Téchouva dans le sens le plus noble et opératoire de ce terme »! Nous pouvons comprendre ici le vrai sens de la Téchouva et sa signification en tant qu’appartenance à l’Israël psychique, au corps unique de cette entité antique et authentiquement hébraïque. Ce corps psychique d’Israël devint opératoire qu’après son acceptation totale des Lois Sinaïtiques.

Revenons à présent sur ce rapport :

« La Commission spéciale de la Chambre des Représentants décrit en détail comment tous les dirigeants civils et militaires de la plupart des États Arabes, ainsi que ceux de l’Irak et du Pakistan, sont convaincus que la vulnérabilité actuelle d’Israël est si grande qu’ils disposent d’une opportunité unique pour engager le processus aboutissant à la destruction d’Israël. Ils croient que le monde Musulman ne devrait pas manquer cette occasion historique. C’est pourquoi les dirigeants Musulmans ont conclu de nombreuses alliances stratégiques et tactiques, qui n’avaient encore jamais été conclues dans cette région ».

Ce passage nous ramène directement aux propos du fou furieux qui dirige en ce moment l’Iran et qui tente de devenir le leader du monde Arabe capable d’entraîner d’autres nations dans une guerre ultime!

Nous avons déjà montré ce que pensait Israël au sujet d’une prochaine guerre. En tout cas, Israël s’y prépare, cela ne fait aucun doute et il est clair, que si notre Chambre des Représentants était au courant de ces plans de guerre, les services de renseignements Israéliens doivent en savoir beaucoup plus! Je voudrais citer à présent le rapport originel de la Chambre des Représentants, qui donne beaucoup plus de détails que l’article de Jewish Press :

« Dès la mi-août 1996, les forces armées syriennes ont effectué toute une série de redéploiements et de manœuvres qui ont développé leur capacité à lancer une attaque sur Israël… Ces mouvements des forces syriennes au Liban, près du Golan, et surtout près du Mont Hermon, ont déjà modifié les positions stratégiques dans la région… A la fin août 1996, des unités mécanisées se sont déployées à partir de Bhamdun et de Dahr al-Baydar, au centre du Liban, pour se positionner tout près de la zone de sécurité Israélienne au Sud Liban… Dans une seconde phase, achevée à la mi-septembre 1996, des unités de la 10e Division Mécanisée se sont déployées le long de la route entre Beyrouth et Damas, jusque dans la Bekaa…

Le troisième régiment de la 14e Division des Forces Spéciales s’est déployé, à partir de Beyrouth, vers des positions au sud-est du Liban, juste à l’ouest du Mont Hermon. Le déploiement de la 14e division des Forces Spéciales lui permet de frapper la station avancée d’observation qu’Israël entretient au sommet de l’Hermon. Cela permettrait d’endommager, sinon de paralyser, la capacité d’Israël à détecter une attaque surprise massive ».

« Vers la fin octobre 1996, des responsables Syriens ont conféré avec leurs collègues Libanais, pour les avertir que les forces armée syriennes avaient achevé leur redéploiement, et qu’elles étaient prêtes à lancer une attaque préventive contre Israël…

Déjà, à la mi-octobre 1996, des unités militaires Irakiennes, dont des unités d’artillerie blindée et de missiles, ont commencé à se rapprocher de la frontière syrienne. L’Irak a commencé à rappeler des réservistes, et a réactivé des unités à l’ouest de son territoire, unités qui étaient en sommeil depuis la Guerre du Golfe ».

« Mi-octobre 1996, l’armée syrienne a effectué des « exercices » faisant appel à des missiles et à des blindés lourds, destinés à s’entraîner à occuper des positions avancées. La Syrie est prête à lancer une attaque surprise sur le Golan, ainsi qu’à provoquer une escalade au Sud Liban ».

« Pendant ce temps, et tout au long de l’automne 1996, l’Iran a livré au Hesbollah, et à d’autres forces terroristes basées le long de la frontière avec Israël, toute une panoplie d’armes sophistiquées.

Parmi ces armes, on peut citer :

1) Des fusées de 240 mm Fajr-3 montées sur camions, d’une portée d’une cinquantaine de kilomètres. Ces fusées peuvent atteindre des objectifs majeurs en Israël, à partir du territoire libanais.

2) Des missiles d’origine soviétique ATGM, très dangereux.

3) Des mitrailleuses lourdes œrlikon, de fabrication suisse, qui peuvent abattre des hélicoptères ou toucher des objectifs au sol.

« Les Iraniens ont aussi largement approvisionné le Hesbollah en armes qu’ils détenaient déjà, comme des fusées GRAS-M de 122 mm, des fusées Ispahan, des missiles Stinger SFSAM, SAGGER ATGM, des équipements pour vision nocturne, des explosifs et des munitions diverses… Ces livraisons aériennes des Iraniens au Hesbollah et aux autres organisations terroristes se sont intensifiées d’une manière sensible au cours de la première semaine de décembre 1996 ».

Ces informations, je le rappelle, proviennent des services de la Commission de la Chambre des Représentants!

La qualité de cette source d’informations atteste qu’il y a bien des plans et qu’il existe un danger.

Bien que les Arabes s’illusionnent complètement en pensant qu’ils pourront vaincre Israël il n’en est pas moins vrai que ce sera toute la région qui se verra déstabilisée et de fait, le monde en général.

Tous ces redéploiements militaires, effectués en 1996-1997, sont toujours en place certes, avec parfois de profondes modifications mais n’attendant que le moment propice pour frapper.

Voyons la suite de l’article de Jewish Press :

« Le plan d’attaque prévoit aussi un embargo pétrolier. Les livraisons aux pays occidentaux seront arrêtées, pour persuader les USA de ne pas tenter de réapprovisionner les Israéliens, ni de les assister d’une manière quelconque ».

Les gouvernements savent ce qui va se passer c’est une certitude. Mais ils refusent de s’impliquer et n’envoient aucune force militaire dans la région pour dissuader les Arabes de mettre leur menace d’embargo à exécution! Ils semblent vraiment qu’ils sont du côté des Arabes. Il semble aussi que nous devrons une nouvelle fois, supporter les conséquences d’une nouvelle guerre ainsi qu’une nouvelle hausse vertigineuse des prix du pétrole et c’est bien ce qui ce passe en ce moment.

Nous avons aussi constaté que le gouvernement américain demeure le maître dans la région du golfe mais qu’il ne contrôle que modérément cette région ainsi que les mouvements terroristes qui s’y déploient continuellement.

Sur ce sujet, le Département d’État reste silencieux et parfois même passif allant jusqu’à, coopérer tacitement au plan arabe. Mais leur passivité a une autre raison.

Nous savons déjà, que l’Amérique a toujours été l’État le plus engagé dans la mise en œuvre du Plan destiné à instaurer le Nouvel Ordre Mondial et à manifester sa volonté de diriger l’économie mondiale tout en entraînant dans sa folie de déstructurations, des nations et des cultures.

C’est une des raisons qui nous permet de comprendre, que ce plan demande parfois plus de souplesse avec le monde arabe qu’il faut progressivement amené, à devenir un client docile plutôt qu’un soldat combattant nos démocraties trop fragiles.

Retenons aussi que le plan du Nouvel Ordre Mondial prévoit la disparition des identités juives, islamiques et chrétiennes parce que leurs croyances respectives représentent des freins sérieux à la globalisation planétaire.

Cette dernière étant exclusivement concentrée sur l’économie criminelle des marchés mondiaux, la foi religieuse incarne une continence morale qui en est le principal ennemi.

L’existence d’un Dieu Unique demeurera toujours un frein face aux bas instincts de l’homme même si cette religion n’incarne pas toujours l’intégrité que l’on pourrait en attendre.

Pour les Maîtres de ce grand cirque économique mondial, une guerre d’extermination entre Juifs et Arabes serait l’idéal! Il mettrait fin à des barrières morales que ne connaissent pas les industriels.

Toutefois, ce plan du Nouvel Ordre Mondial prévoit une victoire d’Israël pour commencer, ce qui permettrait à ce Nouvel Ordre du monde de se manifester à Jérusalem haut lieu symbolique qui perdrait son aura spirituelle au profit d’une aura commerciale qui, se verrait incarnée par celui qui mettrait éventuellement fin à cette guerre!

Il se donnerait beaucoup de peine pour persuader les Juifs qu’il est leur « Messie », et leur permettrait de reconstruire leur Temple.

Remarquons au passage que Peter Lemesurier, dans son livre « The Armageddon Script », précise que la guerre aboutissant à l’apparition du « Christ » doit entraîner la destruction du Dôme du Rocher!

Bien que le « Christ » n’a de prime abord rien à voir avec la foi des juifs actuels, il faut tenter de discerner l’espace symbolique et métaphorique qu’expriment réellement ce « Christ ».

Rappelons encore que le mot « Christ » est d’origine Grecque et qu’il signifie dans sa traduction exacte « Oint de Dieu » et non pas « fils de Dieu »! Celui qui mettrait fin à cette guerre ne serai-t-il pas précisément celui qui incarnerait aussi le Nouvel Ordre Mondial d’une ère industrielle sans foi, sans loi et sans fin avant la totale destruction du monde ? Un faux Messie est annoncé également dans presque toutes les prophéties!

Revenons à notre article :

« Il ne sera pas difficile de persuader les Européens, qui n’ont pas cessé d’équiper l’Irak, l’Iran, la Libye ou encore la Syrie, et de leur fournir des armes non conventionnelles. Ils savent qu’une guerre va se produire, et ils veulent protéger leurs marchés futurs dans les pays arabes. Ceux-ci peuvent compter sur les Européens pour qu’ils ferment leurs aéroports et leurs ports aux livraisons américaines vers Israël ».

On retrouve ici cette volonté farouche de l’ Europe à vouloir constamment lancer des boycotts contre une série les produits Israéliens mais aussi dans le refus de leur fournir des matières premières! Par contre, on peut compter sur l’Europe pour qu’elle continuent à réapprovisionner les armées arabes en armes et en munitions et cela c’est encore vu récemment avec les armes de la société « F.N. » provenant de la venimeuse et hypocrite Belgique!

Manifestement, les dirigeants européens n’ont jamais entendu parler des promesses de Dieu pour Israël dans la fin des temps, concernant les « armes qui seront forgées » contre Son peuple.

« Toute arme forgée contre toi sera sans effet » (Esaïe 54:17).

Aucune arme forgée contre Israël ne pourra le détruire. Tous les dirigeants Arabes, Américains et Européens qui planifient le contraire peuvent s’attendre à des déconvenues dramatiques!

« A l’intérieur des frontières d’Israël, et même à l’extérieur, les Palestiniens d’Arafat (rappelons qu’il s’agit de 1996) vont s’efforcer de provoquer le maximum de dégâts.

Rappelez-vous comment les Palestiniens qui vivaient au Koweit, sur ordre d’Arafat, ont agi comme une cinquième colonne. Ils ont collaboré avec l’armée de Saddam Hussein et l’ont aidé à conquérir le Koweit. Les Arabes Palestiniens se sont joints aux pillages et aux viols, aux côtés des soldats Irakiens…

Dans la prochaine guerre, la Police Palestinienne, en collaboration avec le Hamas sans omettre la terreur du sauvage Hezbollah, vont attaquer des cibles choisies avec soin, et des carrefours routiers, pour tenter d’empêcher la mobilisation des soldats israéliens, ou pour les empêcher de rejoindre leurs unités sur le front. En Judée et en Samarie, les routes seront minées. Les déplacements de blindés israéliens seront freinés par des missiles anti-tanks, que les Palestiniens peuvent à présent se procurer frauduleusement, à cause des négligences du gouvernement israélien mais aussi de la complicité de l’Occident ».

Pourquoi le gouvernement israélien ferme-t-il les yeux sur les vols et la contrebande de missiles, ou d’autres armes dévastatrices? Pérès est considéré comme un libéral, et Netanyahu comme un conservateur. Mais qu’ils soient de droite ou de gauche, les diverses compromissions des uns et des autres ont fini par corrompre l’ensemble des gouvernements israéliens et finalement tout le pays.

C’est la raison pour laquelle on a bien du mal à imaginer comment le Messie pourrait encore épargner cette nation qui n’aurait jamais du quitter le sentier saint que Dieu avait dessiné pour elle. Les diverses corruptions ont gangrené toutes les couches de la population et ses responsables ont laissé faire cette contrebande qui alimente les forces palestiniennes!

Je me suis toujours demandé pourquoi le Général Rabin, quand il était Premier Ministre, a fini par accepter de prendre la décision insensée d’accorder aux Palestiniens un État, à l’intérieur des frontières d’Israël.

Après tout, Rabin était un général accompli. Il savait bien que la position militaire d’Israël serait intenable s’il prenait cette décision. Il savait que les Arabes essayaient de gagner des avantages militaires à la table des négociations. Il savait très bien que les Arabes considéraient les pourparlers de paix comme une simple variante de leur guerre. Sachant tout cela, comme se fait-il que ce vieux général Rabin, si décoré, ait fini par accepter d’accorder aux Palestiniens un État qui serait imbriqué dans le minuscule Israël, et qui serait comme un couteau ouvert à quelques centimètres de son cœur?

Il y a plusieurs raisons possibles à cela :

1) Rabin serait devenu traître à sa patrie. Je ne le crois pas.

2) Rabin aurait perdu la tête. Je ne le crois pas non plus. S’il avait perdu la tête, tous ceux qui le soutenaient en Israël auraient dû la perdre aussi! Tous ceux-là ne peuvent pas non plus être des traîtres. Tous les hommes politiques et les militaires qui soutenaient Rabin aimaient leur pays et ne sont pas devenus des traîtres. Je ne le crois pas un seul instant. Quelle était donc la raison de leur choix ? Comment se fait-il que tous ces hommes si intelligents et rompus à la guerre aient pu accepter un plan aussi grotesque? La seule solution que je vois est la suivante :

3) Israël a mis au point un plan secret, pour attirer les Arabes dans une guerre qu’ils déclencheraient, afin d’avoir une bonne raison d’en finir définitivement avec ses implacables ennemis.

Je le répète, Israël est fatigué de gagner toutes les guerres provoquées par les Arabes, sans jamais avoir la paix et la sécurité comme prix de ses victoires.

Toutes ces victoires n’ont constitué que des étapes vers de nouvelles guerres.

Je ne sais pas comment cette prochaine guerre va se dérouler. Mais compte tenu des promesses de Dieu mais aussi de son courroux, je suis certain que la prochaine guerre entre Israël et ses voisins Arabes sera la dernière, car Israël pourrait complètement détruire leurs pays mais le contraire pourrait être vrai aussi. Il suffit d’attendre.

Toujours concernant ce rapport qui je le rappelle date de 1996 :

« Au départ, le conflit se limitera à un objectif tactique : empêcher les blindés lourds et l’artillerie de l’armée israélienne d’atteindre la vallée du Jourdain, pour permettre au gros de la coalition arabe de s’avancer à l’abri de leur parapluie mobile de missiles. Les palestiniens possèdent déjà des missiles légers sol-air, dont certains missiles américains Stinger, volés en Afghanistan, et acheminés par l’Iran à la police d’Arafat et aux groupes terroristes. Ces missiles, très efficaces, causeront de lourdes pertes à l’aviation israélienne, au moment où elle s’efforcera d’empêcher les troupes arabes de franchir le Jourdain. Tous les « territoires occupés » à l’ouest du Jourdain, actuellement sous contrôle palestinien, seront autant d’obstacles pour empêcher la mobilisation des forces israéliennes. Les troupes arabes pourront se déployer plus facilement, et progresser en direction de Jérusalem, vers l’ouest ».

« A Jérusalem, Dieu a prédit très clairement que Jérusalem serait le  point de mire du monde entier dans les derniers jours ».

« Pendant que se dérouleront ces combats à l’intérieur d’Israël, La Syrie, l’Irak et l’Iran lanceront toute une panoplie de missiles sur les villes israéliennes et sur des objectifs militaires. L’Egypte a importé massivement des missiles SCUD de la Corée du Nord, et elle se joindra probablement aux assaillants. Comme la plupart des civils israéliens forment les réservistes de l’armée, le fait de frapper les villes peut être tout aussi efficace que le fait de frapper un objectif militaire. Les aérodromes seront visés par des missiles à têtes multiples, capables de détruire plusieurs pistes à la fois, afin d’empêcher les avions israéliens de décoller ou d’atterrir. Ces missiles pourront aussi comporter des charges chimiques ou des gaz de combat, afin de tuer civils et militaires et d’empêcher les réparations nécessaires ».

Pour les rédacteurs américains du Jewish Press, une telle situation devait sembler affreuse et sans doute désespérée. Voir cet Israël qu’ils aimaient tant, l’espérance profonde des Juifs depuis près de deux mille ans, menacé d’annihilation par ce plan!

Ce qui leur était le plus difficile à supporter, c’était sans doute l’idée que ce plan n’aurait pas été rendu possible s’il n’avait pas été implicitement favorisé par des « patriotes » Juifs comme Pérès, Rabin, ou Netanyahu!

Ils ne devaient pas supporter non plus l’idée que les États-Unis étaient tout aussi responsables d’avoir laissé se réaliser ce plan, et de conspirer de fait avec les Arabes pour annihiler Israël.

On peut s’imaginer comment aurait réagi le Président Clinton, le jour où l’on aurait appris la destruction d’Israël! Il aurait versé d’abondantes larmes, et aurait gémi sur la destruction de la nation Juive et le massacre de tous ses habitants. Clinton aurait manifesté le plus grand désespoir au sujet de toutes ces victimes, assurant les Juifs Américains qu’il « ressentait leur douleur ». Mais rien ne pourrait alors faire revivre Israël, et les stratèges du Nouvel Ordre Mondial auraient réussi à éliminer l’un de leurs ennemis, la nation d’Israël.

Bien entendu, beaucoup pensent que cela ne va jamais se produire pour deux raisons essentielles :

– Les prophéties données par Dieu disent qu’Israël ne sera plus jamais détruit, à partir du moment où il retrouvera sa terre. Mais nous avons déjà vu que ce retour ne s’est pas produit de la façon la plus complète au sens biblique du terme! Et, c’est important.

– Tout le Plan du Nouvel Ordre Mondial dépend de la reconnaissance du faux Messie par Israël. Ce plan prévoit la destruction du Dôme du Rocher, et l’élimination d’un grand nombre d’Arabes, à commencer par les Palestiniens.

Je pense que c’est se montrer présomptueux vis-à-vis des voies du Tout-Puissant. Nous ignorons trop de choses que pour se permettre de telles spéculations! L’extrapolation des prophéties trahissent trop souvent la volonté de pouvoir et les désirs inavoués des hommes bien avant ceux de Dieu!

Tout ceci devrait accomplir les prophéties bibliques certes, c’est ce que les hommes imaginent mais cela ne reflète pas toujours les Volontés Divines qui Elles dépassent de très loin nos fiévreuses aspirations.

Toujours est-il, que lorsque les États-Unis et l’Europe arment les Arabes, est-ce que cela correspond exclusivement à la volonté des hommes ou bien est-ce le plan secret de Dieu qui leur tend un piège énorme?

Sans le savoir la cupidité des hommes accomplit peut-être la volonté de Dieu. Parce que peut-être, que Dieu ne souhaite plus accorder aux hommes un sursis sur cette terre?

Au niveau de la pure spéculation, nous sommes même en droit d’imaginer que les gouvernements successifs d’Israël, à commencer par celui du Général Rabin, ont préparé un piège bien plus intelligent. Ils ont réussi à faire croire aux Arabes qu’ils bénéficient actuellement d’une occasion unique et brève de pouvoir attaquer l’État d’Israël affaibli et débordé par les événements. Peut-être que nous pouvons même imaginer qu’Israël suit en cela la volonté de Dieu?

A titre personnel, je me garderais bien d’affirmer quoi que ce soit à propos de la volonté de Dieu dans la situation actuelle. Tous ce que je peux déduire de l’état dans lequel le monde se trouve maintenant, c’est qu’il est pour le moins franchement chaotique et que j’ignore franchement si Dieu en aura vraiment encore pitié. En revanche, je sais que la nature de Dieu n’est jamais inéquitable!

La situation semblera donc catastrophique à beaucoup mais aussi pour Israël qui voit sa victoire finale sérieusement hypothéquée par certains et déjà acquise pour d’autres. S’il est exact que par le passé les victoires étaient due à une protection surnaturelle de Dieu, aujourd’hui à l’heure des Révélations et du jugement par Dieu, ce pouvoir et cette protection trouveront-ils encore une quelconque justification.

Tous ceux qui connaissent les promesses faites originellement par Dieu à Israël penseront au passage suivant :

« Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée » (Lévitique 26:8).

Dieu a donné à Israël un certain nombre de promesses immuables pour les derniers jours.

Voici encore certaines de ces promesses, données il y a près de 2.500 ans, et qui doivent s’accomplir à la fin des temps mais la question demeure encore « s’accompliront-elles encore aujourd’hui? » :

– « L’Égypte sera dévastée, Edom (la Jordanie Palestinienne actuelle) sera réduit en désert, à cause des violences contre les enfants de Juda, dont ils ont répandu le sang innocent dans leur pays. Mais Juda sera toujours habité, et Jérusalem, de génération en génération. Je vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, et L’Éternel résidera dans Sion » (Joël 3:19-21).

Remarquez que l’Égypte et Edom seront jugés dans les derniers jours « à cause des violences contre les enfants de Juda, dont ils ont répandu le sang innocent dans leur pays. »

En relisant ce verset, je pense à tous les attentats terroristes perpétrés par les Arabes et les Palestiniens contre Israël. En ce jour-là, Dieu fera rendre compte de tous ces péchés accumulés. Et l’Égypte, qui a participé à plusieurs guerres contre Israël, sera jugée et dévastée en ce jour-là ».

– « Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, dit L’Éternel, ton Dieu » (Amos 9:14-15).

Dans les derniers jours, après avoir accompli le miracle du retour des Juifs dans leur terre, Dieu leur assure qu’ils « n’en seront plus arrachés ».

– « Dans Zacharie 12:3-9, Dieu fait éclater Son tonnerre depuis Son trône dans le Ciel, et fait à Israël cette promesse : « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. En ce jour-là, dit l’Éternel, je frapperai d’étourdissement tous les chevaux, et de délire ceux qui les monteront ; mais j’aurai les yeux ouverts sur la maison de Juda, quand je frapperai d’aveuglement tous les chevaux des peuples. Les chefs de Juda diront en leur cœur : Les habitants de Jérusalem sont notre force, par l’Éternel des armées, leur Dieu. En ce jour-là, je ferai des chefs de Juda comme un foyer ardent parmi du bois, comme une torche enflammée parmi des gerbes ; ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem.

L’Éternel sauvera d’abord les tentes de Juda, afin que la gloire de la maison de David, la gloire des habitants de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda. En ce jour-là, l’Éternel protégera les habitants de Jérusalem, et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David ; la maison de David sera comme Dieu, comme l’ange de l’Éternel devant eux. En ce jour-là, je m’efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem ».

Selon ces déclarations d’origine Divine, voilà la raison pour laquelle aucune armée arabe, aucune coalition d’armées arabes ne pourra jamais vaincre Israël.

A un moment de la bataille, Dieu interviendra directement pour frapper de délire les soldats et probablement les officiers Arabes. Ils ne pourront plus avoir des idées claires.

Nous avons déjà vu une telle confusion mentale se produire au cours des guerres passées, depuis 1948. La prochaine guerre ne fera pas exception! Dieu ne peut pas être plus clair dans ce passage.

Ce que les Arabes ne comprennent absolument pas, c’est qu’ils sont en train de combattre le Dieu Tout-Puissant, le Dieu Unique de l’univers, le Saint d’Israël.

Les armées ennemies seront frappées de délire et de confusion mentale, alors que le Seigneur remplira les soldats Juifs d’une telle hardiesse qu’ils combattront avec une vaillance que personne ne peut imaginer. Les « faibles » parmi ces soldats Juifs seront comme David, et les membres de la Maison de David seront comme Dieu! Ils combattront comme s’ils étaient le Dieu Omnipotent Lui-même ! Le massacre des Arabes sera à la fois imprévu et sans précédent. Quelle sera l’étendue du massacre?

Nous pouvons citer Abdias 18-21 :

« La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme ; mais la maison d’Esaü sera du chaume, qu’elles allumeront et consumeront ; et il ne restera rien de la maison d’Esaü, car l’Éternel a parlé. Ceux du midi posséderont la montagne d’Esaü, et ceux de la plaine le pays des Philistins (des Palestiniens actuels dans la bande de Gaza) ; ils posséderont le territoire d’Ephraïm et celui de Samarie ; et Benjamin possédera Galaad. Les captifs de cette armée des enfants d’Israël posséderont le pays occupé par les Cananéens jusqu’à Sarepta, et les captifs de Jérusalem qui sont à Sepharad posséderont les villes du midi. Des libérateurs monteront sur la montagne de Sion, pour juger la montagne d’Esaü ; et à l’Éternel appartiendra le règne ».

Non seulement Dieu a fait ces promesses de protection à Israël, et ces promesses de destruction aux Arabes, mais Il a décidé de faire de l’accomplissement de ces promesses un sujet de gloire pour Son Saint Nom. Dieu attache une grande importance à l’honneur de Son Nom.

Si les Arabes réussissaient à détruire Israël, vous pourriez détruire vos Bibles et abandonner la foi! Si cela était possible, cela signifierait que Dieu est menteur et impuissant!

Je souhaite insister sur le fait que les hommes ne comprennent pas toujours la volonté de Dieu. Ils préfèrent le plus souvent comprendre que leur propre niveau de conscience. Les prophéties cités ici comme nous le voyons datent de 2500 ans.

L’homme n’admet pas qu’on lui dise qu’il n’a fait pratiquement aucun progrès moral depuis et que, c’est peut-être cela que le Messie est venu examiner et qu’ensuite il transmettra à Dieu.

Dieu, après son estimation pourrait bien punir l’ensemble de l’humanité pour son iniquité. Il ne s’agit pas non plus d’affirmer que ce sera la fin du monde et le jugement dernier, mais il se pourrait bien que telle sera la volonté divine?

Dans les temps que nous visons, nous devons prier pour Israël et pour sa protection. Israël a été la victime d’une haine raciale sans équivalent dans l’histoire de l’humanité. Les Arabes, qui haïssent Israël depuis si longtemps, vont essayer une dernière fois de détruire cette nation. Mais, cette fois, c’est Dieu qui pourrait détruire toutes les nations.

Dans le Rapport de la Chambre des Représentants, cette prochaine guerre est évalué selon trois perspectives :

  • – Le point de vue Arabe.
  • – Le facteur nucléaire, d’après le rapport de la Chambre des Représentants.
  • – Le point de vue du monde industrialisé.

Ce rapport révèle que cette prochaine guerre commencera par une attaque des forces de police palestiniennes, conduite par des groupes paramilitaires fortement armés.

Ces forces de police utiliseront des mitrailleuses lourdes, des missiles légers anti-tanks et des missiles légers antiaériens. Elles bombarderont les routes et carrefours routiers principaux, et tenteront d’empêcher les réservistes israéliens de regagner leurs bases ou leurs postes de combat. Les Palestiniens s’efforceront de mener des combats d’une telle intensité qu’Israël sera obligé de retirer des équipements lourds du centre du pays et des frontières. C’est à ce moment que la Syrie et l’Égypte vont lancer leurs missiles SCUD 3 sur Israël, y compris des missiles à charges non conventionnelles, nucléaires, biologiques ou chimiques. Israël devra donc faire face à la plus sérieuse attaque de sa courte histoire moderne.

Comme les Arabes ont été équipés par les puissances européennes, et bénéficient de leurs conseils tactiques, et comme ils possèdent un avantage numérique écrasant, ils croient sincèrement qu’ils vont pouvoir annihiler Israël.

Étudions à présent le document de la Chambre des Représentants, nous commencerons par étudier la question de la participation des Palestiniens dans ce conflit. Voici ce que dit le rapport de la Chambre :

« En septembre 1996, les Palestiniens ont été associés aux préparatifs militaires des Arabes, lorsque l’Autorité Palestinienne a conclu un accord militaire majeur avec la Syrie. Il est significatif que cet accord ait été conclu entre l’Autorité Palestinienne (AP) (et non l’OLP, Organisation de Libération de la Palestine) et la Syrie.

Il engage donc directement les forces palestiniennes se trouvant dans les territoires sous administration de l’AP. La tâche assignée par cet accord aux forces de police palestiniennes et aux autres organisations terroristes armées est de mettre à feu et à sang Israël, de l’intérieur. Les services de renseignements syriens et palestiniens ont créé une section commune, composée d’officiers supérieurs des deux parties, avec des bureaux à Beyrouth, à Damas et à Gaza. La Syrie s’est engagée à fournir des armes et un entraînement complet aux unités palestiniennes, dans les camps de réfugiés du Sud Liban. Ces unités avaient pourtant été désarmées, dans le cadre des accords déjà conclus entre Israël et le Liban ».

Remarquez en passant de quelle manière les Arabes violent tout « accord » conclu avec Israël! Ils ont accepté de désarmer les forces palestiniennes au Liban, pour les faire aussitôt réarmer par la Syrie!

Le rapport poursuit :

« Les préparatifs des forces palestiniennes pour une guerre imminente sont évidents. A Gaza, Arafat a ordonné l’accélération de la construction d’un bunker de commandement personnel, comportant quatre niveaux sous-terrains. L’Autorité Palestinienne construit rapidement dans tout Gaza une chaîne de centres de commandement, accumule des stocks de munitions et d’armements. Tout cela est enterré et bien protégé, pour pouvoir résister aux bombardements israéliens. Les services de sécurité de l’AP accumulent aussi de grandes quantités d’armes anti-tank et antiaériennes, y compris des missiles, ce qui était pourtant interdit par les accords d’Oslo ».

Arrêtons-nous ici pendant un moment, pour nous demander comment il est possible d’accorder le moindre crédit à une quelconque promesse faite par les Arabes au cours de la moindre négociation aboutissant à un « accord ».

Les Arabes considèrent ces accords comme les nazi considéraient toujours ceux qu’ils signaient. La partie adverse devait toujours respecter scrupuleusement ses engagements, alors que les Arabes n’ont jamais eu l’intention de le faire. Ils ne font que gagner du temps pour apaiser provisoirement un conflit, et avoir le temps de se préparer à porter le prochain coup. Ils mentent, trichent, et font un pied de nez à leur partenaire, espérant bientôt lui porter le coup fatal.

Si le plan de bataille se déroulait comme prévu, les armées arabes victorieuses auraient une grande dette de reconnaissance envers les Palestiniens. Ceux-ci auraient bien rempli leur mission. Ils auraient réussi à forcer les Israéliens à retirer des forces de leurs frontières, à empêcher les réservistes de regagner leurs postes de combat, et à provoquer des pertes très sensibles chez les civils et les militaires israéliens. Si le plan arabe réussissait à détruire Israël, nous serions surpris de découvrir que les Arabes n’ont pas l’intention d’honorer, ni même de récompenser les Palestiniens. En fait, leur plan prévoit qu’ils ont l’intention d’en profiter pour annihiler leurs frères Palestiniens!

Je reprends la lecture de l’article de The Jewish Press :

« Le plan arabe prévoit effectivement l’annihilation de l’État hébreu, mais il comporte aussi un autre objectif. Les palestiniens sont haïs dans la plus grande partie du monde arabe. Ils sont comme une écharde dans leur flanc. Certes, les dictateurs arabes ont bien utilisé des terroristes palestiniens pour retrouver un peu de fierté et compenser la honte des défaites arabes sur les champs de bataille. Mais ils n’ont jamais permis aux Palestiniens de s’établir comme citoyens de leurs pays. Ils savent que les Palestiniens sont intelligents. S’ils parviennent à avoir un État, ils causeront beaucoup d’ennuis aux pays arabes. Ils leur demanderont constamment de l’argent, utilisant tous les moyens, y compris le chantage, comme dans le passé. C’est pourquoi les Arabes ont l’intention de détruire à la fois les Juifs et les Palestiniens au cours de la prochaine guerre ».

Cet aspect du plan arabe est très révélateur pour nous, parce qu’il nous montre clairement la nature réelle des Arabes. Ils ne sont pas motivés par des nobles motifs. Ils haïssent les Juifs. Cette haine raciale remonte à près de 4.000 ans. Mais ils se haïssent presque autant les uns les autres.

Dieu les décrit justement, au commencement de la création de leur nation, il y a 4.000 ans. Dans Genèse 16:9-12, nous voyons que les Arabes sont nés de l’union d’Abraham avec sa servante Agar.

« L’ange de l’Éternel lui dit : retourne vers ta maîtresse, et humilie  toi sous sa main. L’ange de l’Éternel lui dit : Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu’on ne pourra la compter. L’ange de l’Éternel lui dit : Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d’Ismaël ; car l’Éternel t’a entendue dans ton affliction. Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; et il habitera en face de tous ses frères » (Genèse 16:9-12).

Cette naissance résulte d’une désobéissance d’Abraham par rapport à la volonté de Dieu.

Agar donna naissance à un fils, nommé Ismaël par « l’ange de l’Éternel ». Ismaël signifie « Dieu entend ». Beaucoup d’Arabes considèrent Ismaël comme leur ancêtre, et que la terre de Palestine leur appartient donc.

« A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation » (Genèse 17:20). Voir aussi Genèse 25:12.

Lorsque l’ange de l’Éternel décrit le caractère d’Ismaël, il décrit parfaitement le caractère essentiel des Arabes depuis cette époque :

« Il sera comme un âne sauvage ; sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui ; et il habitera en face de tous ses frères » (verset 12).

Est-ce que cette phrase ne décrit pas parfaitement les Arabes, jusqu’à aujourd’hui? Les Arabes sont réellement des hommes rudes. Leurs actions semblent complètement déraisonnables à des esprits occidentaux. Quand ils ne haïssent pas les Juifs ou les occidentaux, ils se mordent les uns les autres!

Retournons à présent à l’article de The Jewish Press, pour voir comment les Arabes envisagent de massacrer leurs frères Palestiniens, une fois que l’Etat hébreu tant haï aurait été éliminé.

Nous devons nous rappeler que les forces paramilitaires palestiniennes auront subi de très lourdes pertes dans leur assaut contre Israël. Il se peut même qu’elles aient été presque entièrement détruites. Par conséquent, les seuls Palestiniens qui resteraient à éliminer sont essentiellement les vieillards, les femmes, les enfants et les nourrissons.

Nous citons à présent ce qu’écrit l’article de The Jewish Press, à la page 53 :

« De même que Saddam Hussein n’a pas hésité à gazer les Kurdes et les Iraniens, les Palestiniens seront éliminés de même par leurs frères Arabes, que ce soit à l’est ou à l’ouest du Jourdain. Il se peut qu’Arafat en soit au moins partiellement au courant. Car il construit actuellement à Gaza des bunkers sous-terrains sur quatre niveaux de profondeur, creusés dans le roc ».

Nous évoquons ici la possibilité d’une annihilation complète du peuple Palestinien, comme plusieurs passages des Écritures l’annoncent d’avance.

Cette annihilation pourrait être le fait non pas d’Israël, mais de pays comme la Syrie, l’Irak et l’Iran. Quoi qu’il en soit, la Maison d’Esaü (les Palestiniens actuels) sera détruite, parce que Dieu a décidé de la juger.

Toutefois, le passage d’Abdias semble indiquer que ce sera Israël qui sera l’auteur de la destruction de la « Maison d’Esaü », c’est-à-dire des Palestiniens : « La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme ; mais la maison d’Esaü sera du chaume, qu’elles allumeront et consumeront ; et il ne restera rien de la maison d’Esaü, car l’Éternel a parlé » (Abdias 18).

Quand vous joignez la maison de Jacob à la maison de Joseph, vous obtenez toute la nation actuelle d’Israël. Dieu semble indiquer ici qu’une flamme jaillira soudain de la nation d’Israël pour consumer entièrement la « Maison d’Esaü », les Palestiniens.

Le rapport de la Chambre des Représentants évoque le « facteur nucléaire » dans cette prochaine guerre. En lisant ce rapport, j’ai été entièrement convaincu qu’il faudra que Dieu intervienne directement par Sa puissance en faveur d’Israël, car la situation semble vraiment catastrophique. Le petit État d’Israël a vraiment le cou sous la guillotine!

Étudions en détail ce que dit ce rapport américain :

« Le facteur nucléaire est devenu un élément crucial au Moyen-Orient. L’Iran possède des armes nucléaires, tout comme le Pakistan. Les dirigeants suprêmes de Téhéran sont convaincus que les nombreuses têtes nucléaires achetées des anciennes Républiques Soviétiques d’Asie centrale sont opérationnelles… En outre, nous possédons des indications selon lesquelles il existerait un accord avec le Pakistan pour « contribuer » à la mise au point d’une force de dissuasion nucléaire Islamique, avec le consentement de la Chine. Il ne fait aucun doute que le Pakistan possède des armes nucléaires opérationnelles et participent à la prolifération de celles-ci ».

« Les Arabes ont déjà une doctrine nucléaire bien définie. Dès les années 70, la Syrie avait conclu qu’Israël ne pourrait pas survivre à une attaque nucléaire, même limitée. Alors que le monde musulman pourrait survivre même à une attaque nucléaire massive des Israéliens. Le facteur nucléaire devenait donc essentiel, pour autant que les dirigeants Arabes puissent garder leur équilibre dans leurs acrobaties politiques nucléaires.

Si Téhéran et Damas peuvent prendre des risques sur le plan nucléaire, Jérusalem ne peut se permettre aucune erreur. Car Israël ne survivrait pas s’il devait subir l’attaque d’une seule des quelques têtes nucléaires possédées par l’Iran. Par conséquent, il suffit que les Arabes brandissent la menace à présent crédible d’une attaque nucléaire, pour neutraliser l’effet de dissuasion de l’armement nucléaire Israélien, au moment crucial de la guerre, c’est-à-dire au moment où les Arabes effectuent leur percée stratégique.

Le gouvernement Israélien risque d’hésiter sur la réaction à adopter, face à un ultimatum nucléaire des Arabes et à un déclenchement soudain de la guerre. En outre, Washington sera très peu disposé à engager des forces américaines, si elles risquent d’être exposées à une attaque nucléaire, chimique ou biologique… Ainsi, les Arabes et les Iraniens peuvent donc empêcher les Américains de protéger efficacement Israël ».

C’est exactement ce que pensent et planifient les Arabes. Ils ont obtenu des armes nucléaires de deux sources : des anciennes Républiques Islamiques Soviétiques, et du Pakistan, qui a mis au point ces armes avec la funeste collaboration de la Chine et de la Corée du Nord.

Je trouve intéressant le fait que les Arabes accordent une grande importance au fait que le gouvernement Israélien puisse hésiter à prendre une décision rapide, et ne pas être au courant de leurs projets de guerre totale. Je juge les Arabes d’une incroyable naïveté de penser que les Israéliens ne puissent pas être persuadés qu’ils vont faire l’objet d’une attaque imminente. Je serais étonné que les Arabes arrivent à déclencher une guerre « surprise » contre Israël. Ce qui est certain pour les Arabes, c’est que les forces américaines ne seront pas impliquées, parce que l’Amérique est dirigée aujourd’hui par un pro-arabe, et qu’elle subira le choc d’un nouvel embargo pétrolier. En outre, les Américains seront très occupés par les attaques terroristes arabes contre leurs propres villes comme ce fut déjà le cas avec le WTC en septembre 2001.

Dieu a prédit que les Palestiniens seraient consumés par un feu sorti d’Israël.

Il a prédit la destruction complète de Damas, la capitale syrienne. Il a prédit la destruction de l’Égypte et de la Jordanie. Tout semble prêt à présent pour ces jugements.

Les stratèges du Nouvel Ordre Mondial ont depuis longtemps fondé leur plan sur la résolution de ce conflit par un nouveau Dieu appelé « pouvoir d’achat » qui remplacera le Dieu des religions, et sur le fait qu’Israël survivra à la prochaine guerre mondiale mais dans un tel état de servitude qu’il n’aura peut-être plus le choix que de suivre celui qui aura aidé ce qui restera d’Israël?

Quand le Nouvel Ordre du Monde apparaîtra clairement suite à cette guerre, il s’efforcera de persuader le monde entier que le pouvoir financier est le seul Messie qu’il faut suivre car il est le seul à pourvoir à tous les besoins des déshérités. Il tentera d’accomplir toutes les prophéties de l’Ancien Testament concernant le Messie attendu par les Juifs.

Il est certain que les Juifs Orthodoxes ne pourront accepter cette parodie prophétique comme leur Messie. Ils ne croiront que s’ils le voient accomplir toutes leurs prophéties messianiques figurant dans la Torah. Si les Arabes gagnaient leur prochaine guerre contre Israël, et annihilaient cet État, ce serait catastrophique pour le Plan du Nouvel Ordre Mondial. En outre, cela prouverait que toutes les prophéties faites par Dieu dans la Bible seraient fausses!

Reprenons à présent le rapport des services de renseignements de la Chambre des Représentants :

« La question nucléaire n’est pas une question théorique ou académique. A la fin du mois de Novembre dernier (1996), Téhéran a « déterminé » qu’Israël avait déjà mis en état d’alerte ses missiles nucléaires… Téhéran a utilisé pour cela des sources de renseignements (observations par satellites et interceptions d’informations) provenant de la Russie et de l’Asie centrale. En fonction de ces « données », Téhéran a pris les contre-mesures appropriées ».

Il me semble très intéressant que les auteurs Américains de ce rapport aient eux-mêmes mis entre guillemets les mots « déterminé » et « données ». Cela me conduit à penser qu’ils ne croient probablement pas en l’authenticité des « données » fournies aux Iraniens par les Russes en particulier sous Boris Eltsine. Il se peut que ces « données » soient de la désinformation, destinée à induire en erreur les Iraniens et leurs alliés Arabes.

La Russie a toujours servi fidèlement le plan du Nouvel Ordre Mondial. Il se peut donc que les Russes suivent les instructions qui leur sont données, tout comme les États-Unis, l’Europe, et peut-être même Israël. Les seuls qui ne suivent pas le Plan du Nouvel Ordre mondial sont les Arabes, voués aux manipulations des uns et à la destruction des autres, du moins, c’est ce que beaucoup croient.

Le « scénario de la guerre » décrit par ce rapport de la Chambre des Représentants :

C’est la Syrie qui a mis au point une stratégie pour un conflit majeur.

« La première étape sera une provocation lancée à partir du Liban, une attaque « Libanaise » contre une cible stratégique israélienne, et, ou une attaque terroriste spectaculaire au cœur même d’Israël. La Syrie s’attend à une « réponse » massive d’Israël au Liban, pour répliquer à cette attaque. C’est peut-être la grande retenue du Premier Ministre Sharon, et de ses prédécesseurs, qui a pour le moment empêché la suite du plan de se dérouler. En raison du redéploiement des troupes syriennes au Sud Liban, il est probable que de nombreux soldats syriens seront tués par la réplique israélienne au Liban. Damas sera donc en mesure de dire que l’action israélienne constitue une agression inacceptable et une menace pour la Syrie ».

« Les Syriens disposeraient à présent d’une « justification » pour « répliquer » à leur tour, et pour expédier leurs missiles SSM contre les villes israéliennes et des objectifs militaires importants. Au même moment, par solidarité avec les victimes Palestiniennes au Liban, les 50.000 policiers et auxiliaires de l’Autorité Palestinienne déclenchent une « Intifada » massive, et une vague d’attentats terroristes, à partir de leurs sanctuaires dans leurs territoires d’où le « mur de la honte ».

Toutes ces actions doivent être suffisantes pour empêcher les réservistes israéliens de se déployer à temps sur le Golan… En outre, de grandes pressions seront exercées sur les gouvernements et les populations de tout le monde islamique pour s’engager dans la Djihad, la Guerre Sainte, sous peine d’affronter des soulèvements populaires, s’ils prenaient des positions « anti-Islamiques ». Les gouvernements de pays comme l’Égypte et la Jordanie seront poussés à se joindre à la guerre, plutôt que de risquer d’être renversés. Le monde musulman, Arabie Saoudite en tête, décrétera alors un embargo pétrolier. Il y a suffisamment de terroristes islamiques dans tous les pays occidentaux pour déclencher une vague d’attentats terroristes en Europe et aux États-Unis, pour empêcher les USA de porter assistance à Israël, ou pour retarder cette assistance ».

Non seulement nous devrons subir les effets d’une guerre mondiale planifiée à partir du Moyen-Orient, mais il va nous falloir payer l’embargo pétrolier, et subir les attaques terroristes des militants islamiques!

Si l’Iran a bien reçu des armes nucléaires des anciennes Républiques islamiques Soviétiques, n’est-il pas concevable que ce pays ait fourni quelques bombes atomiques à ces terroristes? Si cela est vrai, les États-Unis et l’Europe pourraient réellement être dans leur collimateur!

L’un des romans de Tom Clancy parle même de ce scénario catastrophe. Il s’agit de « Sum of All Fears » (la somme de toutes les frayeurs). Il y écrit que des terroristes Arabes font exploser le Mile High Stadium de Denver, au cours d’un match du Super Bowl. De nombreuses autres sources, dont des documentaires de télévision, nous ont déjà suffisamment avertis, pour que nous ne soyons pas trop surpris de voir se produire ce genre de terrorisme nucléaire aujourd’hui!

Se pourrait-il que d’autres « crises » latentes éclatent en même temps? Se pourrait-il que la Corée du Nord ait planifié une autre crise nucléaire? Se pourrait-il que l’on ait planifié des émeutes dans nos villes? Se pourrait-il que la Californie soit frappée par des tremblements de terre? Se pourrait-il que les Arabes fassent à nouveau sauter leurs champs pétrolifères?

Tout cela, Lemesurier le prévoit dans son livre « The Armagueddon Script ».

Se pourrait-il que notre Président apparaisse devant les caméras de télévision, au milieu de tous ces troubles, et annonce qu’il « doit » suspendre certaines des libertés civiques et nos droits constitutionnels, afin de mieux lutter contre cette série de crises sans précédent?

Il ne nous reste plus qu’à attendre pour voir si ce Nouvel Ordre et Esclavage du Monde vont se dérouler?

Certes, ce rapport américain a bien décrit le scénario de guerre prévu entre toutes les nations arabes, fortes de 250 millions d’habitants, et la petite nation d’Israël, avec ses 5 millions d’habitants. Mais il y a encore une question :

« Quand ces sinistres événements se dérouleront-ils? »

Si nous ne pouvons pas répondre exactement à cette question, nous pouvons dire que cette guerre éclatera quand le temps de Dieu sera parvenu au début du « jour de vengeance » (Esaïe 61:2).

La question essentielle est la suivante : « Israël tombera-t-il dans le piège soigneusement tendu par les Arabes », ou Dieu fera-t-Il tomber les Arabes dans leur propre piège? Dieu interviendra-t-Il Lui-même dans cette guerre, pour donner à Israël la victoire, contre toute attente, afin qu’Il en reçoive toute la gloire? Personne aujourd’hui ne peut répondre à cette question même, si beaucoup voient à présent les signes se réaliser petit à petit.

C’est aussi le temps de toutes les spéculations dans tous les temples du monde mais c’est surtout l’affairisme des gourous qui se révèle au grand jour et les tentatives de cupidité qui se montrent à la lumière du soleil.

Les stratèges du Nouvel Ordre Mondial ont prévu qu’Israël survive à cette guerre programmée du moins c’est que nous croyons, et que les Arabes soient ceux qui seront anéantis.

Il est prévu qu’un antichrist de carnaval émerge de la poussière des bureaux du Pentagone, de la fumée et des destructions causées par cette troisième guerre mondiale, accompagné de signes et de miracles, pour séduire les habitants de la terre.

Le plan occulte prévoit en particulier que le grand usurpateur fera tous ses efforts pour séduire les Juifs Orthodoxes, et leur faire croire qu’il est leur Messie.

Manifestement, si Israël devait être détruit, l’Antichrist devrait bouleverser tous ses plans. C’est pourquoi les Arabes sont en train d’être conduits dans un gigantesque piège, au moment même où ils pensent poser eux-mêmes ce piège!

Ce rapport de la Chambre, apparaît comme sérieux mais il trahit surtout une volonté humaine aux travers de citations bibliques et prophétiques.

Certes, la volonté d’instaurer un nouvel ordre mondial dans le monde existe bien et se concrétise chaque jour. Mais je demeure convaincu que la volonté divine quant à elle n’a que faire des considérations humaines et ne tiendra aucun compte des prétentions des uns et des autres.

L’accomplissement d’abord messianique et ensuite divin se feront selon une justice immuable et inviolable et s’appliquera en fonction des œuvres de chacun selon ce qui sera dû.

A propos de prophétie, les écrits rabbiniques ne manquent pas non plus et marquent souvent des générations entières qui du reste, n’ont jamais remis en question les écrits de leurs pères spirituels.

A propos de la révélation du Mashiah : En ce qui concerne la mission par laquelle le Mashiah se révélera… il ne se recommandera pas à notre vénération en raison d’une noble origine; ce sont les œuvres remarquables qu’il accomplira qui montreront qu’il est le Mashiah attendu…

Aucun de ses accomplissements ne sera remis en doute. Nous distingueront le trouble dans les esprits des hommes de ce temps et malgré leurs doutes les signes viendront perturber leur frêle existence sans qu’ils n’y accordent crédit!

« Le Mashiah s’est élevé comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée des affaires de Dieu et de l’esprit » ; « on ne connaîtra pas son ascendance exacte et celle-ci demeurera un secret éternel » ; « L’arrivée soudaine du Mashiah fera battre tous les cœurs de la planète parce qu’un arc-en-ciel parcourra toute la terre. Mais après il sera oublié très vite » ; « Un matin après l’oubli du Mashiah alors que les gens vaqueront à leurs besognes, il seront pris par la frayeur ensuite parce que la guerre frappera à leur porte » ; « Personne ne pensera à Mashiah dans ces temps là jusqu’à ce que les succès de sa mission attirent l’attention du peuple… »

Ce qui mérite d’être signalé, c’est que des têtes couronnées seront dans la stupeur… Les souverains garderont le silence comme le déclare Shmouel Sharki ben Zoma : « Devant lui des rois fermeront la bouche; car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu ».

Chapitre 10

L’heure des comptes, de la vérité et de la révélation

Voilà donc, les grands problèmes auxquels sera confronté le Messie des Juifs lorsqu’il se sera révélé à la face de ce monde bien sanglant.

Bien malin sera celui qui affirmera comment et quand ces événements ce dérouleront. Nul ne sait, si ces mêmes événements tellement annoncés, auront bien lieu et s’ils seront aussi dramatiques que je viens de l’exposer?

Il y a évidemment des signes me direz-vous et c’est exact. Ceux-ci se déroulent aux quatre coins de la planète et parfois les médias en répercutent certains mais pas tous comme celui qui c’est déroulé à Jérusalem même :

« La synagogue de la ‘Hourva a été, durant des décennies, la plus belle et la plus grande des synagogues d’Eretz Israël. Détruite par deux fois, en 1721 et en 1948, la ‘Hourva de rabbi Yéhouda Ha’hassid, située en plein cœur du quartier juif de Jérusalem, retrouvera dans quelques jours sa splendeur après sept années de travaux de rénovation et de reconstruction. A l’instar du Mishkan (Tabernacle), cette splendide synagogue, ce « Mikdach Meat » sera inauguré solennellement le jour de roch ‘hodech Nissan.

« Les élèves de rabbi Yossi Ben Kisma lui demandèrent : quand le fils de David viendra-t-il? Il leur répondit : lorsque cette porte tombera, puis sera reconstruite, puis tombera, puis sera reconstruite, et on ne cessera de la reconstruire jusqu’à ce que le fils de David vienne » (Sanhédrin 78).

La synagogue de la 'Hourva

C’est en se basant sur cette Guémara que le Gaon de Vilna avait déclaré à ses élèves, il y a deux siècles, que la synagogue de la ‘Hourva sera construite puis détruite par deux fois, et que sa troisième reconstruction sera le signe que Mashia’h arrive.

Détruite par deux fois, en 1721 et en 1948, la ‘Hourva, située en plein cœur du quartier juif de la vieille ville de Jérusalem est à nouveau reconstruite, de nos jours, pour la troisième fois. Jusqu’en 2005, il n’en subsistait qu’un majestueux arc de pierre témoin de la splendeur passée de ce qui avait été la plus grande synagogue d’Eretz Israël. Puis, cet arc a été retiré pour permettre des travaux de rénovation d’une envergure exceptionnelle. Et voici que, la semaine prochaine, à Roch ‘Hodech Nissan, après plus de quatre décennies de débats architecturaux et historiques, la touche finale sera apportée à ces travaux, et la synagogue de la ‘Hourva reprendra ses titres de noblesse.

Voici l’histoire de ce site qui, plus qu’un lieu de prière, est devenu, au fil des ans, un véritable symbole. Cet exemple suffit à démontrer que des signes annonceraient bien la venue du Mashia’h. Celui-ci est un des signes heureux de cet avènement prophétique.

Lorsqu’il se produit des événements tragiques tels que des tremblements de terre, des raz de marée, des soulèvements et des guerres civiles, des graves crises économiques, sociales ou politiques, nous sommes amenés à réfléchir aux conséquence mais parfois aussi à leurs significations.

Il y a sur la terre deux catégories de gens :

– ceux qui ont l’intelligence obscurcie et ceux dont l’esprit se voit parfois éclairé au-delà de la normale.

Les premiers sont comme les gens de l’époque de Noé et de Lot, ils ne se doutent de rien jusqu’à que des catastrophes les atteignent et les frappent durement.

Les seconds sont plus attentifs et sensible à l’accomplissement des choses de la vie et que Dieu a annoncées concernant l’humanité. Ils ont l’esprit éveillé capable de discerner le vrai du faux. Il y aura des signes dans le ciel et sur la terre, il y aura de l’angoisse dans les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots.

Les récents événements de Fukushima en sont une preuve hélas dramatique. L’homme s’imagine faire mieux que Dieu mais ce n’est que de l’illusion pure. Et, il y aura de l’angoisse au sein des hommes et des femmes qui fébrilement sentiront leur âme les étreindre par la terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour leur vie.

Le journaliste israélien Yossi Melman a fait cette observation : « Quand le Moyen-Orient éternue, le reste du monde — en particulier l’Amérique et l’Europe Occidentale —, risque de s’enrhumer ».

En effet, les conflits au Moyen-Orient ont souvent affecté durement les États-Unis, l’inverse est également vrai. D’une manière ou d’une autre, le Moyen-Orient semble être le point d’attention des conflits mondiaux. La guerre en Irak n’est que le dernier conflit d’une longue série d’affrontements violents dans cette région.

Le Moyen Orient — et le monde entier — sera-t-il un jour en paix?

Naturellement les incrédules de service trouveront toutes sortes de raisons pour dire que les bouleversements terrestres sont naturels, les guerres répétitives et qu’un Dieu quelconque n’a rien à y voir. Il est vrai que les scientifiques peuvent maintenant connaître et expliquer les causes des phénomènes sismiques et autres catastrophes géologiques.

Cependant il y a une raison plus profonde qui leur échappe. Un texte mystérieux semble faire le lien entre les destructions humaines et les convulsions de la terre.

Car les écluses d’en haut s’ouvrent, et les fondements de la terre sont ébranlés. La terre est déchirée, La terre se brise, la terre chancelle. La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane; son péché pèse sur elle, elle tombe, et ne se relève plus. Esaïe 24.18-20

Il apparaît que l’ampleur des catastrophes va de pair avec l’accroissement du mal et la corruption du monde mais attention. Beaucoup de gens interprètent chaque tremblement de terre, chaque bouleversement politique et chaque attaque sur Israël comme un signe que la fin des temps approche rapidement. Alors que ces événements sont des signes que la fin d’une époque, ils ne sont pas nécessairement des indicateurs que la fin des temps est arrivée.

D’autres signes possibles sont la reconstruction du Temple juif de Jérusalem, mais nous avons vu qu’il s’agit là d’une impasse dans laquelle le monde musulman entrerait en ébullition et augmenterait l’hostilité contre Israël. Toutefois, le signe proéminent de la fin des temps est la nation d’Israël.

En 1948, Israël fut reconnu comme un état souverain pour la première fois depuis l’an 70 ap. JC. Dieu promit à Abraham que sa postérité aurait Canaan comme une “possession éternelle” (Genèse 17:8) et Ézéchiel prophétisa une renaissance physique et spirituelle d’Israël (Ézéchiel 37).

Qu’Israël soit une nation dans sa propre terre est important à la lumière de la prophétie biblique de la fin des temps, à cause de la proéminence d’Israël dans l’eschatologie (Daniel 10:14; 11:41).

Ayant ces signes à l’esprit, nous pouvons disposer de plus de discernement dans notre petite compréhension de la fin des temps. Toutefois, nous ne devrions interpréter aucuns de ces événements individuels comme un indicateur clair de l’approche imminente de la fin des temps. Dieu nous a donné assez d’information pour que nous soyons prêts, mais pas assez pour que nous devenions arrogants.

Selon certains, les signes auraient commencé en juin 2009 avec l’aggravation de la crise économique qui reste encore et toujours d’actualité. Il fut annoncé aussi en 2009 une augmentation de la fréquence des tremblements de terre qui prend une proportion effrayante et nous avons vu qu’effectivement c’était exact.

On a également annoncé une recrudescence de la famine dans le monde entier ( voir l’ apocalypse 6 verset 5 et 6 : la famine est représentée sous la forme d’un cheval noir ), une troisième guerre mondiale très destructrice, déclenchée au Moyen-Orient, qui va se propager dans le monde avec la participation des grandes puissances (la Bible parle de la participation d’une armée de 200 millions de soldats dans cette guerre).

Comme je l’ai déjà écrit, cette guerre semble bel et bien être en préparation. Toujours en 2009, on annonçait des tempêtes et des cyclones très violents et c’est effectivement le cas en ce moment avec des tornades aux États-Unis qui ravagent des villes entières et qui ont déjà fait plus de 500 morts au total.

Furent annoncé aussi l’apparition et la chute d’une comète avec destruction et pollution de la terre, ensuite comme nous l’avons déjà lu plus avant, l’arrivée de l’antéchrist dont le règne commencerait en décembre 2012 et durera 3 ans et demi. Quoi qu’il en soit, pour l’observateur averti, il ne fait aucun doute que les événements et les situations chaotiques ne font que se succéder ces derniers mois en particulier et c’est vraiment peu dire comme nous le verrons plus loin.

Pour les religieux juifs, un des premiers signes qui annonçait l’arrivée prochaine du Messie était la décision du démantèlement des colonies juives qui se situaient dans la bande de Gaza en particulier celle de Netzer Hazani.

Pour tous ceux qui s’étaient alors investis dans cette monté inespérée sur Israël, c’était la promesse divine du retour au pays. Toutefois c’était sans compter les occultes tractations et les coupables lâchetés politiciennes d’un gouvernement corrompu. Trente ans plus tard après avoir fait suer son peuple, la politique venait anéantir la prophétie Sinaïtique qui fut faite à Moïse!

Je voudrais donc citer un passage de la dure réalité de notre époque de compromission, lorsque les juifs de cette région furent évacués par l’armée israélienne en 2005. Il s’agit du passage d’un livre écrit par Marius Schattner:

« C’est une autre tristesse paradoxale que j’ai ressentie alors que je couvrais pour mon agence de presse l’évacuation des colonies de Gaza, en août 2005. La veille de l’évacuation de la colonie de Netzer Hazani, je demandais à une jeune mère, qui promenait tranquillement ses enfants en poussette comme chaque soir, ce qu’elle ferait quand les militaires viendraient dans quelques heures avec leurs bulldozers.

« Cela ne se passera pas, Dieu ne le permettra pas » me répondit-elle, indignée qu’une telle question pût lui être posée.

Pourtant nombre des 400 résidents étaient déjà partis de la plus ancienne dans la vision je vis les chevaux et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions ; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre. Le tiers des hommes fut tué par ces trois fléaux, par le feu, par la fumée, et par le soufre, qui sortaient de leurs bouches » (Apocalypse 9 :15-18).

Nous venons de lire la description d’une guerre mondiale qui verra mourir des centaines de millions d’êtres humains, alors qu’une armée de 200 millions d’hommes traversera l’Euphrate et détruira un tiers de la population mondiale! Et si ceux qui restaient s’efforçaient encore de donner le change, des containers de déménagement chargés, discrètement, devant les maisons, annonçaient la fin proche.

Dans les jardins, laissés peu à peu à l’abandon, flottait l’odeur douce des mangues tombées des arbres. Le déni de réalité n’était pas le propre de cette jeune femme.

L’ancien grand rabbin sépharade, Mordehaï Eliahou, leader spirituel du nationalisme religieux, n’avait-il pas laissé entendre un an auparavant que les colonies ne seraient pas démantelées?

Les colons du bloc d’implantations du Goush Katif avaient espéré que des centaines de milliers d’opposants au retrait forceraient les barrages militaires et policiers pour venir les rejoindre. Mais ils ne parvinrent jamais à réunir la masse critique. Leur campagne sur le thème « un Juif n’expulse pas un Juif » leur gagna le soutien (passif) des ultra-orthodoxes, pas du reste de la population juive.

Les ultra-orthodoxes qui, en d’autres occasions, avaient mobilisé des foules considérables pour dénoncer telle ou telle décision de la Cour suprême, restèrent cette fois chez eux. Les colons avaient cru ou voulu croire, que les militaires refuseraient d’obtempérer aux ordres. Il n’en fut rien. Le 18 août, j’ai vu des cohortes de soldats et de policiers impassibles procéder à l’évacuation, après avoir déblayé une barricade symbolique à l’entrée portant l’inscription : « A Netzer Hazani nous avons une foi inébranlable en Dieu ».

Les télés invitées par les deux camps à couvrir l’événement passeront en boucle les images de soldates en pleurs, témoignage de la « déchirure » de la société israélienne et du conflit cornélien des forces de l’ordre.

J’ai surtout perçu leur détachement. Non point que les soldats fussent insensibles à la peine de ces gens qu’ils chassaient de chez eux, d’autant plus qu’il s’agissait cette fois d’Israéliens et de Juifs. Mais les diatribes enflammées assénées au nom de la Torah les laissaient apparemment de glace. Jusqu’au dernier moment, les plus fervents des colons gardèrent l’espoir en une intervention divine. Ils attendaient un miracle comme vingt-trois ans auparavant l’avaient attendu les opposants au retrait des colonies du Sinaï. Ils s’inspiraient d’une longue tradition juive qui voit dans les pires catastrophes l’amorce d’une rédemption proche, qui interprète les malheurs qui frappent aussi bien les justes, comme les « douleurs de l’enfantement du messie ».

Aussi la date de l’opération, peu après le jeûne de Tisha be’Av, le 9 du mois d’Av, devenait le signe d’un dessein supérieur.

Le deuil du 9 du mois d’Av rattachait l’évacuation des colonies à toute la série de calamités qui s’étaient abattues sur le peuple juif en ce jour funeste où fut détruit le Premier Temple par les Babyloniens, en l’an 587 av. J.-C. et le Second Temple en l’an 70 par les Romains. Des affiches des opposants au retrait l’exprimaient dans un étonnant raccourci historique en accolant simplement trois noms « Nabuchodonosor, Titus, Sharon ».

En fin de compte, il n’y eut pas de bataille.

Quand il s’avéra que les jeux étaient faits et que l’évacuation devenait inéluctable, j’entendis le rabbin Moti Elon, directeur de la yeshiva de Netzer Hazani, prêcher la retenue aux résidents rassemblés dans la synagogue. Comme savent si bien le faire des chefs spirituels religieux, il trouva les mots pour consoler.

« Nous partons la tête haute plus décidés que jamais à mener le peuple dans la voie de la Torah, même s’il s’agit d’un cheminement long et difficile » proclama-t-il.

Certes le « peuple de Dieu expulsait le peuple de Dieu de son pays » mais il finirait par comprendre. La « profanation avait été si terrible que la sanctification n’en serait que plus grande ».

Puis les résidents montèrent dans des autobus escortés par l’armée pour se rendre au mur des Lamentations à Jérusalem, vers une réinsertion difficile en Israël. Je ne les suivis pas. Juste avant le départ, la maison où j’avais été hébergé fut la proie des flammes.

La propriétaire, Michal, qui tenait le seul salon de beauté du Goush Katif, avait elle-même mis le feu pour « que les Arabes ne la prennent pas, comme ils avaient pris la maison d’Alger » où avaient vécu ses parents. C’était bien inutile puisque l’armée allait raser toutes les maisons individuelles et que les Palestiniens, dans leur rage de ne plus laisser subsister un seul vestige de la colonisation, allaient détruire le reste.

Un village détruit c’est désolant, même s’il s’agit d’une colonie qui n’aurait jamais dû être là. Mais ce n’était pas la seule raison de ma tristesse en regagnant Israël. Tout était trop proche et en même temps si loin. À six kilomètres à peine du Goush Katif, en rentrant en Israël, je me retrouvais sur une autre planète, un monde paisible, verdoyant et indifférent.

Ce mois d’août 2005, un demi million d’Israéliens partirent en vacances à l’étranger ». Comme nous pouvons nous en rendre compte, la foi, l’aspect spirituel et la solidarité au sein même du peuple du Messie des juifs, n’a plus réellement d’incidence. Et, ce que nous appelons le démantèlement de la nation de Dieu, est bel et bien en pleine réalisation en cette année 2011 et ce depuis les années 2000.

J’ignore franchement, si le Messie était déjà présent lorsque fut ordonner cette abandon des terres sacrées? Mais il ne serait pas étonnant, que ce soit bien le cas et que de manière inéluctable, se déclencha les temps de la révélation messianique.

Si l’on songe un instant à ces évacuations de la bande de Gaza, on s’apercevra que rien n’a changé malgré cela. Et pire encore, en octobre 2009, lors d’une réunion du Conseil national à la sécurité qui s’est déroulée un mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahou « a estimé qu’il y lieu de « reconnaître avec honnêteté » que « les thèses qui ont prévalu en faveur de l’évacuation de la bande de Gaza, se sont écroulées ».

« Il n’y a pas, et il ne pourra y avoir, de situation où non seulement Israël se retirera d’un territoire, mais sera ensuite attaqué par des missiles de cette même région d’où il s’est retiré, et que lui soit ensuite contesté le droit de se défendre » a ajouté le chef du gouvernement, pour qui l’État hébreu ne pourra prendre aucun risque pour le processus de paix avec l’Autorité palestinienne ».

« Selon une première thèse, notre retrait de Gaza devait faire avancer la paix, et cesser les tirs de roquettes sur Israël. Selon la seconde, même si ces attaques ne cessaient pas, Israël obtiendrait une pleine légitimation internationale de se défendre avec toute la force nécessaire contre les agressions (…)

Or, il faut le dire avec droiture, ces deux thèses se sont effondrées jusqu’à leur base » a encore estimé Benjamin Netanyahou.

Trois ans après cet épisode douloureusement vécue par la société israélienne, une enquête montre que rares sont les évacués du Goush Katif pour qui la situation actuelle est bonne. 81% d’entre eux vivent encore dans des habitations temporaires, indique ainsi le sondage de l’institut Maagar Mohot ce qui nous prouve bien qu’il s’agit de décisions qui furent prise à l’emporte pièce, sans concertations, sans préparation et sans aucun respect pour les citoyens que l’on avait fait venir pour bâtir l’Israël d’alors.

Cette étude, la première du genre, avait pour objectif d’étudier la situation financière, émotionnelle, et médicale des évacués. D’après les données, 44% des personnes interrogées pensent ne pas être transférées dans des habitations permanentes avant au moins deux ans, prolongeant ainsi à cinq ans la durée de leur séjour dans des habitations temporaires. 67% des évacuées de Goush Katif ne sont pas satisfaits de leur habitation actuelle.

Plus de 50% d’entre eux sont à la recherche d’un emploi et ne pensent pas pouvoir en trouver ni réintégrer le monde du travail. Les personnes qui vivaient auparavant de l’agriculture sont les plus touchées : 31% d’entre elles sont toujours au chômage.

37% des évacués décrivent par ailleurs leur situation actuelle comme « mauvaise » ou « très mauvaise ». 15% d’entre eux déclarent avoir besoin d’une aide financière et sont soutenus de ce point de vue par leur famille ou leurs amis. 70% affirment que leur situation financière actuelle est « bien pire » qu’avant leur évacuation.

L’étude indique en outre que 69% des évacués ne pensent pas que la compensation financière qui leur a été attribuée après leur départ suffise à construire leur résidence permanente, notamment parce que 24% d’entre eux utilisent ces fonds pour vivre, au quotidien.

Les données collectées montrent en outre que 42% des évacuées estiment que le retrait de la bande de Gaza a changé la vision des jeunes sur Tsahal, les conduisant à se montrer réticents pour faire leur service militaire.

D’un point de vue de santé physique et mentale, 55% des évacués disent souffrir d’une détérioration de leurs conditions de santé depuis le retrait, 85 pour cent d’entre eux estimant que c’est ce dernier qui en est à l’origine directe. Un tiers des personnes interrogées parlent de dépression, anxiété et peur, 13% se disent insomniaques et 29% rapportent une aggravation de la qualité des relations interpersonnelles au sein de la famille nucléaire.

Enfin, les données indiquent que près de la moitié des participants de l’enquête sont pessimistes quant à leur futur et le futur de leur famille. La quasi-totalité des personnes interrogées estiment que le gouvernement a échoué dans son devoir de prendre en charge les habitants des localités concernées. Ce sentiment est identique à l’égard de la droite israélienne et de ses hommes politiques.

Goush Katif

Le Goush Katif comprenait 17 localités israéliennes situées dans la bande de Gaza. En Août 2005, les 8000 résidents de ces implantations ont été évacuées et leurs maisons détruites.

Engagé dans le cadre du plan de désengagement unilatéral d’Israël initié par le Premier ministre d’alors Ariel Sharon, ce retrait avait créé la plus grande controverse dans tout le pays, et dans les rangs de l’armée, où certains soldats avaient refusé de procéder à l’évacuation.

D’après de récentes informations, il semblerait, que les infrastructures et synagogues laissées intactes dans ces implantations — très peu —, servent aujourd’hui de lieux d’entraînement pour les terroristes du Hamas… On n’en doute pas !

Voilà donc les résultats des décisions politiques des hommes de ce monde et beaucoup de juifs respectueux de la religion sans être des ultra-orthodoxes pour autant, estiment que ces erreurs gravissimes envers les lois de Dieu ne pourront restés impunis. Certains parmi eux déclarent ouvertement, que l’assassinat de Yitzhak Rabin et le coma de Ariel Sharon sont tout simplement des actes guidés par la Volonté de Dieu pour les trahison commises par des juifs contre d’autres juifs.

Dans son livre Ehud Sprinzak, explique les raisons de cette violence entre juifs et exprime la montée de l’extrémisme en Israël, toutefois, ses explications n’enlève en rien le caractère fondamentalement religieux et messianique de ces événements dramatiques :

En avril 1994, suite au décret à une mobilisation populaire de la droite, le gouvernement annonça son intention d’abandonner le plan d’évacuation de Tel Rumeida. Pourtant, le processus de délégitimisation du gouvernement ne prit pas fin pour autant.

Suite aux attentats du Hamas qui firent plus de 80 victimes israéliennes en février 1995, certains rabbins influents soulevèrent la possibilité de juger religieusement le gouvernement en les accusant de din rodef et din moser.

Selon la loi juive, la halacha, un moser est un juif suspecté de fournir des informations aux non-juifs ou de leur vendre des propriétés juives, ce qui constitue des crimes passibles de la peine de mort.

Un rodef est un juif sur le point de tuer un autre juif ou d’aider à son meurtre: tuer un rodef permet de sauver une vie juive. Alors que le judaïsme interdit le meurtre de juifs, « Din Rodef est le seul cas où la halacha autorise un juif à tuer un autre juif » (p.254).

Certains membres de l’extrême droite juive pro-sioniste considéraient le meurtre de ces 80 citoyens israéliens comme la faute de Rabin et Peres: « En ordonnant le retrait des soldats israéliens de Gaza et Jéricho, en autorisant la formation d’une importante police palestinienne armée et en relâchant les efforts anti-palestiniens des forces de sécurité, les deux architectes d’Oslo avaient donné la possibilité au Hamas et au Jihad Islamique de tuer des juifs. Leurs mains étaient considérées comme recouvertes de sang juif. » (p.254)

Même si des rabbins plus modérés mirent en garde contre la possibilité de déclarer le gouvernement din moser et din rodef, de profondes discussions théologiques eurent lien dans plusieurs yeshivot extrémistes et aux États-Unis où le rabbin d’une importante synagogue de New York déclara que « selon la halacha, Rabin mérite de mourir » (p.257).

Le dernier épisode de la campagne de discrédit des extrémistes religieux pro-sionistes contre Rabin fut la malédiction qui fut prononcée à son encontre par un groupe de rabbins 31 jours avant sa mort devant son domicile, pendant la période de Yom Kippour.

Cette prière appelée pulsa denura est une malédiction tirée de la cabale en araméen. Prononcée contre un juif, elle condamne sa victime à mort.

Interrogé par les médias à la suite de l’assassinat de Rabin, Avigdor Eskin, l’instigateur de cette prière déclara que « Cette prière ne constitue pas une condamnation à mort contre qui que ce soit, mais l’appel à une intervention divine. En fait, le but est que l’une des parties – l’auteur de la malédiction ou son destinataire – soit frappée, mais la décision repose dans les mains divines. » (p.275)

On ne sait pas dans quelle mesure cette prière (pulsa denura) et ces différents édits constituent une incitation à l’action d’Yigal Amir, l’assassin de Rabin. Ce qui est cependant sûr est que les débats autour de la question de din rodef et din moser furent invoqués par Amir lors de son interrogatoire:

« Si certains rabbins n’avaient pas prononcé ces jugements halachiques dont j’avais entendu parlé considérant Rabin comme din rodef, il m’aurait été très difficile de tuer. Un tel meurtre doit être soutenu religieusement. Si j’avais pas eu ce soutien et si je ne représentais pas un certain nombre de personnes, je n’aurais pas agi. » (p.277).

Dans son appendice, Sprinzak énumère plusieurs découvertes importantes des chercheurs en sciences sociales depuis les années 50. Dans ces étapes de radicalisation d’un mouvement politique, le processus de délégitimisation d’un adversaire joue un rôle important. Dans le cas de l’assassinat de Rabin et malgré la surprise exprimée par les acteurs qui avaient participé à son discrédit, la délégitimisation initiée par la droite pro-sioniste a probablement été l’élément déclencheur. Autant de signes qui annoncent bien l’heure des comptes divins!

Si l’on peut faire un récapitulatif des signes et événements de ces dernières années, on notera en particulier :

  • ➢ L’ère messianique est arrivée ;
  • ➢ Le Mashiah est annoncé ;
  • ➢ Le Mashiah est déjà présent ;
  • ➢ Le retour des diasporas en Israël n’a pas été complet ;
  • ➢ Les guerres successives d’Israël n’a pas résolu les problèmes ;
  • ➢ Il y a une démission du message Sinaïtique ;
  • ➢ Il y a un abandon de la foi religieuse juive ;
  • ➢ Les derniers gouvernements d’Israël connaissent la corruption ;
  • ➢ Le pire s’annonce aux portes de la nation juive ;
  • ➢ Le démantèlement des frontières de naguère est en cours ;
  • ➢ Les anciens alliés deviennent les prochains ennemis.

Tous les signes sont là, j’avais dans mon livre précédent donné des informations assez étranges, d’autres signes certainement, sur un événement survenu en Israël et dans le bureau même du premier ministre :

« si maintenant, il est une parole qui vaudra son pesant d’Or ce sera peut-être celle du Messie des Juifs, attendu avec impatience par les uns et avec angoisse par les autres. Je ne sais pas s’il y aura matière à discussion avec lui mais de bonne source, il m’a été rapporté qu’un étrange personnage se faisait ouvrir les portes des ministères depuis quelque temps et sur présentation d’une carte de visite tout aussi étrange qui prouverait l’identité de cet homme. Qui est-il?

Personne ne le sait vraiment sauf ceux qui ont eu affaire à lui et qui ont déclaré que le personnage en question n’avait guère de patience avec ses interlocuteurs. Toutefois, il semblerait que les ministres ne l’auraient guère pris au sérieux également. Il aurait eu une conversation avec le 1er ministre israélien Benjamin Nétanyahou qui paraît-il aurait beaucoup de mal à accepter les propos de ce mystérieux personnage mais chose surprenante le personnage en question en savait bien plus sur la vie du 1er ministre que lui-même.

Le mystérieux visiteur le salua en citant une anecdote sur la vie de la mère de Benjamin Nétanyahou. Il devint alors aussi pâle que la feuille de papier A4 qu’il avait sur son bureau. Quelques minutes après le départ de ce visiteur, figuraient des instructions très précises et qui pour l’heure demeurent confidentielles.

On s’en doute naturellement. Cet homme serait-il celui qui annoncera l’arrivée du Messie des Juifs? Pour l’heure nul ne le sait mais une légende raconte que le Messie attend que les hommes commettent l’erreur fatale pour intervenir car s’il se manifestait avant, les hommes n’oseraient pas montrer leur vrai visage par peur d’être jugés!

J’espère enfin, que le jour où tout cela se jouera sur l’échiquier fatidique de l’humanité, certains hommes auront pris conscience que parfois il vaut mieux reculer d’un pas pour mieux reprendre son élan plus tard. Le droit de se retirer, de ne pas rétorquer sont des droits oubliés par la Charte des droits de l’homme, ils sont cependant fondamentaux dans notre société délétère.

La Tradition spirituelle indique que l’axe tellurique du monde demeure toujours là où la psyché barbare s’extériorise en flambée haineuse et sanguinaire.

Tandis que le sage connaît la voie tracée par les anges, il s’arrêta en chemin et dans l’attente du passage de la tempête il écrira la nouvelle histoire d’Israël. Il est minuit sur l’échelle de Jacob et le retour à Beth-El se fait attendre ».

Aux tenants des thèses apocalyptiques et autres armageddon, pas toujours les plus intelligents d’ailleurs! Je dirais qu’ils ne faut nullement se réjouir de ce qui attend l’humanité. Personne n’a vraiment idée de ce qui nous attend et personne aujourd’hui, est capable de se rendre compte des souffrances qui viendront frapper femmes et hommes dans les mois, voire les années à venir!

Dans cet avènement messianique, nous ne devons pas attendre la venue du Machia’h sur la base de notre compréhension des bienfaits que nous retirerons de l’ère messianique.

Nous devons par contre « écarter notre pensée » de tous les bienfaits matériels et spirituels que la Délivrance amènera pour nous concentrer sur son véritable objet : « que la volonté divine soit réalisée, que les mondes inférieurs soient une résidence pour Dieu ».

J’ajouterais qu’après avoir analysé les faits messianiques juifs principalement ainsi que les signes qui annoncent cette nouvelle épopée terrestre, parmi ces signes bien réels, je puis dire qu’il en est d’autres tout aussi terrifiants et qui se déroulent en ce moment même, mais pour lesquels, nous n’avons pas d’autre regard qu’un œil distrait.

Ainsi par exemples l’épouse de Benjamin Netanyahou qui après avoir menacé son mari avec un couteau, s’est déclaré être le Machia’h. Elle prétend à qui veux l’entendre que son mari « est entré en rébellion contre Dieu et qu’il va trahir son pays »! Pure folie dirons-nous ! Quoi qu’il en soit, Sarah Netanyahou est actuellement internée dans un centre psychiatrique.

Nous ne pouvons pas écarter le fait qu’il se passe en ce moment beaucoup de choses étranges sur les terres du Messie.

L’impuissance d’Israël devient tragique. Paradoxalement, plus son armée gagne en puissance, plus la société israélienne se sent vulnérable. Soixante ans après la création de l’État d’Israël, le peuple juif ne peut toujours pas recouvrer une existence paisible.

L’idéologie du Deutéronome veut que le peuple s’éloigne de Dieu jusqu’à ce que celui-ci le châtie et, finalement, lui fasse miséricorde en renouvelant son alliance. L’édification de l’État d’Israël constitue la bénédiction divine après l’holocauste. Le non-dit qui soustend la géopolitique israélienne est éminemment religieux : Israël prétend à un fondement divin de son droit sur le territoire.

La construction mythologique veut que la terre ait été donnée successivement à Abraham, venu d’Ur en Chaldée, et à sa descendance, puis aux tribus d’Israël, venues d’Égypte. Les nouveaux émigrants reforment la communauté d’Israël et arguent de ces faits pour affirmer leur droit de propriété.

Tout État national est le fruit d’une conquête. L’occupation vaut titre, à condition que de nombreuses générations aient succédé à celles des belligérants et que les haines se soient éteintes. Entre temps, les arabes ont occupé l’espace. La mosquée bleue Al-Aksa se dresse sur les ruines du temple de Jérusalem.

L’Israël moderne tient les même propos que Simon, ethnarque des Juifs et grand prêtre (143-134 av J.-C.) :

« Ce n’est pas une terre étrangère que nous avons prise, ni chez autrui que nous nous sommes répandus, mais dans la possession de nos pères qui avait été conquise par nos ennemis, pour un certain temps, sans droit. Nous, quand l’heure est propice, nous récupérons pour nous la possession de nos pères. » (1 M XV, 33-34)

La question religieuse est tellement prégnante qu’une issue politique, qui passe par l’indépendance et la souveraineté du peuple palestinien, ne peut être envisagée. La solution militaire attise une haine destructrice chez les ennemis de l’État juif qui transforme toute victoire en une défaite politique lourde de nouvelles menaces.

Où sont les prophètes qui servaient jadis d’interprètes entre Yahvé et Israël? Où sont les inspirés modérateurs à qui revenait de faire connaître « le dessein supérieur » qui dépassait la volonté des hommes, et la conduite à tenir dans les grands moments de la vie nationale, quand tout semblait perdu?

Face à l’axe chiite et à la menace de la multitude musulmane, Israël ne tient que grâce au soutien des judéo-chrétiens américains : « les croisés », disent les musulmans. On sait que les évangélistes et les fondamentalistes adhèrent au mouvement sioniste. Leur croyance est telle que « le règne de Dieu » est lié au retour d’Israël et à sa conversion :

« Une part d’Israël est endurcie jusqu’à ce que soit entrée la plénitude des nations [dans le règne de Dieu] et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : Le libérateur viendra de Sion ; il détournera l’impiété de Jacob et ce sera mon alliance avec eux quand j’ôterai leurs péchés. » (Rm XI, 25-27)

La raison essentielle du soutien judéo-chrétien au mouvement colonisateur d’Israël est là. On sait que le président George W. Bush est marqué par cette vision mythique de l’histoire. La clé de la politique américaine au Proche-Orient réside dans l’interprétation eschatologique des révélations bibliques. Toutefois nous savons ce qu’il en est de la vision du bien contre le mal à la mode Bush. Pendant que l’on prétend défendre l’Occident chrétien contre le mal, on en profite pour faire valoir sa suprématie mondiale et opprimer un peut plus le reste de la planète!

La guerre de Gog et de Magog désigne la guerre de la fin des temps, une guerre impitoyable, associée à la venue du Messie.

En une période troublée comme la nôtre, il nous a semblé intéressant d’éclaircir certains points à son sujet. Une lecture des nombreuses prophéties la concernant nous révélera qu’elle consiste en une guerre mondiale entre l’Occident et les pays arabes avec pour décor Israël!

La période actuelle ne semblerait-elle pas être propice à un tel développement? Mais bien sûr, tout rapprochement entre l’histoire contemporaine et ces prophéties n’est qu’hypothétique, car, nous dit Maïmonide, nul ne connaîtra le déroulement de ces événements avant qu’il ne se soient effectivement produits.

Abraham Aboulafia, un autre prophète du monde juif et grand kabbaliste de surcroît, a écrit sur ses visions :

« En ce temps-là, moi Berekhyahu ben Shalwiel, serviteur du Seigneur Dieu d’Israël, mis mon âme dans ma main et Le supplia de me laisser savoir quelle serait la fin de notre peuple au terme de ces guerres. Et je levai mes yeux et vis, et contemplai, trois héros se poursuivant et se pourchassant. Chacun était à une distance d’arc de l’autre, et chacun dit à l’autre: « Cours et combats-moi ! » Et je vis, et contemplai, le premier courir vers le second, et le second fuir devant lui, et lui tirer une flèche acérée en s’enfuyant. Et la flèche tomba devant ses pieds et toucha une pierre glissante et fut détournée et vint toucher son pied et y rester enfoncé. Et l’homme laissa échapper une grande clameur amère, et dit : « Honte à moi, Seigneur Dieu de mes pères, car la flèche qui m’a touché va me tuer à cause du poison qui s’y trouve! »

Et il parlait toujours quand son pied enfla comme une outre pleine de vent, et en un instant, la douleur s’accrut et tout son corps la sentit, jusqu’à ce que ses membres et sa chair enflent comme de la levure. Et lorsque j’entendis le son de sa clameur, je fus rempli de compassion pour lui et je courus et l’approchai et murmurai à son oreille, et sa douleur disparut de tout son corps grâce à mon murmure. Et lorsque le premier héros, qui lui avait tiré dans le pied avec sa flèche, vit que sa bles sure avait été guérie par mon murmure, il courut vers lui avec sa lance et le frappa dans son nombril et perça son ventre, et ses entrailles jaillirent sur la terre et il tomba là et mourut.

Et lorsque le troisième vit que le premier avait tué le second, il courut après le premier avec son épée tirée dans sa main, et le frappa une fois, et une seconde fois, et une troisième, jusqu’à dix coups, et il mourut du dixième.

Et j’approchai l’épéiste et le saluai, et lui dit : « Le Seigneur soit avec toi, héros de guerre! Je vous prie, mon Seigneur, de me dire la signification de cette guerre que j’ai vue dans une vision ! »

Et il me montra un vieil homme avec une tête chenue, assis sur une chaise de jugement, et ses atours étaient violet et pourpre. Et il dit : « Va, demande à cet homme qui s’assied sur le mont de jugement, et il te dira et te fera savoir ce que ce sont ces guerres et quel est leur fin, puisque qu’il est l’un des enfants de ton peuple. »

Et je montai le mont de jugement et m’approchai du vieil homme et m’agenouillai et laissai tomber mon visage contre le sol entre ses pieds. Et il plaça ses deux mains sur moi et me releva sur mes pieds devant lui. Et il me dit : « Mon fils, la paix soit sur ton approche, paix, paix soit sur toi et sur tous ceux qui t’aiment, car tu as été sauvé des guerres, et dans toutes mes guerres, tu devins victorieux. Et maintenant, sache et comprends que pendant de nombreux jours et de nombreuses années, je me suis assis ici en espérant que tu viennes. Et maintenant, vois, je peux te dire la signification de ces guerres que tu as vues.

Les trois héros qui se sont poursuivis sont trois rois qui vont se lever de trois coins de la terre, les adhérents de trois vues contraires.

Et ils se feront la guerre l’un à l’autre, et lorsqu’ils assembleront leurs camps, armée contre armée, le premier, celui du sud, enverra un message au second, celui du nord, et le second fuira devant ses mots.

Et le messager du premier, qui le fit fuir, le poursuivra et lui dira une seconde chose qui pénétrera son cœur comme une flèche. Et cette pierre glissante que tu vis est une pensée terrifiante et effrayante qui rampe et attire le mot tout comme la pierre attire le métal avec ses pouvoirs innés. Et le mot va toucher l’essence du royaume, et à cause de cela, le cœur du second roi va mourir en lui. Et lorsque le cœur meurt, les sages de son peuple vont se lever pour le conseiller, et leurs conseils reposeront un temps de sa crainte. Et c’est le murmure que tu murmuras à son oreille, et à travers lui, il fut guéri du poison de la flèche de la pensée qui le frappa.

Et ce que tu as vu alors, que le premier héros le frappa une seconde fois, signifie qu’il ajoutera des mots amers à ses mots, et avec eux il prévaudra et lui prendra son royaume et le second roi mourra. Et ce que tu as vu, que le troisième frappa le premier qui défit le second, et qu’il le frappa une seconde et la troisième fois, et continua à la frapper quatre et cinq fois jusqu’à la fin des dix coups – c’est le roi de l’est qui va défaire celui du sud qui tua celui du nord, selon le mot du Seigneur qui frappe le dixième coup toujours en accord avec nos défections.

C’est pourquoi tu lui as dit : « Le Seigneur soit avec toi », lorsque tu lui as demandé de te dire le sens de cette guerre. Et il t’a envoyé à moi parce nous sommes les Enfants d’Israël, et qu’il n’est pas enfant de notre peuple, mais l’un de ceux que le Seigneur nous envoya pour combattre nos ennemis.

Les trois rois ont trois noms héroïques, comme les noms de leurs chefs supernels. Le nom du premier est Oadriel, et le nom du second est Magdiel, et le nom du troisième est Alfiel. Et le nom du héros que tu as vu dans la vision au commencement [i.e. avant le combat des trois] est Turiel. Et mon nom est Yehoel, car j’ai daigné parler avec toi pendant de nombreuses années. Ainsi, ton nom doit à présent être Roiel le prophète fils de M’goriel, qui vit parce que tu as été coupé de la source de vie et tu as choisis la vie, et avec la vie tu pourras vivre.

Et vivants sont les enfants d’Abraham et Isaac et Israël nos pères, et tous ceux qui adhèrent à eux vont adhérer au Dieu de Vérité et vivra avec nous. Et vois, il y a un cinquième héros, il est mon Messie qui dirigera après la guerre des quatre royaumes. C’est le sens qui nous est révélé à tous, mais le sens caché ne sera compris que par celui dont l’esprit comprend… ».

Mais aujourd’hui, qui comprendra encore les signes d’un changement profond de toutes nos valeurs traditionnelles et spirituelles?

Nous avons vu qu’avant le retour du Messie, les ennemis d’Israël vont s’unifier et assiéger cette petite nation. Nous avons vu qu’une action sera menée pour ôter le contrôle de Jérusalem des mains d’Israël et le placer dans les mains d’une administration internationale. Nous avons vu que cette crise conduira les religieux juifs à se révolter contre l’autorité et les palestiniens. Nous avons aussi du faire le constat que le Mont du Temple avait perdu son statut de Ville Sainte! Quel autre signe devons-nous encore surveiller?

La Bible montre que, peu de temps avant le retour du Mashia’h, une superpuissance européenne prendra le contrôle de Jérusalem.

Le prophète Daniel décrit l’ascension d’une puissance du sud s’opposant à une puissance du nord : « Au temps de la fin, le roi du midi [sud] se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion [nord] fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires, il s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera. Il [le roi du nord] entrera dans le plus beau des pays [Israël], et plusieurs succomberont ; mais Edom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront délivrés de sa main. Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d’Égypte n’échappera point » (Daniel 11 :40-42).

Le roi du nord entrera dans « le plus beau des pays », là où se situe l’actuel État d’Israël.

Les érudits bibliques identifient Ammon (qui sera délivré de la main du roi du nord avec Edom et Moab) comme étant l’actuelle Jordanie, portant à croire que les Jordaniens s’allieront à la puissance européenne.

Que nous apprennent les Écritures sur le roi du nord? Nous avons vu qu’il est aussi connu sous le nom de la « bête » – mais qui est la bête?

Notez ce commentaire à propos de la bête d’Apocalypse 17 :11, dans la version de la Bible Douay-Reims (New Catholic Edition) : « La bête dont il est question ici, semble être l’Empire Romain, comme au chapitre 13 » (c’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

En d’autres termes, la bête d’Apocalypse 17 et celle d’Apocalypse 13 représentent toutes deux l’Empire Romain. Cette Bible catholique commente également Apocalypse 13 :1 de la manière suivante : « L’image de la première bête est basée sur le chapitre 7 de Daniel. Cette bête symbolise les royaumes du monde, des royaumes fondés sur la convoitise et l’égoïsme, qui de tous temps se sont opposés au Christ et cherchent à opprimer les serviteurs de Dieu. La Rome impériale représente cette puissance. »

Oui, la « bête » est une résurgence de l’ancien Empire Romain.

Si vous étudiez les événements mondiaux, vous aurez peut-être remarqué que l’Union européenne développe les mêmes caractéristiques politiques, économiques et militaires que l’empire décrit dans les Écritures. Apocalypse 18 décrit la puissance économique de cet empire.

Nous vivons actuellement à l’époque prophétisée des temps d’une époque et si nous ne changeons pas (la Téchouva) alors surviendra la fin des temps.

Nous devons nous préparer pour cette venue messianique. Qu’elle soit prophétisée par la tradition juive, chrétienne ou islamique, le Messie arrive et c’est maintenant!

Nul ne peut dire d’où il régnera mais que ce soit depuis Jérusalem où d’une de ces nouvelles villes de refuge, il y affirmera sa souveraineté.

« En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, et couleront moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale ; il en sera ainsi été et hiver. L’Éternel sera roi de toute la terre ; en ce jour-là, l’Éternel sera le seul Éternel, et son nom sera le seul nom » (Zacharie 14 :8-9).

A suivre …

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email