SHARE

ÉMISSIONS DE RADIO « 2000 ANS D’HISTOIRE » sur FRANCE INTER

Patrice GÉLINET recevait Richard LEBEAU, co-auteur de l’« Atlas des Hébreux »

Synopsis du livre de Richard LEBEAU

Un siècle de fouilles archéologiques permet de raconter aujourd’hui l’histoire des Hébreux, celle de nomades venus vers le XIVe siècle avant J.-C. de Mésopotamie et d’Egypte à la rencontre de pasteurs installés depuis longtemps dans les hautes terres de Canaan. Certains d’entre eux réussissent à se rassembler, vers 1200 avant J.-C., autour du culte d’un Dieu unique -Yahvé – et d’un roi – David -, pour former un peuple. Unis dans une même foi, ils se lancent dans une longue quête qui les mène, au vie siècle avant J.-C. au monothéisme. Ils  » s’inventent  » simultanément une histoire commune, une généalogie et se proclament Peuple élu. Ce sont les grands textes de la Bible. Armés de leur croyance en un Dieu unique, ils résistent à l’assimilation hellénistique des successeurs d’Alexandre : les Lagides, les Séleucides et les Romains. Ils survivent même au schisme chrétien et à la destruction du Temple. Les textes sacrés, la Bible, la Torah sont le récit de cette histoire souhaitée par le peuple élu pour donner sens à leur destin tragique et faire acte de foi en Dieu c’est ainsi que ce peuple traça les traits d’Abraham, de Moïse… et des Prophètes.

Riche de plus de 60 cartes et infographies, cet atlas propose une nouvelle lecture de l’histoire du peuple hébreu et permet de comprendre comment le Livre, sacré pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, a été écrit, réécrit pour raconter le destin d’un peuple en butte, aujourd’hui encore, à une grande incompréhension, due souvent à l’ignorance

atlas des hebreux

(Éditions AUTREMENT, 2003) et de « Une histoire des Hébreux » (Éditions TALLENDIER, 2002).

La Première Guerre judéo-romaine qui s’est déroulée entre 66 ap. J.-C. et 73 ap. J.-C., parfois appelée la Grande Révolte (hébreu : המרד הגדול, ha-Mered Ha-Gadol), fut la première des trois révoltes des juifs de la province de Judée contre l’Empire romain, telle que relatée principalement par Flavius Josèphe.

Elle commença en 66, à la suite des tensions religieuses croissantes entre Grecs et Juifs. Elle s’acheva lorsque les légions romaines de Titus assiégèrent, pillèrent puis détruisirent Jérusalem et le temple d’Hérode en 70, (en 68 selon les sages du Talmud) puis les places fortes des Juifs (principalement Gamla en 67 et Massada en 73).

Massada (de l’hébreu מצדה, metsada, « forteresse ») est un site constitué de plusieurs palais et de fortifications antiques perchés sur un socle de granit, situé en Israël au sommet d’une montagne isolée sur la pente est du désert de Judée.

En 73, le gouverneur de Judée Lucius Flavius Silva assiège Massada, dernière place de résistance juive. La forteresse est défendue par des Sicaires dirigés par Éléazar, fils de Yaïr, descendant de Judas le Galiléen. Les défenseurs de la ville se suicident plutôt que de se rendre aux Romains (avril 74).

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2017/Terre Promise



Print Friendly, PDF & Email