SHARE
Film de 1962 réalisé par Nathan Gross et commandité par la Histadrout, le Syndicat des travailleurs israéliens.

Le film décrit les débuts difficiles de cette ville de développement, qui fut d’abord une maabara, un « camp pour olim » principalement d’Afrique du Nord, sur un ton léger et « humoristique » qui m’a mise assez mal à l’aise. L’acteur Arik Lavi dit le texte qui accompagne les images.

Dimona est située dans le désert du Néguev, une trentaine dekilomètres au Sud de Beer Sheva et 35 kilomètres à l’Ouest de la Mer Morte. Elle a été créée en 1955 par 36 familles d’olim d’Afrique du Nord. En 1962, cette ville de développement comptait 15 000 habitants. Aujourd’hui, grâce à l’alyah russe des années 90, elle en compte 39 000.

http://kefisrael.com/

Dimona aujourd’hui

Cette ville peu touristique est surtout connue pour sa proximité avec le premier (et seul) centre de recherche nucléaire israélien, à environ 13 km à l’est de la ville. Elle abrite aussi une communauté d’environ 2 500 « Hébreux noirs », des Afro-Américains de Chicago qui ont immigré en Israël en affirmant être d’origine juive.

dimona

Negev map including Dimona

Photo de présentation : Shimon Peres et David Ben Gurion visitent le réacteur nucléaire de Dimona, dans le sud
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email