SHARE

Par André Darmon

Quelques courts jours de vacances m’ont emmené vers une destination apparemment étrangère qui n’est, au demeurant, pas plus éloignée qu’Eilat, mais au nord, vers l’Ile de Chypre à quelques encablures de Haïfa.

chypre

Cette île a défrayé la chronique il y a 40 ans avec sa partition forcée en deux entités grecque et turque, une partition que n’ont jamais reconnue les Instances internationales.

Pour en savoir plus : Chypre: la « ligne Attila »: Une capitale divisée et un « mur de la honte » dont on ne parle jamais…

Elle fait aujourd’hui l’objet de nombreuses convoitises ayant sa part importante dans les découvertes de gisements pétrolifères et de gaz de schiste au large.

Comme de plus, Chypre (qui possède une longue histoire juive) a signé des accords de partenariat avec Israël, elle démultiplie les attentions pas toujours amicales du voisin turc*.

chypre ligne verte
La ligne verte, dite ligne Attila, qui sépare la partie nord sous domination turque, de la partie sud restée grecque…

Ce qui m’apparaît et me frappe tout de suite en atterrissant à Chypre c’est cette sorte de ressemblance troublante avec Israël (Méditerranée oblige) mais avec le bruit et la fureur en moins. Les gens y sont souriants, amicaux et n’ont pas besoin de pousser sur les cordes vocales pour se faire entendre. Certes, mon chauffeur de taxi ne possède pas encore Waze, doit téléphoner à trois personnes pour retrouver son chemin dans une rue tout à fait connue de Larnaka. Comble de tout, il n’aura pas de monnaie à me rendre sur un misérable billet de 10 euros. Je sourie à ce Moyen-Orient bariolé d’Asie mais aussi d’Afrique puisque flottent soudain en moi quelques réminiscences de l’Egypte profonde si attachante d’Anouar el Sadate.

La communauté

lis-habadchypre

Le Grand rabbin de Chypre, Arié Zeev Raskin, issu de la Communauté Habad tiendra à recevoir ce visiteur inattendu, à la fois israélien, francophone, journaliste, venu de Jérusalem et auquel il expliquera sa vision, ses projets, et la jeunesse conquérante de sa communauté.

La communauté juive de Chypre compte 400 familles, un mélange de familles juives chypriotes, dont beaucoup de russes, mais aussi d’Israéliens attirés sur l’île par les affaires, une fiscalité douce, par l’Europe et par la proximité d’avec Tel-Aviv.

Chaque chabbat est l’occasion du traditionnel banquet accompagné de chants, les mêmes que l’on fredonne Eastern Parkway à New York chez le Rabbi de Loubavitch. Dans le petit centre Habad qui abrite la synagogue, la salle à manger et le secrétariat tenu par des Chypriotes à cause de la langue, se meut toute la vie de la Communauté.

Le Rav Arié Zéev Raskin, 39 ans, le chef de la communauté juive depuis 10 ans, est issu d’une lignée de rabbins qui avaient été envoyés en mission jusqu’au Maroc et qui possède de l’ambition pour sa communauté. Il rêve d’un grand centre culturel, d’un restaurant, d’un cimetière et d’un… supermarché cacher car il est persuadé que sa communauté va grandir suite à l’explosion économique, citée plus haut.

Le Rav a une tendresse particulière pour les Français et pour ses donateurs qui sont, me dira-t-il, généreux, surprenants, fidèles. La synagogue Habad Larnaca, située donc dans la station balnéaire de Larnaca a été inaugurée le 12 septembre 2005, et est la première et l’unique synagogue de l’île. Larnaca, proche de l’aéroport et de la mer, constitue chaque jour le point d’ancrage des familles.

Le centre Habad reçoit deux fois par an des containers de produits cashers en provenance d’Israël, et il entretient un jardin d’enfants, un bain rituel tout en produisant un Vin de Chypre identique à celui évoqué dans les écritures (le fameux Vin de Chypre) et qui servait au Temple sacré… et dont le Rav m’offrira une bouteille.

L’ancien Grand rabbin d’Israël, Yona Metzger, avait qualifié cette inauguration d’historique devant une assemblée de 100 personnes célébrant l’ouverture religieuse de Chypre. Un sefer Torah avait été inauguré en même temps, et la première pierre d’un mikvé avait été posée. Certes un gardien baraqué surveille l’entrée du centre assisté par plusieurs caméras mais le Rav nous affirmera vivre en parfaite harmonie avec ses voisins et avec les Chypriotes globalement.

* Selon l’agence Anatolie, Israël prévoyait de déployer 20.000 soldats de commandos dans la partie grecque de Chypre, afin de protéger ses projets énergétiques dans la région. Binyamine Netanyahou et son homologue grec, Demetris Christofias se sont rencontrés en février pour évoquer des joint-ventures entre les deux pays. Netanyahou aurait ainsi proposé de prendre en charge toutes les dépenses requises par la construction d’une plateforme gazière off-shore en Méditerranée, mais a demandé qu’en échange les 10.000 employés nécessaires à ce projet viennent d’Israël avec leurs familles, ce qui porterait le nombre d’Israéliens sur place à 30.000 auxquels il faudrait ajouter les 20.000 soldats d’élite, soit 50.000 Israéliens sur place.

http://israelmagazine.co.il/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2018/Terre Promise




Print Friendly, PDF & Email