SHARE
Plusieurs pays arabes auraient accepté de participer à un sommet, tandis qu’Abbas l’a rejeté, le considérant comme un stratagème des Etats-Unis pour imposer leur plan de paix « ambigu » aux palestiniens.

Par: Daniel Siryoti / Israel Hayom via JNS et l’équipe d’Unis avec Israël

Mahmoud Abbas, dirigeant de l’Autorité Palestinienne, a rejeté l’invitation du principal conseiller de la Maison Blanche, Jared Kushner, à participer à un sommet de paix organisé par les Etats arabes modérés, a rapporté ce week-end le journal arabe Al-Hayat .

L’Arabie saoudite, l’Egypte, la Jordanie et les Emirats arabes unis auraient accepté de participer au sommet qui, selon le rapport, a été considéré par l’Autorité Palestinienne comme un stratagème américain pour les entraîner dans ce que le Président américain Donald Trump a qualifié d’ « accord du siècle« .

Les diplomates arabes et occidentaux auraient ravivé les inquiétudes des palestiniens sur un plan américain « ambigu » qui, selon les rapports, évoque la création d’un Etat palestinien indépendant dans la bande de Gaza et certaines régions de Judée-Samarie sans définir de frontières claires, sans reconnaître Jérusalem-Est comme la capitale palestinienne, ni apporter de solution aux réfugiés palestiniens ou parvenir à résoudre le problème des colonies israéliennes.

Selon le rapport, les palestiniens sont préoccupés par le soutien que les pays arabes modérés semblent manifester pour ce plan.

Lors de sa visite au Moyen-Orient la semaine dernière, M. Kushner a déclaré au quotidien palestinien Al-Quds que les Etats-Unis ne courraient pas après l’Autorité palestinienne et ne supplieraient pas Abbas, faisant directement appel au peuple palestinien face au rejet d’Abbas. Kushner a précisé, cependant, que Washington restait plus que disposé à travailler avec Ramallah sur le plan de paix.

Le peuple palestinien « mérite un avenir radieux » et ne devrait pas laisser ses dirigeants « rejeter un plan qu’ils n’ont même pas vu« , a déclaré M. Kushner.

Le porte-parole d’Abbas Nabil Abu Rudeine a déclaré la semaine dernière que « des idées ou des accords américains qui contournent la position des dirigeants palestiniens sur Jérusalem, l’Etat et les réfugiés ne mèneront qu’à une impasse « .

Abbas a rejeté à plusieurs reprises le rôle de Washington dans le processus de paix depuis que l’administration Trump a reconnu Jérusalem comme capitale israélienne et que les palestiniens ont effectivement boycotté Washington.

https://unitedwithisrael.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: https://www.terrepromise.fr

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email