Près de 220 000 Juifs vivent en Lituanie lorsque les Allemands envahissent le pays en juin 1941.

Le lendemain de l’invasion allemande de l’Union soviétique et avant même que les Allemands ne s’approchent des principales zones de peuplement juif, les Juifs sont victimes d’émeutes meurtrières menées par les Lituaniens.

Celles-ci se poursuivent avec l’encouragement des Allemands et des milliers de Juifs sont assassinés.

L’entrée des Allemands en Lituanie s’accompagne de meurtres, de viols, de pillages et d’exactions.

Ponar, une forêt située à dix kilomètres au sud de Vilnius, devient un lieu d’exécution pour des dizaines de milliers de Juifs. Les victimes sont conduites depuis Vilnius et les villages avoisinants jusqu’à des fosses communes, abattues par des Allemands et des Lituaniens et jetées dans ces fosses.

Rares sont ceux qui échappent à ces massacres et plus rares encore ceux qui réussissent à éviter la vindicte de la population locale.

Liepaja, Lettonie, 15 décembre 1941. Des femmes et des enfants juifs au moment de leur exécution
Liepaja, Lettonie, 15 décembre 1941. Des femmes et des enfants juifs au moment de leur exécution

Entre juillet 1941 et 1944, plus de 70 000 personnes, presque exclusivement des Juifs, sont assassinées à Ponar.


Ponar, Lituanie. Des Juifs creusent une tranchée dans laquelle ils seront abattus et ensevelis.
Ponar, Lituanie. Des Juifs creusent une tranchée dans laquelle ils seront abattus et ensevelis.

Le 15 août 1941, le ghetto de Kovno est hermétiquement fermé et sur ordre des Allemands, 20 000 Juifs se retrouvent emprisonnés dans la partie la plus pauvre du quartier de Slobodka (Williampola).

Déportation de Juifs du ghetto de Kovno en Lituanie vers les camps d’Auschwitz et de Klooga le 26 octobre 1943.
Déportation de Juifs du ghetto de Kovno en Lituanie vers les camps d’Auschwitz et de Klooga le 26 octobre 1943.

Un tournant dramatique dans la vie des prisonniers du ghetto se produit le 28 octobre 1941, lorsque les Allemands rassemblent tous les Juifs du ghetto et procèdent à une sélection brutale.


Plus de 9 000 habitants du ghetto sont conduits au Neuvième Fort (l’un des forts qui entourent la ville) et assassinés.

Liepaja, Lettonie. Des collaborateurs locaux rassemblent des enfants juifs avant leur exécution.
Liepaja, Lettonie. Des collaborateurs locaux rassemblent des enfants juifs avant leur exécution.

A la fin de l’année 1941, il ne reste en Lituanie que 40 000 Juifs, regroupés dans quatre ghettos – Vilnius, Kovno, Siauliai et Swieciany – et dans quelques camps de travail.

Au cours de l’été et de l’automne 1943, les ghettos de Vilnius et de Swieciany sont liquidés et ceux de Kovno et Siauliai transformés en camps de concentration.

Riga, Lettonie, 1942-1943. Des Juifs en route vers les travaux forcés.
Riga, Lettonie, 1942-1943. Des Juifs en route vers les travaux forcés.

Quelques mois plus tard, près de 1 200 nourrissons, enfants et personnes âgées du ghetto de Kovno sont assassinés et de nombreux jeunes du ghetto sont envoyés dans des camps de travail en Estonie.

En juillet 1944, alors que Kovno est sur le point d’être libéré par l’armée soviétique, les ghettos de Kovno et de Swieciany sont liquidés et un grand nombre de leurs habitants sont envoyés vers l’ouest dans des camps situés dans des zones se trouvant encore sous contrôle allemand, comme les camps de Stutthof, Dachau et Auschwitz-Birkenau.

Klooga, Estonie. Une pile de corps prêts pour la crémation.
Klooga, Estonie. Une pile de corps prêts pour la crémation.

Près de 10 000 Juifs lituaniens sont encore en vie quand l’Allemagne capitule en mai 1945, ainsi que quelques 2 000 Juifs qui ont fui vers l’Union soviétique où ils ont survécu à la guerre.


L’Allemagne occupe la Lettonie au début de l’invasion de l’URSS. Le pays abrite alors près de 74 000 Juifs. Des unités de l’Einsatzgruppe A commettent le premier massacre de masse de Juifs lettons en juillet 1941. Fin octobre, 34 000 Juifs lettons ont été assassinés.

A la fin du mois d’octobre, 32 000 Juifs sont enfermés dans deux ghettos à Riga. En novembre 1941, Friedrich Jeckeln, un officier SS haut gradé, reçoit d’Himmler l’ordre de liquider les ghettos puis d’exterminer tous les Juifs lettons. Entre le 30 novembre et le 7 décembre 1941, 25 000 Juifs sont assassinés dans la forêt de Rumbula. Durant cette période, les Juifs des ghettos de Dvinsk et de Liepaja sont également assassinés.

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, 4 550 Juifs vivent en Estonie, dans le plus petit des Etats baltes. Près de la moitié d’entre eux résident à Tallinn, la capitale.

Siauliai, Lituanie, 26-29 juin 1941. Des Juifs regroupés avant leur exécution dans les bois.
Siauliai, Lituanie, 26-29 juin 1941. Des Juifs regroupés avant leur exécution dans les bois.

L’Union soviétique occupe l’Estonie en 1940, suite au pacte germano-soviétique. Les Allemands font la conquête de l’Estonie en juillet 1941 et de nombreux Juifs s’enfuient vers l’Union soviétique. Ceux qui n’y parviennent pas sont soumis à un régime de restrictions sévère : ils sont contraints de porter l’étoile jaune et dépouillés de leurs biens.

L’anéantissement du judaïsme estonien commence avec l’arrivée des unités d’Einsatzgruppen.

Des milices locales de droite prennent une part active au massacre des Juifs. En octobre 1941, la majorité des hommes juifs âgés de plus de 16 ans ont déjà été assassinés.

Un rapport présenté à la Conférence de Wannsee (en janvier 1942) indique que l’Estonie est parvenue à devenir « judenfrei », c’est à dire « libre de Juifs ».

Source : Yadvashem

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://www.terrepromise.fr

Achetez vos livres sur Amazon via ce site

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Terre Promise est mon dernier né. Je l'ai fait pour vous, avec l'intention de vous offrir plus d'informations sur le monde juif et son histoire. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Mikhal

Copyright Terre Promise © Elishean/2009-2019/Terre Promise

Print Friendly, PDF & Email